16/03/2006

16/03/2006: CONTRE LE CPE, CONTRE LE MEDEF ET LE GOUVERNEMENT

----- Original Message -----
From: urcf69
Sent: Thursday, March 16, 2006 6:19 PM
Subject: CONTRE LE CPE CONTRE LE MEDEF ET LE GOUVERNEMENT

 

CONTRE LE CPE CONTRE LE MEDEF ET LE GOUVERNEMENT

 

IL FAUT IMPOSER LA FORCE DU PEUPLE !

 

Le CPE – UN NOUVEAU CADEAU AUX PATRONS .

 

UNE NOUVELLE ATTAQUE CONTRE LA JEUNESSE ET LES TRAVAILLEURS.

 

Permettre à un patron pendant deux ans d’exploiter un jeune travailleur le temps qui lui convient et de le licencier selon son bon vouloir – c’est à dire.Selon son seul intérêt -, il fallait oser ! Ce gouvernement l’a fait, à la demande du MEDEF. Voilà ce que Dominique de Villepin a l’audace  d’appeler « une chance pour l ‘emploi des jeunes » ! Les manifestations d’étudiants, d’ouvriers et de lycéens qui ont eu lieu en février et qui repartent  avec vigueur pour exiger le retrait du CPE montrent clairement ce que les intéresses pensent de cette « chance ». Pour  tous, le CPE c’est la précarité  totale, l’absence de droit, le chantage permanent à « la porte » et l’ANPE à la sortie du « contrat ». C’est  inacceptable. Les jeunes et les  travailleurs ont raison de se révolter. Le gouvernement doit reculer, il doit retirer le CPE !  

 

SEUL LE RAPPORT DE FORCE FERA CEDER LE GOUVERNEMENT.

Le spectacle parlementaire est maintenant terminé. Il était d’ailleurs ficelé d’avance. Malgré la gravité de l’amendement sur le CPE, seulement 74  députés étaient présents dans l’hémicycle, le 14 février ! les amendements, les votes, le 49/3, la motion de censure rejetée auront uniquement servi à la  droite de montrer ses muscles, et à la « gauche » de s’afficher comme soutien au mouvement populaire anti-CPE et en particulier permis au PS de  faire oublier son alliance avec la droite lors des élections sur la constitution européenne en mai 2005. En tout cas, cet épisode n’aura donné aucun résultat. Le CPE est toujours là et il ne faut se faire aucune illusion sur le « soutien » des partis de gauche et des directions des syndicats. Leur but est d’accompagner le mouvement et de le canaliser jusqu’aux élections de 2007 ! Ils ne feront rien pour construire le rapport de force là ou il doit s’imposer maintenant : dans les usines, sur les chantiers, dans les bureaux, les hôpitaux, dans les universités et les écoles…Par la grève et les manifestations, par la construction de la grève générale et l’organisation d’une grande manifestation nationale. C’est aux travailleurs et à la jeunesse en lutte de prendre leurs affaires en main, de s’organiser à la base quelle que soit leur appartenance syndicale ou politique, et de se coordonner nationalement pour construire et développer le rapport de force jusqu’au retrait du CPE.

 

ACCUSONS LE CAPITALISME ET PREPARONS SON RENVERSEMENT

Le CPE fait partie d’une politique anti-sociale globale orchestrée par les milieux dirigeants capitalistes et les politiciens à leurs bottes. Toutes les réformes réactionnaires de ces 30 dernières années – réalisées par des gouvernements de droite ou de gauche – (retraites, sécu, casse des services publics…), toutes ont pour but d’accroître les profits financiers en réduisant au maximum la part du produit social destinée aux travailleurs. C’est la logique du profit qui est la cause de tous les reculs sociaux et de toutes les misères actuelles et à venir. Les communistes pensent que si l’on veut inverser le mouvement, ou seulement même le stopper, il va falloir détruire le système capitaliste qui contient cette logique, et le remplacer par un autre, le socialisme, qui fonctionnera pour satisfaire les besoins des travailleurs et de leurs familles et non plus pour enrichir une minorité d’exploiteurs.

AUJOURD’HUI, CONTRE LE CPE/CNE, les communistes marxistes-léninistes appellent les jeunes et les travailleurs en lutte à s’organiser à la base dans des comités de lutte unitaires et nationalement dans une coordination chargée de construire les initiatives. Ils les invitent à être attentifs devant les manœuvres de récupération électoraliste de la gauche réformiste.

POUR DEMAIN, POUR CHANGER DE SOCIETE, nous appelons les militants anti-capitalistes à s’engager avec nous dans la construction d’un véritable Parti Communiste Révolutionnaire pour conduire le peuple à la prise du  pouvoir, pour construire une société sans exploitation.

 

 

 

URCF (Union des Révolutionnaires Communistes de France)

Les Amis d’Ouianov BP 40084 75862 paris CEDEX 18 www.urcf.net

Fédération du Rhône de l’URCF 135 Avenue Lacassagne 69003 Lyon  http://site.voila.fr/coordination69

 

    

 

CMC (Collectif Militant Communiste) militant@militcom.org

 

 

CeL (Communiste En Lutte) ComLut@aol.com

 

CC (Coordination Communiste 59/62) coordcommuniste@numericable.fr

 

Cercle Communiste d’Alsace cercle.com munistealsace@laposte.net

 

 

Les amis de KARL MARX akmarx@voila.fr

 

 

19:19 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.