13/07/2006

13/07/2006: 70ème ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE :

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : jeudi 13 juillet 2006 13:44
À : 00-artusoantonio
Objet : Hier et aujourd'hui - Front populaire en France - 70ème anniversaire

 


Texte diffusé par le Parti du Travail de Belgique (wpb@wpb.be)


[Voir texte ci-joint]

 

70ème ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE : APPRENDRE DU PASSÉ POUR LUTTER AU PRÉSENT !

 

Jean-Luc Sallé, secrétaire général de l’URCF (Union des révolutionnaires communistes de France) (http://www.urcf.net/)

est le directeur politique du journal  « Intervention Communiste ».

Il prépare la sortie pour septembre de deux ouvrages :

« Réflexions sur la construction du Parti Communiste »,

« Leçons d’avenir : tactique et stratégie des communistes de l’URCF».

 

Le 25 mai 2006

 


[...]

Question : Beaucoup d’observateurs trouvent des analogies entre aujourd’hui et la période des années 30, êtes-vous d’accord avec cette vision ?

 

Oui. La politique de guerre de l’administration Bush est une politique internationale de type fasciste. Le nouvel Ordre mondial Impérialiste ressuscite la colonisation sous d’autres formes dans les  Etats du « Tiers-Monde ». La fascisation des institutions bourgeoises, partout, bat son plein : télé-surveillance ; vigie-pirate avec le déploiement de l’armée ; état d’urgence en France avec la réactivation d’un décret colonial ; restriction drastique des libertés démocratiques sous couvert de « lutte contre le terrorisme » ; loi CESEDA qui discrimine les populations  et instaure un apartheid « à la française » avec l’ « immigration choisie ». Enfin, toute politique de fascisation nécessite l’anticommunisme, c’est le cas avec le « rapport Lindbläd » qui appelle au reniement révisionniste des communistes sous peine d’interdiction.  Cette criminalisation de  communisme développe un véritable maccarthysme en Europe. On voit que la lutte contre la « bête immonde » est plus que jamais d’actualité. Prenons garde aussi aux formes nouvelles de fascisation. La dictature des monopoles a depuis longtemps liquidé les traits principaux de la démocratie bourgeoise. Partout, l’oligarchie s’appuie sur des exécutifs « forts » dotés d’immenses pouvoirs, organisant l’alternance entre néo-libéraux et sociaux-libéraux, sans risque pour le système d’exploitation comme en Italie avec Berlusconi/Prodi, aux Etats-Unis avec démocrates/républicains, en France avec Sarkozy/Ségolène Royal.  

[...]

21:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, communisme, democratie, europe, euro-dictature, fascisme, france, histoire, politique, ptb, romain | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.