26/02/2006

25/02/2006: Michel Collon, journaliste belge: Le "tas d'or" et les "gourmands"

----- Original Message -----

Sent: Saturday, February 25, 2006 11:43 PM
Subject: Le "tas d'or" et les "gourmands"

Vous désinscrire ? Changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement: http://www.michelcollon.info/mailinglist.php

Le « tas d'or » et les « gourmands »
MICHEL COLLON

Comparez le début et la fin de cet article paru aujourd'hui dans un grand quotidien... N'est-ce pas d'une arrogance incroyable, mais aussi d'une franchise très révélatrice ?

------------------------------------------------------------------------------
Le Soir, 25 février, la semaine financière :

« L'envie de se trémousser ne tenaille jamais autant que lorsqu'on est assis sur un grand tas d'or. Les entreprises européennes avaient accumulé un tel trésor ces deux dernières années qu'il était inévitable qu'elles cherchent à l'employer. Et du coup, cette semaine boursière a été particulièrement enjouée, les sociétés poursuivant leur partie endiablée de stratego, plus particulièrement en Europe (OPA du secteur électricité - nda).
Et elles pouvaient d'autant mieux s'y adonner qu'aucun souci statistique n'est venu ternir leur moral. En Europe même,
on baigne dans l'euphorie : le dernier baromètre Ifo, qui mesure le moral des patrons allemands, n'avait plus atteint un tel niveau depuis 1991 ! (...)
Certes, en milieu de semaine, les marchés américains ont été un peu refroidis par les chiffres de l'emploi (un peu trop bons, laissant
craindre donc qu'un jour ou l'autre les salariés ne deviennent gourmands et ne relancent l'inflation)... »
-----------------------------------------------------------------------------

Quel dommage que cet article soit caché au fond des pages pour investisseurs ! On aimerait, d'un coup de baguette magique, le placer à la une des grands médias pour Monsieur tout-le-monde. En effet, ceci nous dévoile des règles fondamentales de notre société :

1. Les grosses sociétés ont accumulé un énorme « tas d'or ».
2.
L'employeront-elles pour augmenter les salaires ou créer de l'emploi ? Non, juste pour augmenter leurs avoirs.
3.
Mais qui est critiqué ici pour le péché de « gourmandise » ? Les salariés.
4.
Le danger, c'est donc que les salariés « gourmands » diminuent le tas d'or.
5.
Bref, c'est la diète et l'exploitation des salariés qui grossit le tas d'or.
6.
Et pour mieux le grossir, les « marchés » (lisez : les capitalistes) ont besoin que les salariés demeurent soumis au chantage du chômage. Donc, les discours sur la « politique de l'emploi » sont juste de la poudre aux yeux.
7.
De même, les discours style « Les profits des riches créent des emplois pour tous » sont juste une arme de propagande massive dans la guerre sociale.

Qu'arriverait-il sur le plan social si les médias mettaient à la une de telles infos sur le système au lieu du bla-bla habituel ?

VOIR AUSSI :
- Règles économiques menant au chômage et à la pauvreté :
Bush, le cyclone
- Idéologie consciente et inconsciente dans les médias : Rubrique Attention, médias!
- Livre sur les médias

11:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.