15/03/2006

14/03/2006: Suisse: Le Département des affaires étrangères suisse invité à la conférence du 25 mars 2006

 
----- Original Message -----
Sent: Tuesday, March 14, 2006 9:26 PM
Subject: Ex-Yougoslavie : Le Département des affaires étrangères suisse invité à la Journée de solidarité du 25 mars

Comité pour la paix en (ex-)Yougoslavie

Le Département des affaires étrangères suisse invité à la conférence du 25 mars 2006

Journée de solidarité avec les victimes de la guerre «humanitaire»

7 ans après le début du bombardement de la Yougoslavie (24 mars 1999) 

http://www.gael.ch/collectif/pages/25_03_06.html


Comité pour la paix en ex-Yougoslavie 
CP 915 - 1264 St-Cergue 

Genève, le 13 mars 2006

Micheline Calmy-Rey
Conseillère fédérale
Département fédéral des affaires étrangères
Palais fédéral Ouest
CH-3003 Berne 

Madame la Conseillère fédérale,
Madame,

Lors d’un entretien en novembre 2005 avec l'un de vos collaborateur, l’occasion a été donnée à notre mouvement d’exprimer nos protestations face aux prises de position du Département des affaires étrangères suisse en faveur de l’indépendance du Kosovo. Nous tenons à vous remercier d’avoir prêté attention à ces protestations.

Lors de cet entretien, nous avons aussi évoqué la possibilité d’envisager un débat public au sujet des positions que vous avez exprimées clairement et à plusieurs reprises. Notre mouvement pour la paix met sur pied une table ronde à Genève sur le thème de la situation au Kosovo. Nous serions particulièrement honorés de pouvoir compter sur la présence d’un représentant de la diplomatie suisse afin de mieux comprendre les motivations de votre soutien à l’indépendance de cette province.

Nous avons donc le plaisir de vous inviter à la conférence table-ronde publique organisée lors de la
Journée de solidarité avec les victimes de la guerre «humanitaire»
le samedi 25 mars 2006 à 18h
Maison des associations, rue des Savoises 15, Genève.
Salle Mahatma Gandhi

Organisé par les associations suivantes :
Comité pour la paix en (ex-)Yougoslavie
Comité de Surveillance OTAN (CSO)
Home Hope Active Network (HHAN)
Mouvement européen de la diaspora de Serbie & Monténégro
Fond Humanitaire SVETI SAVA
Union des Roms de l'ex-Yougoslavie en diaspora (URYD)
Association Fleuve IBAR
Mouvement chrétien pour la paix (MCP, Bruxelles).

Notre mouvement ne comprend pas les arguments que vous invoquez pour justifier votre position, car ils peuvent parfaitement justifier la position contraire. Le choix de faire pression sur une négociation en fixant l’issue avant qu’elle ne commence est lui aussi incompréhensible. Ces critiques sont partagées par de nombreuses personnalités du monde politique et de la société civile, elles sont largement relayées dans la presse, ce qui nous pousse à solliciter des explications complémentaires sur cette position contestée.

Depuis bientôt 7 ans, le gouvernement suisse est associé à la gestion du Kosovo. Sa responsabilité y est doublement engagée : du fait de son appartenance à l’ONU qui constitue l’autorité de tutelle de cette province et du fait de la participation de soldats suisses au dispositif d’occupation militaire. Horrifié par les conditions de vie des minorités confinées dans des ghettos ethniques et des populations toujours en attente d’un retour dans leurs foyers, notre mouvement estime que le gouvernement suisse a des comptes à rendre à ses citoyens sur les responsabilités qu’il partage au Kosovo.

Notre mouvement considère qu’il est trop facile de rejeter la responsabilité de la situation catastrophique qui prévaut dans cette province sur les acteurs locaux. Le gouvernement provisoire qui administre actuellement le Kosovo a été mis en place par les Etats qui avaient participé à l’agression meurtrière de 1999 contre la Yougoslavie. Rappelons que ces Etats avaient motivé leur agression illégale par la nécessité de rétablir au Kosovo la sécurité et des droits égaux pour l’ensemble des communautés qui y vivent.

Résolument orienté vers la paix, notre mouvement considère que le soutien que vous apportez à la revendication aveuglement nationaliste de « l’indépendance » à tout prix ne favorise pas le dialogue intercommunautaire, bien au contraire.

Considérant que tous les désaccords peuvent et doivent s’exprimer, nous pouvons vous assurer de l’esprit de courtoisie qui caractérisera les débats de cette table ronde. Une occasion unique d’entendre des points de vue qui ont été exclus de tous les débats, peut-être parce qu’ils nous concernent de trop près...

Avec nos remerciements pour l’attention que vous portez à notre contribution, recevez, Madame la Conseillère fédérale, l’expression de notre très haute considération.

Comité pour la paix en (ex-)Yougoslavie


--------------------------------------------------------------------------------
Inscription - désinscription et historique des messages envoyés à la liste de diffusion Damnés du Kosovo
--------------------------------------------------------------------------------

11:45 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.