12/02/2006

12/02/2006: Reflexion sur les caricatures en général et sur le monde arabe en particulier

----- Original Message -----
Sent: Sunday, February 12, 2006 8:46 PM
Subject: même le dimanche soir, on peut réfléchir...

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=2173_
(
http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=2173)

Reflexion  sur les caricatures en général et sur le monde arabe en particulier
jeudi 9  février 2006, par Deir Yassin

Mercredi 8 février 2006, c’est dans  l’air émission véhiculant les valeurs
et l’idéologie des classes dominantes,  sous couvert de débat et d’équilibre
démocratique, revient sur la publication  des caricatures du prophète, par
Philippe Val (charlie hebdo) le nouveau chantre  de la démocratie.
Nul besoin d’être observateur attentif, pour constater que  ceux qui
réclament transparence et démocratie chez les autres, soient les  premiers à en faire
exception.
En effet la composition du plateau donne à  réfléchir, entre Yves calvi
acquis aux codes et aux normes d’une profession en  perte constante de légitimité
on retrouve Antoine Sfeir.
l’inamovible  directeur des cahiers de l’orient autoproclamé spécialiste du
monde arabe et du  moyen orient en particulier, islamophobe convaincu et dont
la pertinence des  analyses restent à démontrer.
Celui-ci a construit sa notoriété tout comme  une cohorte de pseudo
spécialistes de l’islamisme, sur les attentats du 11  septembre et en à fait son fond
de commerce, un business très lucratif.
On  ne présente plus max gallo certainement nostalique d’une certaine idée de
 l’empire et qui vraisemblablement reste fermement hostile aux mutations du 
monde.
Pour finir Philippe Val directeur de charlie hebdo et chroniqueur sur  france
inter, dont le dernier exploit fut de publier ces caricatures et de  prendre
ainsi le parti d’hurler avec la meute.
Face à ce triumvirat de  démocrates obssesionnels, un représentant musulman
proche de la mosquée de  Paris. On ne peut que constater l’équilibre des forces
en présence. Comment dans  ces circonstances mener un débat constructif ?
Entre deux reportages  représentant une bande de "fanatiques musulmans"
brulants drapeaux et criant  leur hostilité envers l’occident, nous assistons une
fois de plus à des analyses  binaires sans nuances aucune, représentatives de
la suffisance de nos  intéréssés.
Une fois de plus, le rituel desormais connu, ces injonctions  constantes à la
désolidarisation d’avec l’islam radical et des intégristes pour  enfin
rejoindre le cercles des démocrates éclairés pour la promotion de l’amitié  entre
les peuples et les "paquerettes".
Un mot à disparu du langage de ces  biens pensants, c’est celui de résistant.
Par la manipulation, le raccourci  l’art de la rhétorique, on assimile
certains qualificatifs à d’autre  (terroriste=résistant,antisioniste=antisémite). On
présente des peuples et des  organisations en lutte pour la reconnaissance de
leurs droits nationaux comme  terroristes, paradoxe lorsque le cadre
juridique international leur reconnait le  droit à la résistance contre l’occupant.
Une contraction majeure s’opére  entre le discours et les actes de ces
prétendus démocrates, ces derniers  réclament des éléctions démocratiques dans le
monde arabe, mais ils brandissent  des menaces de sanction, lorsque le peuple
intronise une organisation personae  non grata en occident.
Les Palestiniens n’ont de leçons de démocratie à  recevoir de personne, c’
est probablement un des peuples les plus politisés au  monde parce qu’en lutte
pour son indépendance. Ses cadres se sont forgés une  conscience nationale dans
les camps de l’UNRWA et même si Israël a mené une  politique d’assassinats
extra judiciares à l’encontre des plus brillants d’entre  eux, nationalistes
laïques de surcroit, les objectifs restent la constitution  d’un état national
aux frontiéres de 1967, la question des réfugiés, le statut  de Jerusalem ou
figure Al qods troisiéme lieu saint de l’islam et ciment du  monde arabe. En
1980, le parlement Israëlien adopta une loi confirmant  l’annexion de la partie
orientale de Jerusalem et déclarant Jerusalem unifiée  capitale éternelle de l’
état juif.
Il faut aussi rappeler l’annexion en  1981, du plateau du golan Syrien
conquis en 1967 lors de la guerre des six  jours, guerre que l’on peut qualifier de
premiére guerre préventive de  l’histoire.
On demande aux palestiniens et au hamas en particulier,la  reconnaissance de l
’état sioniste d’Israël, les Palestiniens ne l’ont ils pas  fait ?
Yasser Arafat n’a t’il pas déclaré caduque la charte nationale 
Palestinienne qui prévoyait la destruction de l’état Hébreu le 4 mai 1989 à  paris.
Faut-il adhérer à l’ économie de prébendes, distribuer quelques  subsides à
des mafias locales, s’engager dans un processus de dépossession  totale,
accepter quelques bantoustans en guise d’état pour être un interlocuteur  valable ?
Le sionisme est une idéologie coloniale et de dépossession. Les  Palestiniens
se sont vu privés de plus de 80% de leur patrie historique, comment  demander
à un peuple majoritairement constitué de Fellahs (agriculteurs) de  faire le
deuil de la terre et de la patrie (el watan). Comment demander à ce  même
peuple l’oubli des épisodes de Deir Yassin, de Quibya, Sabra et Chatila ou  plus
récemment Jénine à l’heure ou l’on érige des criminels de guerre en héros  et
ou certains portes drapeaux des officines sionistes tentent de légitimer la 
colonisation.
L’apparition de l’islam politique au moyen orient, n’est que  le fruit de la
politique Américaine et de son allié régional l’arabie saoudite. 
En éliminant les nationalismes progressiste, les organisations d’obédience 
Marxiste léniniste, les mouvements communistes de la scéne proche orientale, on
 a favorisé et encouragé l’expression de mouvements religieux et l’émergence
de  mouvements fondamentalistes.
Que dire encore du saccage de l’Irak actuel ?  Bagdad perle de la mésopotamie
édifié par le calife Al mansour, berceau des  civilisations qui sous la
dynastie des Abassides (750-1258), joua un rôle moteur  dans la promotion des
courants de pensée l’islam.
Elle fut fondée en 762,  les califes dynamisérent la société musulmane dans
tous les domaines, sciences,  astronomie, médecine... en utilisant les savoi
rs-faire de Syriaques, Juifs,  Nestoriens, Perses...
Ce fut un des plus hauts lieux de la production  intellectuelle mondiale bien
plus important que Cordoue. Aujourd’hui ceux qui  prétendent apporter la
démocratie, le progrès et le savoir sont ceux qui  saccagent des musées, torturent
des individus, utilisent des armes chimiques à  l’encontre des populations
civiles, divisent les communautées et établissent des  gouvernements fantoches
visant à légitimer le pillage en règle du sous sol  Irakien.
Doit on rappeler à ces nouveaux croisés qu’on ne parachute pas la  démocratie
à l’aide de bombes à fragmentation, que la démocratie est un  processus
endogène et que la transposition de l’expérience démocratique à  l’occidentale est
une abberation pour des peuples de cultures et de traditions  différentes.
L’ethnocentrisme européen et occidental de certaines  corporations qui sous
couvert de liberté d’expression et des "valeurs de  progrès" instillent l’idée
du clash des civilisations vulgarisé par Huntington  dans un essai de
mauvaise facture, accrédite les desseins des extrémistes les  plus divers.
En piétinnant volontairement les cultures et les traditions de  peuples au
nom de la liberté de conscience et du progrès de l’humanité certains  se
fourvoient et se hasardent vers des sentiers oh combien périlleux.
El  commandante (en hommage aux combats de Guevara)



