24/04/2006

24/04/2006: LE MAITRE LE PEN ET L'ELEVE SARKOZY!

Ce serait un tort de croire qu'il n'y a qu' au Fn qu'il y a des racistes, des fascistes, des ultras, ...
Il faudrait aussi balayer un peu au sein des partis "démocratiques". Et ce n' est pas d' aujourd'hui. Le Fn a surtout pris ses ailes sous ... Mitterand, recrutant les décus de la "gauche"... Jusqu'à l' arrivée de Mitterand, Le Pen, ex-député poujadiste, ex-volontaire tortionnaire de la guerre d' Algérie, était relégué pratiquement aux oubliettes...
Sarkozy, ce serait aussi idiot de croire de c' est un imbécile, sans compter ceux sur qui il s' appuie et chez qui il recherche les "bons" conseils ...
Au fait, c' est un peu normal: s' il veut décrocher le pouvoir, qu'il essaie de raccoler ses semblables à gauche, au centre, chez les "modérés", à droite, à l' extrême-droite, ...
Pour Sarkozy : le pouvoir d' abord. Le reste, les Français le verront et le sauront après.
Au fond, on ne sort pas non plus du même cliché "démocratique":
France, le débat, s' est terminé: Chirac - Le Pen
Italie: Prodi - Berlusconi
France 2007, ce qui est prévu: Ségolène - Sarkozy.
La peste ou le choléra: la fausse "gauche" ou la droite extrême. Mais le capitalisme toujours. A la manière forte, ou légèrement adoucie ?
A nous de choisir ce qui est le plus comestible. Le choix ne va pas plus loin, tant que ne sera pas posée la véritable question: le capitalisme ou l' instauration du socialisme réel.
RoRo
 
----- Original Message -----
Sent: Monday, April 24, 2006 9:35 AM
Subject: LE MAITRE LE PEN ET L'ELEVE SARKOZY!

SANS PAPIERS
en lutte>>>coordination nationale
 
 

LE MAITRE LE PEN ET L’ELEVE SARKOZY! 
 

N. SARKOZY, ci-devant Ministre de l’Intérieur vient enfin d’avouer publiquement qu’il « cherche à séduire les électeurs du FN ». Dans sa lancée SARKOZY justifie sa dérive lepéniste ainsi :  « Oui, je cherche à les séduire. Mais d'où viennent-ils, de la droite républicaine, de l'autre d'une partie de la gauche ». Celui qui se qualifie comme le N°2 du gouvernement VILLEPIN poursuit : « En refusant de parler d'un certain nombre de sujets dont Le Pen s'est emparé, nous avons désespéré
 une partie de notre électorat ». Avant d’asséner ce couplet en forme de défi : "Qui pourrait m'en vouloir de récupérer ces gens dans le camp républicain? J'irai même les chercher un par un, ça ne me gène pas. Si le FN a progressé, c'est que nous n'avons pas fait à droite notre boulot".
 
Cet aveu confirme les dénonciations systématiques que les sans papiers en lutte pour la régularisation globale n’ont jamais cessé de répéter depuis 2002 : SARKOZY est l’exemple concret de la lepénisation de la classe politique républicaine et parlementaire ; SARKOZY court derrière l’électorat du chef du parti raciste et fasciste comme le chasseur derrière le gibier.
 
Toutefois la grande différence entre SARKOZY et le chasseur réside dans le fait que pour « plumer la volaille » électorale raciste et fasciste, il lui faut adopter les thèses abjectes du DUCE français : Les mensonges de « l’invasion », des immigré(e)s « délinquants » (« racaille »), « terroristes », « toxicomane », boucs-émissaires du « chômage, de la misère », culturellement, religieusement « dangereux », etc. Ce syndrome lepéniste est à la base de toute la stratégie électoraliste présidentielle du fils d’immigré(e) Nicolas SARKOZY NAGY DE BOSCA et dans son sillage de la droite socialement revancharde. SARKOZY a « choisi » de désespérer DE GAULLE, récemment plébiscité par les Français, lequel a pour des raisons certainement utilitaire fait venir des centaines de milliers, des millions d’immigré(e)s dont le pays avait besoin pour sa reconstruction d’après guerre. Mais a aussi évité une politique et un discours qui criminalisent les étrangers ne serait ce qu’au nom de la dette de sang.
 
SARKOZY déclare clairement que la montée du lepénisme électoral, fabriquée tactiquement par Mitterrand pour obtenir deux septennats, résulte du fait significatif que « nous n’avons pas fait à droite notre boulot ». L’histoire retiendra que quand la droite s’aligne derrière l’extrême droite dans la politique et dans le discours, cela a conduit en France au pétainisme et à la trahison nationale de la collaboration, en Allemagne cela a conduit à l’hitlérisme et au régime nazi, en Italie à Mussolini, en Espagne à Franco.
 
Les résistants de droite comme DE GAULLE ont refusé et combattu le fascisme, le racisme, leurs politiques et leurs discours. L’aveu explicite de SARKOZY présage de son avenir politique : la félonie n’est pas loin. En effet , comment interpréter autrement le langage de SARKOZY et de la droite, dont le pouvoir actuel provient d’une formidable mobilisation anti-raciste et antifasciste de plus de 82% du peuple le 5 mai 2002 après la catastrophe électorale du 21 avril 2002.
 
Au lieu de tirer la seule leçon politique sérieuse et responsable – le non respect de la parole donnée à conduit l’électorat de gauche plurielle à sanctionner Jospin et la nécessité de rejeter le FN dans les poubelles de l’histoire – SARKOZY et la droite, tels des caméléons, se muent en droite extrême en plagiant la xénophobie lepéniste à peine recouverte d’un léger vernis.
 
SARKOZY est le politicien du double langage. SARKOZY court deux lièvres à la fois : l’électorat lepéniste comme il vient de le confirmer lui même, mais aussi l’électorat immigré(e)s en agitant, comme pour les mouches, le miel de « la discrimination positive », « l’Islam de France », « le droit de vote au Municipal », etc.
 
Le grand écart permanent entre « électorat lepéniste » et « électorat immigré(e)s » voire « islamiste » de SARKOZY est un « piège à con » dangereux qui ne profitera à termes qu’aux fascistes du FN et aux intégristes islamistes qui instrumentalisent la religion musulmane à des fins politiques.
C’est aussi pour tout cela qu’il est fondamental et de plus en plus urgent de REGULARISER TOUS LES SANS PAPIERS, DE RETIRER LA PROJET DE LOI CESEDA ET D’ABROGER LA CIRCULAIRE DU 21 FEVRIER 2006.
 
Fait à Paris le 29 mars 2006

19:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.