15/02/2006

14/02/2006: Haïti : le scrutin manipulé Toujours la main de Washington !

 
----- Original Message -----
From: Info-Cuba
Sent: Tuesday, February 14, 2006 4:17 PM
Subject: [Frances] Haïti : le scrutin manipulé

AIN 1

Service en langue française

 

Haïti : le scrutin manipulé

 

La Havane, 14.02.06 (AIN)

 

Le quotidien cubain Granma a dénoncé la manipulation « évidente » des élections haïtiennes du 7 février en soulignant que les mêmes puissances qui ont orchestré il y a deux ans l’éviction du président Jean-Bertrand Aristide tentent aujourd'hui de voler la victoire électorale au candidat René Preval.

 

Dans un éditorial intitulé « Le gouvernement yankee a ordonné un second tour. Les casques bleus répriment le peuple haïtien », le quotidien cubain rapporte que deux membres du Conseil électoral (CE) ont dénoncé la manipulation du scrutin.

 

Pierre Duchemin, représentant de la Conférence épiscopale haïtienne au sein du Conseil électoral a déclaré à une radio haïtienne qu’il y a eu « une manipulation malsaine des données ». Il a dénoncé en outre l’absence totale de transparence.

 

Pour part, Patrick Requière, également membre du Conseil électoral a critiqué publiquement le directeur général de cet organe, Jacques Bernard, en soulignant qu’il ne consulte pas les autres membres du Conseil et qu’il est impossible de savoir d’où il obtient les résultats qu’il a annoncés à la presse.

 

L’éditorial indique aussi qu’un des candidats présidentiels, Jeune Jean Chavannes, avait déjà reconnu la victoire de René Preval et déclaré que la nouvelle crise est le fait d’un complot monté pour entretenir le chaos social.

 

Pour le quotidien Granma, il est évident que le directeur général du Conseil électoral, Jacques Bernard, « accomplit l’injonction états-unienne de forcer un deuxième tour ». L’éditorial relève ensuite que les analystes ont rappelé ces derniers jours que René Preval « ne plaît pas à la Maison Blanche à cause de ses liens avec le président antérieur, Jean-Bertrand Aristide, évincé du pouvoir par les troupes états-uniennes ».

 

Granma rappelle également que « ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis interviennent [en Haïti] ni la première fois que [Washington] manipule en fonctions de ses intérêts les résultats d’une élection dans un autre pays ».

 

Ayant souligné que les forces de l’ONU présentes en Haïti ont déjà fait au moins un mort et plusieurs blessés parmi les manifestants qui réclamaient la victoire de René Preval, victoire plus qu’évidente puisque son adversaire le plus proche n’atteignait même pas 12% des voix, l’éditorial indique que « la communauté internationale doit exiger que la volonté de la majorité du peuple haïtien, exprimée dans les urnes, soit respectée » pour éviter à la nation haïtienne une aggravation de la violence déterminée par « les intérêts mesquins des Etats-Unis et de certains cercles haïtiens du pouvoir ».

 

L’éditorial précise ensuite qu’il est évident que le peuple haïtien a l’intention de lutter pour ses droits et il conclut que la responsabilité de ce qui puisse se passer maintenant en Haïti tombera sur « le gouvernement des Etats-Unis et sur les troupes d’occupation qui n’hésitent pas à tirer sur le peuple ».

 

------------------------------------------------

 

Service en langue française

Agence cubaine d'information

frenchnews@ain.cu

www.cubainfo.ain.cu

 

------------------------------------------------

Denuncia el diario cubano Granma manipulación de las elecciones en Haití e injerencia estadounidense en ese país


_______________________________________________
Frances mailing list
Frances@ain.cu
http://ainch.ain.cu/mailman/listinfo/frances

16:55 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.