25/07/2006

25/07/2006: à propos du Liban et de la Palestine

De : Xarlo@aol.com [mailto:Xarlo@aol.com]
Envoyé : mardi 25 juillet 2006 18:28
À : Xarlo@aol.com
Objet : à propos du Liban et de la Palestine

 

 

 

LES AMIS DE KARL MARX

 

Notre but : la révolution

 

 

 

DU MONDIAL AU LIBAN :

LA MANIPULATION MEDIATIQUE

 

 

Durant tout un mois, grâce à la télévision, le Mondial de football (vingt deux types qui courent derrière un ballon mais aussi, une gigantesque opération commerciale de 8 milles millions de dollars) est devenue la préoccupation essentielle de milliers de millions de personnes scotchées devant les images diffusées 24 heures sur 24 par les chaînes internationales.

La grand’ messe terminée, voici que le bon peuple de France est appelé à réagir face à l’odieuse provocation dont a été victime notre Zidane national.

Une question vitale accapare les esprits : « Materazzi, le fourbe, a-t-il insulté la mère de Zizou ? »

 

L’état d’Israël a décidé de déclencher un véritable massacre, tout d’abord à Gaza, puis au Liban. A ce jour, plus de 200 personnes  (on compte parmi elles, des femmes et des enfants, parfois en bas âge) ont perdu la vie au cours de la destruction massive des infrastructures et du milieu ambiant des populations  sans défense.

 Sans doute, sans doute, mais les terroristes du Hamas n’ont-ils pas enlevé un soldat israélien ? Répondez plutôt à la question : « Les insultes de l’infâme Materazzi ne s’adressaient-elles pas plutôt à la sœur de Zizou ? »

 

A Gaza et au Liban, il s’agit d’un massacre militaire perpétré par une superpuissance, l’état d’Israël, qui utilise contre des civils désarmés, des avions de chasse F16, de l’artillerie lourde, des tanks et des blindés, des avions espions pour assassinats sélectifs, des hélicoptères Apache et l’infanterie couverte par des blindés qui avance et encercle villes et villages.

D’accord, la riposte peut sembler quelque peu disproportionnée. N’oublions pas, toutefois, que les assassins du Hezbollah ont quand même capturé deux soldats israéliens en vue d’un échange de prisonniers ? 

Mais, vous ne m’avez toujours pas éclairé : « L’ignoble Materazzi n’aurait-il pas aussi, insulté la cousine de Zidane ? »

 

A Gaza et au Liban, il faut ajouter à cette boucherie militaire le véritable désastre humanitaire engendré par la situation sanitaire et alimentaire des populations bloquées par les troupes sionistes.

Mon cher Monsieur, à la guerre comme à la guerre ! Il y a toujours eu des dommages collatéraux. Mais…aie ! Ce n’est pas une raison pour que vous me donniez un coup de tête dans la poitrine !... 

 

 

Comment sommes-nous arrivés à une telle aberration, à cet individualisme atroce, à cette déshumanisation, à cette indifférence devant la mort, à cette vie où les seuls facteurs de mobilisation collective sont les idoles sportives ou du show biz ?

 

La question possède une réponse : La manipulation de l’information (*).

 

Les grands médias (CNN en tête) aux ordres de ceux qui les payent, distillent jour après jour, l’idéologie dominante du capitalisme mondial. Les techniques de manipulation servent pour vendre tout ce qui peut être rentable pour les multinationales mais aussi, pour cacher la vérité et fabriquer à la commande les réactions du public envers les évènements de l’actualité.

 

C’est ainsi que l’invasion du Liban par Israël est requalifiée en « conflit », en « affrontement » ou même en « crise ». Et voila qui met Israël (la puissance qui agresse) sur un même pied d’égalité avec Gaza ou le Liban (pays agressés).

Les civils innocents et désarmés, écrasés sous les bombes israéliennes, sont répertoriés sous le vocable « personnes mortes ». Et les actions militaires des groupes qui combattent et résistent à l’invasion avec un armement précaire et très limité sont présentées comme le pendant sensiblement équivalent à la formidable puissance de feu de Tsahal.

Le carnage militaire en cours au Liban est affublé du nom de « guerre », ce qui évite de désigner l’envahisseur et l’envahi.

 

Les techniques utilisées par les grands moyens d’information (Télévision, radios, presse écrite) sont d’une efficacité redoutable et sans cesse accrue. La présentation des faits est toujours orientée.

Minimisée, déformée, l’impact des images et du son soigneusement réduit, l’information n’est jamais occultée mais simplement transformée en un spectacle ennuyeux suscitant l’indifférence. 

 

Ainsi va dans notre belle et exemplaire démocratie la liberté de l’information.

 

 

Daniel Maisonnave

Secrétaire de l’Association « Les Amis de Karl Marx »

 

(*) A lire absolument l’analyse sur ce sujet de Manuel Freytas www.kaosenlared.net

 

                                                                                                                      Boucau le 17 juillet 2006

 

 

 

 

 

 

« Les Amis de Karl Marx » BP 59 – 7, avenue Maurice Perse – 64340 BOUCAU

http:// lesamisdekarlmarx.site.voila.fr   e-mail : akmarx@voila.fr

****
www.bijoux-euskal-herria.com

www.droitsdelhommepb.com

http://blogs.aol.fr/xarlo/txakal

http://www.diasporavasca.org/herri

www.kubakoetxea.com


******

" Pour abolir la pauvreté, il faut donner le pouvoir aux pauvres " Hugo Chavez

"Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement" - Fidel Castro.

"Tu peux ne pas participer à la lutte, tu participeras obligatoirement à la défaite" - B. Brecht

"La vida es muy peligrosa. No por las personas que hacen el mal, sino por las que se sientan a ver lo que pasa." - Albert Einstein

"Con el tiempo... entiendes que los verdaderos amigos son contados, y que el que no lucha por ellos tarde o temprano se verà rodeado solo de amistades falsas" - J.L.Borges

"Si el comunismo se desinteresa de los hechos de conciencia, podrá ser un método de distribución, pero no será jamás una moral revolucionaria" - El Che.

"Si nous étions en dictature, les choses seraient plus simples dès l'instant où ce serait moi le dictateur" - G.W.Bush

"Ceux qui vivent sont ceux qui luttent" - Victor Hugo.

"¡Asegúrate, cuando dejes el mundo qué no sólo fuiste bueno, sino que dejas un buen mundo!" - Bertolt Brecht.

*****
EUSKAL PRESOAK ETXERA !!! ORAIN !!!

19:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, barbarie, communisme, crimes, colonialisme, fascisme, france, football, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.