28/07/2006

28/07/2006: La conférence de Rome donne carte blanche à Israël, juge la presse anglaise


De : Transfer_info@yahoogroupes.fr [mailto:Transfer_info@yahoogroupes.fr] De la part de seddik bahmed
Envoyé : vendredi 28 juillet 2006 19:20
À : Transfer info
Objet : [Transfer_info] ROME : La conférence donne carte blanche à Israël

 

La conférence de Rome donne carte blanche à Israël, juge la presse anglaise

 

 

27-07 

05:12:47  La presse britannique critique jeudi l'"impuissance diplomatique" des participants à la conférence internationale de Rome sur la crise du Liban qui donne pratiquement un blanc-seing à Israël pour continuer son offensive militaire contre le Hezbollah.

Selon le Times, le consensus mou des participants de la conférence, limité à des appels à un cessez-le-feu et au déploiement d'une force internationale au Liban, fournit à Israël une approbation "tacite" pour continuer son offensive militaire contre le Hezbollah.

Les Etats-Unis ont obtenu ce qu'ils désiraient et les participants "ont donné raison à Condoleezza Rice" qui soutenait que le cessez-le-feu ne pouvait pas être immédiat parce qu'il ne pouvait pas être "permanent et durable", à l'heure actuelle.

Le Daily Telegraph accuse aussi les Etats-Unis d'avoir utilisé le sommet de Rome "pour bloquer tous les espoirs d'un cessez-le-feu immédiat au Liban".

Selon ce quotidien, le Premier ministre britannique Tony Blair va maintenant être soumis à de plus grandes pressions pour pousser le président américain George W. Bush à lancer un appel à un cessez-le-feu immédiat, lors de leur rencontre vendredi à Washington.

Dans son éditorial, le Daily Telegraph juge que "l'impuissance diplomatique n'aura jamais été aussi évidente qu'hier à Rome" et s'interroge sur le but du voyage de Condoleezza Rice en Europe et au Proche-Orient. Selon le journal, "l'administration Bush est en train de donner carte blanche aux Israéliens parce qu'elle croit qu'ils peuvent neutraliser le Hezbollah".

Le Guardian (gauche) estime que la conférence de Rome offrait une chance de fournir "un accord de paix très attendu". "Comme on pouvait s'y attendre, cela s'est terminé par un échec", selon le quotidien qui qualifie les conclusions d'"arnaques".

Le quotidien accuse les Etats-Unis de donner leur aval à Israël de "manière flagrante" et de mépriser la communauté internationale. Ils creusent encore plus le fossé avec le monde arabe, selon le Guardian.

"La Grande-Bretagne, honteusement, participe de ceci. La Grande-Bretagne ne devrait pas participer de la folie d'Olmert", selon la même source.

Selon le correspondant au Liban du quotidien The Independent, Robert Fisk, "le plan (de Mme Rice), qui comme toutes les autres propositions américaines au Liban, est exactement le même que les exigences d'Israël, contient la même épaisse fatuité que ceux du consul général israélien à New York qui a dit la semaine dernière que "la plupart des Libanais appréciaient ce que nous faisons".

Ce spécialiste du Proche-Orient rappelle aux lecteurs que les forces de l'Otan autrefois basées à Beyrouth ont quitté le Liban en 1983, après qu'une organisation proche du Hezbollah a bombardé une base de l'US Marine à l'aéroport de Beyrouth, faisant 241 morts.

"Est-ce que quelqu'un peut croire que les forces musulmanes chiites ne vont pas faire la même chose de nouveau contre toute autre force de l'Otan d'intervention ?", s'interroge-t-il.

http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--media/...



Forums amis :

http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

http://fr.groups.yahoo.com/group/islam_jeunesse_internati...


22:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, onu, otan, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, silence, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.