02/08/2006

01/08/2006: Fidel CASTRO est hospitaloisé. Et alors, ... ???

 

Fidel CASTRO est hospitalisé.

C' est le grand moment attendu: les Ricains et la grande presse "libre" et "démocratique" capitaliste commencent leur campagne ... pour restaurer le capitalisme et le colonialisme à CUBA.  Une nouvelle campagne de haine et d’ hystérie anti-communiste va commencer…

RoRo

 

 

-----Message d'origine-----
De : CubaSolidarityProject@yahoogroupes.fr [mailto:CubaSolidarityProject@yahoogroupes.fr]
Envoyé : mardi 1 août 2006 22:05
À : CubaSolidarityProject@yahoogroupes.fr
Objet : [CSP] Envoi groupé n° 1472

 

Aujourd'hui, 11 messages :

 

Sujets abordés dans ce résumé :

 

      1. Proclama del Comandante en Jefe al pueblo de Cuba

           De : "bleitrach.danielle" <bleitrach.danielle@wanadoo.fr>

      2. [AFP] Fidel Castro passe la main pour raisons de santé

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

      3. [Maxime Vivas] Qui veut la peau de Shimon Peres ?

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

      4. Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas 

           De : "e.colonna" <e.colonna@wanadoo.fr>

      5. [Al Jazeera] Le démembrement politique de l'Irak

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

      6. Fidel Castro passe la main (vidéos réactions à Miami et annonce officielle)

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

      7. Forum Nouvel Obs demain (mercredi) : les incompétents habituels invités

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

      8. message à RMC (Cuba)

           De : "jemi.bayart" <jemi.bayart@wanadoo.fr>

      9. Forum Libé sur Fidel : à vos claviers

           De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

     10. MONCADA : Communique

           De : moncada26juillet@aol.com

     11. CSPistes : c'est  le moment de ne pas laisser la place aux anticastristes

           De : "Cuba Solidarity Project" <cubasolidarity@club-internet.fr>

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 1        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 06:57:51 +0200

     De : "bleitrach.danielle" <bleitrach.danielle@wanadoo.fr>

  Objet : Proclama del Comandante en Jefe al pueblo de Cuba

 

 

 

Con motivo del enorme esfuerzo realizado para visitar la ciudad argentina de Córdoba, participar en la Reunión del MERCOSUR, en la clausura de la Cumbre de los Pueblos en la histórica Universidad de Córdoba y en la visita a Altagracia, la ciudad donde vivió el Che en su infancia y unido a esto asistir de inmediato a la conmemoración del 53 aniversario del asalto a los cuarteles Moncada y Carlos Manuel de Céspedes, el 26 de julio de 1953, en las provincias de Granma y Holguín, días y noches de trabajo continuo sin apenas dormir dieron lugar a que mi salud, que ha resistido todas las pruebas, se sometiera a un estrés extremo y se quebrantara.

 

Esto me provocó una crisis intestinal aguda con sangramiento sostenido que me obligó a enfrentar una complicada operación quirúrgica. Todos los detalles de este accidente de salud constan en las radiografías, endoscopías y materiales filmados. La operación me obliga a permanecer varias semanas de reposo, alejado de mis responsabilidades y cargos.

 

Como nuestro país se encuentra amenazado en circunstancias como esta por el Gobierno de los Estados Unidos, he tomado la siguiente decisión:

 

1) Delego con carácter provisional mis funciones como Primer Secretario del Comité Central del Partido Comunista de Cuba en el Segundo Secretario, compañero Raúl Castro Ruz.

 

2) Delego con carácter provisional mis funciones como Comandante en Jefe de las heroicas Fuerzas Armadas Revolucionarias en el mencionado compañero, General de Ejército Raúl Castro Ruz.

 

3) Delego con carácter provisional mis funciones como Presidente del Consejo de Estado y del Gobierno de la República de Cuba en el Primer Vicepresidente, compañero Raúl Castro Ruz.

