22/05/2006

22/0/2006: Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim

C' est pas vrai, voyons: le capitalisme ne serait-il donc plus "démocratique" ???
RoRo
 
 
 
 
----- Original Message -----
From: Al Faraby
Sent: Monday, May 22, 2006 11:04 AM
Subject: [ForumCommuniste] Capitalisme

Capitalisme
Lundi, 22 mai 2006
 
Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim
 
A Rome, Auckland ou Nairobi, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont marché contre la faim dans le monde, dimanche 21 mai, pour une opération de collecte de fonds et de sensibilisation à l'appel du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM).
Rendez-vous fixé à 10 heures locales sur les vingt-quatre fuseaux horaires de la planète, la quatrième manifestation annuelle "Fight Hunger : Walk the World" ("Battre la faim, marcher à travers le monde") est partie d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, où 800 personnes s'étaient réunies, selon les organisateurs.
En Afrique de l'Ouest, une des régions les plus touchées par ce fléau, des milliers d'écoliers arborant des T-shirts blancs barrés du slogan "Combattez la faim, défilez dans le monde" se sont joints aux manifestations. "Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim, alors que nous avons les ressources pour arrêter ce fléau", a expliqué Omar Bula Escobar, délégué du PAM au Sénégal, durant le défilé à Dakar.
Au Liberia, la nouvelle présidente, Ellen Johnson-Sirleaf, première femme élue au poste de président dans un pays africain, a pris la tête du défilé de Monrovia, principalement constitué de jeunes. Des marches ont également été organisées au Kenya, en Ouganda, au Ghana, mais aussi à Bangkok, Moscou et dans d'autres capitales du monde, notamment sur le continent américain.
Les organisations humanitaires critiquent régulièrement l'attitude des gouvernements des pays riches, qui n'investissent pas, selon elles, suffisamment d'argent dans ce combat. Chaque jour, 24 000 personnes meurent de faim, dont 18 000 enfants, selon le PAM. La faim tue plus de personnes que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis.
Les Nations unies ont annoncé en mai avoir reçu moins du cinquième des 92 millions de dollars (72 millions d'euros) nécessaires pour sauver quelque 300 000 enfants menacés par la faim dans des pays du pourtour sahélien, dont le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie.
En mai, l'ONG Oxfam a reproché aux Nations unies, au Japon et à de nombreux pays européens d'aider insuffisamment la République démocratique du Congo, où un millier de personnes meurent quotidiennement de faim, des suites de la violence ou de maladies.
 
Euronext-NYSE pèserait
19 000 milliards d'euros
 
La Bourse de New York (New York Stock Exchange, NYSE) a annoncé, lundi 22 mai dans un communiqué, avoir proposé une fusion avec le groupe boursier paneuropéen Euronext pour créer un groupe d'une valeur de 21 milliards de dollars (16 milliards d'euros).
Le NYSE propose aux actionnaires d'Euronext l'équivalent de 8 milliards d'euros (soit 10,2 milliards de dollars), en titres et en numéraire pour racheter la plate-forme boursière européenne. Selon les termes de l'échange, les actionnaires d'Euronext recevraient 0,98 action du NYSE plus 21,32 euros en numéraire, soit un total de quelque 70,94 euros par action Euronext, un montant inférieur de 4,91 % au dernier cours de clôture du groupe paneuropéen (74,60 euros) vendredi.
La Bourse de New York évalue à 293 millions d'euros (375 millions de dollars) les synergies générées par la fusion. Le nouveau groupe, dénommé tout simplement NYSE Euronext, serait coté à New York et sur les marchés actuels d'Euronext (dont la Bourse de Paris), et les postes de direction partagés entre les dirigeants actuels d'Euronext et du NYSE : le patron de la Bourse de New York, John Thain, serait le PDG du nouvel ensemble et celui d'Euronext, Jean-François Théodore, deviendrait son adjoint. Le conseil d'administration serait composé de onze représentants du NYSE et neuf d'Euronext.
Selon toute vraisemblance, Euronext devrait répondre favorablement à l'offre du NYSE, le groupe ayant confirmé la semaine dernière qu'il était en train de peaufiner un accord stratégique en vued' "une transaction de grande ampleur", à la suite des informations de presse faisant état de discussions très avancées avec la Bourse de New York.
Euronext a indiqué dans un communiqué que son conseil de surveillance allait se réunir lundi après-midi pour étudier les propositions du NYSE, ainsi qu'une offre de rapprochement émanant de son concurrent allemand Deutsche Börse, et d'autres "marques d'intérêt".
Euronext rassemble les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, ainsi que le marché à terme britannique Liffe. Il tente depuis plusieurs mois de s'agrandir et fait l'objet d'une offre de fusion de la part de la Bourse de Francfort.
La combinaison Euronext-NYSE serait forte de 3 800 sociétés cotées, pesant au total une capitalisation de 19 000 milliards d'euros. Elle offrirait un contrepoids au rapprochement attendu entre le marché américain des valeurs high-tech, le Nasdaq, et la Bourse de Londres.
Parallèlement, le Nasdaq, principal concurrent du NYSE, est devenu depuis un mois le premier actionnaire du London Stock Exchange, la Bourse de Londres. Vendredi, il a annoncé avoir dépassé le seuil de blocage de 25 % qui permet d'empêcher toute décision importante.
 
Visitez le site de ForumCommuniste
http://perso.wanadoo.fr/forumcommuniste/index.htm
 
ForumCommuniste
- Pour correspondre avec la liste  :
ForumCommuniste@yahoogroupes.fr
- Pour vous inscrire à ForumCommuniste, envoyez un message à : ForumCommuniste-subscribe@yahoogroupes.fr
 
 


Pour vous abonner à ce groupe, envoyez un email à :
ForumCommuniste-subscribe@yahoogroups.com

Visitez le site de ForumCommuniste
http://perso.wanadoo.fr/forumcommuniste/index.htm



16:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.