31/07/2006

31/07/2006: Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas


De : e.colonna [mailto:e.colonna@wanadoo.fr]
Envoyé : lundi 31 juillet 2006 1:01
Objet : Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas

 

 

dimanche 30 juillet 2006, 23h08

 

Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas

 

Par Alexandre PEYRILLE

agrandir la photo

 

MEXICO (AFP) - Le leader de la gauche mexicaine Andres Manuel Lopez Obrador a fait une nouvelle démonstration de force dimanche en mobilisant des centaines de milliers de ses partisans à Mexico pour dénoncer "une fraude électorale" lors de l'élection présidentielle du 2 juillet.

Plus de 1,2 million de personnes, d'après les organisateurs, se sont réunies dans le centre de la capitale mexicaine pour exiger un nouveau dépouillement des suffrages, qui mettra en évidence, selon la gauche, que l'élection a été manipulée par la droite.

Dans un pays où la corruption et la fraude sont généralisées, M. Lopez Obrador conteste le résultat du scrutin qui crédite le candidat de la droite catholique, Felipe Calderon, d'une infime avance de 0,6% des suffrages sur son adversaire de gauche.

M. Lopez Obrador a appelé dimanche ses partisans à occuper immédiatement, jour et nuit, des places, rues et avenues du centre de Mexico en signe de protestation, sans préciser si les 47 campements prévus paralyseraient la circulation dans la capitale mexicaine, agglomération de 22 millions d'habitants saturée par les embouteillages.

Depuis le scrutin du 2 juillet, le Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche) et ses alliés multiplient les initiatives pour revendiquer la victoire de M. Lopez Obrador: plaintes devant le Tribunal électoral, actions symboliques de résistance civile pacifique et manifestations massives.

Selon l'Institut fédéral électoral (IFE), M. Calderon a remporté l'élection. Le Tribunal fédéral électoral (TRIFE) doit proclamer officiellement le futur président du Mexique d'ici le 6 septembre, une fois qu'il aura examiné les recours déposés, notamment par le PRD.

M. Lopez Obrador, qui a placé au centre de sa campagne la lutte contre la pauvreté, affirme avoir gagné la présidentielle. Pour lui, si les autorités électorales se refusent à recompter les bulletins de vote un par un, elle couvriront une "fraude électorale généralisée" favorisant Felipe Calderon.

Dans son discours de dimanche, il a accusé l'oligarchie politique, "les privilégiés de toujours", de vouloir installer "un régime de simulacre démocratique".

M. Calderon a affirmé de son côté que les élections avaient été "propres, libres et démocratiques", et il refuse d'appuyer la demande de recomptage des voix de son adversaire.

"Ils n'ont pas pu gagner dans les urnes, voilà pourquoi ils refusent d'ouvrir les paquets électoraux (pour recompter les bulletins de vote). Ce n'est pas trop demander que de réclamer un nouveau décompte (...) S'il y a tant de doutes pourquoi ne pas recompter? Nous accepterons le résultat du décompte", a rétorqué M. Lopez Obrador.

La précédente manifestation convoquée par le candidat présidentiel de la gauche a rassemblé 800.000 personnes à Mexico le 16 juillet.

Le président de l'IFE Luis Ugalde a démenti toute manipulation du processus électoral. Les observateurs de l'Union européenne ont également jugé que le scrutin s'était déroulé dans de bonnes conditions.

Le président américain George W. Bush, le Premier ministre canadien Stephen Harper ou la chancelière allemande Angela Merkel n'ont pas attendu la proclamation officielle des résultats pour féliciter Felipe Calderon.

Un sondage publié dimanche par le quotidien Reforma indique que deux tiers des Mexicains craignent que "le climat politique actuel pourrait provoquer des affrontements entre sympathisants" des deux camps.

10:39 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, actualite, democratie, elections, histoire, mexique, politique, presse, resistance, silence, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.