06/02/2006

06/02/2006: Pour la défense de Assane Samb, Contre les dénis de droits, les lois racistes et xénophobes !

C' est en EURO-DICTATURE capitaliste !
RoRo
 
 
----- Original Message -----
Sent: Monday, February 06, 2006 11:00 AM
Subject: Pour la défense de Assane Samb, Contre les dénis de droits, les lois racistes et xénophobes !

 

 
Le Collège des Délégués Elus
 
 
Aux collectifs de sans papiers, à toutes les organisations,
citoyens, personnalités, élus qui soutiennent
la lutte pour la régularisation des sans papiers.
 
Pour la défense de Assane Samb,
Contre les dénis de droits, les lois racistes et xénophobes !
 
Camarades, ami(e)s,
Comme vous le savez, notre camarade Assane Samb, membre soutien de la Coordination 93 de Lutte pour les Sans Papiers et du Collège des Délégués de la CNSP, a été condamné le 10 janvier à une peine de un mois de prison avec sursis et 590 € d’amendes. Nous vous avons tenu régulièrement informé des évolutions de cette affaire : Assane, après avoir subi des violences pour s’être préoccupé de la situation d’un sans papier en garde à vue au Commissariat de Saint-Denis le 20 juin 2005, a été jugé et condamné pour prétendu « outrage à agent »
Assane a fait appel et la CNSP le soutient pleinement dans cette décision de fermeté contre une condamnation injuste, qui vise à briser les militants qui se mobilisent dans les luttes sociales.
Dans le contexte où le gouvernement de Messieurs Chirac, De Villepin, Sarkozy, incapable de solutionner les véritables maux dont souffre la société française (le chômage, la vie chère, l’habitat inaccessible, …), pointe le doigt sur les éternels bouc émissaires (l’immigration, les sans papiers, les chômeurs, …), bafoue les libertés individuelles et collectives, les militants qui donnent d’eux-mêmes pour s’opposer à ces politiques rétrogrades, racistes et xénophobes, vont inévitablement être confrontés encore plus que par le passé à la répression. Nous ne pouvons et ne devons laisser faire.
Les attaques contre les plus précaires sont toujours le début d’une attaque contre tous les droits, toutes les libertés. Le projet de loi sur l’immigration « choisie » puis jetable qui sera soumis prochainement par M. Sarkozy au conseil des ministres puis présenté à l’Assemblée Nationale, montre à quel point ce gouvernement, dans sa surenchère démagogique, est dangereux. Il faut lui faire barrage, en s’opposant à ces projets liberticides, mais aussi au quotidien à chacun de ses actes de violation des droits et libertés.
 
Des collectifs de soutien à Assane se constituent. Il est souhaitable qu’ils se développent très largement, auprès des sans papiers, des soutiens, des militants associatifs, syndicaux, politiques, des élus et personnalités qui soutiennent la lutte des sans papiers, en perspective du procès en appel de Assane.
La défense de Assane nécessite aussi des moyens financiers. A chacun de voir comment, en contactant la Coordination Nationale ou un collectif de sans papiers et soutiens de sa connaissance, il peut engager sa signatur e dans le soutien de Assane et, selon ses moyens, contribuer financièrement.
 
Le 20 janvier 2003
 
Exemple de grille à faire remplir, acompagnée d’un texte
Nom-Prénom ou Organisation
Ville et Pays
Fonction
Soutien
Signature
 
 
 
 
 
 
 

 
 
Comité de soutien à Assane SAMB
« Les libertés, les droits ne se divisent pas»
 
Les libertés et les droits sont au cœur du défi démocratique pour toute la société. Ils sont indivisibles et irréductibles. Il est donc nécessaire et vital que le Peuple de France antiraciste, du vivre ensemble, comme les organisations politiques, syndicales et associatives, se rassemblent pour affirmer clairement leur refus de cette société d'exclusion et d'égoïsme.
Pour s'être inquiété du sort d'un sans-papier mis en garde à vue au commissariat de police de Saint-Denis (93), A ssane SAMB, membre soutien de la Coordination 93 de Lutte pour les sans Papiers et délégué de la Coordination Nationale des Sans Papiers, a été arrêté, molesté, puis retenu en garde à vue pendant 48H dans ce même commissariat.
Il vient d'être condamné le 10 janvier dernier à un mois de prison avec sursis pour" outrage à agents" et à une amende de 590 euros. Comme trop souvent, dans ce genre d'affaire, la victime est mise en accusation.
Assane SAMB a fait appel de ce jugement. Nous soutenons cette décision, qui est un refus d'accepter qu'une épée de Damoclès pèse sur la tête de ceux qui décident de s'engager dans le mouvement social, contre les atteintes aux droits et libertés.
Le projet de loi de modification du Code d’Entrée et Séjour des Etrangers et du Droit d’Asile (CESEDA) que le gouvernement va présenter prochainement à l’Assemblée Nationale, projet dont toute la philosophie est de stigmatiser l’étranger, réserver le droit de séjour à une immigration « choisie » et jetable va, s’il est voté, considérablement accentuer les atteintes aux droits et lib ertés, ceux des étrangers, des sans-papiers, mais aussi tous les précaires, tout le monde du travail, toute la société française. Et les militants engagés dans le mouvement social vont inévitablement être confrontés encore plus que par le passé à la répression. 
Nous refusons ces dangereuses dérives. Nous nous associons à l'appel du Comité de soutien à Assane Samb. Nous nous déclarons solidaires d'Assane Samb.
 
 
NOM PRENOM
ORGANISATION
VILLE
FONCTION
SIGNATURE
CONTRIBUTION
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour faire face aux honoraires d'avocat et amendes, une contribution financière est sollicitée. Les contributions par chèque sont à libeller à l'ordre de «Coordination 93 » avec mention au dos du chèque «pour le soutien à Assane SAMB ». Eventuellement, adresser le chèque sous enveloppe à : Coordination 93 de Lute pour les Sans Papiers, Bourse de Travail, 9/11 rue Genin 93200 Saint-Denis

18:53 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.