*****
 
_http://blogs.aol.fr/xarlo/txakal/_ (
http://blogs.aol.fr/xarlo/txakal/)

accusé  de faux témoignage pour avoir dénoncé les tortures dont il fut la 
victime
acusado de testimonio falso por haber dicho que le torturaron los  Guardias
civiles



www.diasporavasca.org

******

"  Pour abolir la pauvreté, il faut donner le pouvoir aux pauvres " Hugo
Chavez 

"Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir,  ils
survivent rarement" - Fidel Castro.

"Tu peux ne pas participer à la  lutte, tu participeras obligatoirement à la
défaite" - B. Brecht

"La vida  es muy peligrosa. No por las personas que hacen el mal, sino por
las que se  sientan a ver lo que pasa." - Albert Einstein

"Con el tiempo... entiendes  que los verdaderos amigos son contados, y que el
que no lucha por ellos tarde o  temprano se verà rodeado solo de amistades
falsas" - J.L.Borges

"Si el  comunismo se desinteresa de los hechos de conciencia, podrá ser un
método de  distribución, pero no será jamás una moral revolucionaria" - El Che.

"Si  nous étions en dictature, les choses seraient plus simples dès l'instant
où ce  serait moi  le dictateur" - G.W.Bush

"Ceux qui vivent sont ceux qui  luttent" - Victor Hugo.

*****
EUSKAL PRESOAK ETXERA !!! ORAIN  !!!

21:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.