 

4) Delego con carácter provisional mis funciones como impulsor principal del Programa Nacional e Internacional de Salud Pública en el Miembro del Buró Político y Ministro de Salud Pública, compañero José Ramón Balaguer Cabrera.

 

5) Delego con carácter provisional mis funciones como impulsor principal del Programa Nacional e Internacional de Educación en los compañeros José Ramón Machado Ventura y Esteban Lazo Hernández, Miembros del Buró Político.

 

6) Delego con carácter provisional mis funciones como impulsor principal del Programa Nacional de la Revolución Energética en Cuba y de colaboración con otros países en este ámbito en el compañero Carlos Lage Dávila, Miembro del Buró Político y Secretario del Comité Ejecutivo del Consejo de Ministros.

 

Los fondos correspondientes para estos tres programas, Salud, Educación y Energético, deberán seguir siendo gestionados y priorizados, como he venido haciéndolo personalmente, por los compañeros Carlos Lage Dávila, Secretario del Comité Ejecutivo del Consejo de Ministros, Francisco Soberón Valdés, Ministro Presidente del Banco Central de Cuba, y Felipe Pérez Roque, Ministro de Relaciones Exteriores, quienes me acompañaron en estas gestiones y deberán constituir una comisión para ese objetivo.

 

Nuestro glorioso Partido Comunista, apoyado por las organizaciones de masas y todo el pueblo, tiene la misión de asumir la tarea encomendada en esta Proclama.

 

La reunión Cumbre del Movimiento de Países No Alineados, a realizarse entre los días 11 y 16 de septiembre, deberá recibir la mayor atención del Estado y la Nación cubana para celebrarse con el máximo de brillantez en la fecha acordada.

 

El 80 aniversario de mi cumpleaños, que tan generosamente miles de personalidades acordaron celebrar el próximo 13 de agosto, les ruego a todos posponerlo para el 2 de diciembre del presente año, 50 aniversario del Desembarco del Granma.

 

Pido al Comité Central del Partido y a la Asamblea Nacional del Poder Popular el apoyo más firme a esta Proclama.

 

No albergo la menor duda de que nuestro pueblo y nuestra Revolución lucharán hasta la última gota de sangre para defender estas y otras ideas y medidas que sean necesarias para salvaguardar este proceso histórico.

 

El imperialismo jamás podrá aplastar a Cuba.

 

La Batalla de Ideas seguirá adelante.

 

¡Viva la Patria!

¡Viva la Revolución!

¡Viva el Socialismo!

¡Hasta la Victoria Siempre!

 

Fidel Castro Ruz

 

Comandante en Jefe

Primer Secretario del Partido y

Presidente de los Consejos de Estado y de

Ministros de la República de Cuba.

 

Julio 31 del 2006

6 y 22 p.m.

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 2        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 08:28:02 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : [AFP] Fidel Castro passe la main pour raisons de santé

 

Fidel Castro passe la main pour raisons de santé 

Par Patrick LESCOT

 

LA HAVANE (AFP) - Victime d'un "accident de santé", Fidel Castro a fait annoncer lundi, dans une "proclamation" sans précédent lue à la télévision, qu'il passait "provisoirement" les principaux pouvoirs à son frère Raul, ministre de la Défense, suite à une opération chirurgicale "complexe" aux intestins, provoquée par un "stress extrême".

 

"Des jours et des nuits de travail continu sans à peine dormir ont fait que ma santé, qui a résisté à toutes les épreuves, a été soumise à un stress extrême et a été ébranlée. Ceci m'a provoqué une crise intestinale aiguë avec des saignements importants, qui m'a obligé à affronter une opération chirurgicale complexe", a déclaré le président cubain, qui aura 80 ans le 13 août prochain, dans une "proclamation" lue à la télévision par son secrétaire particulier, Carlos Manuel Valenciaga.

 

"L'opération m'oblige à conserver le repos durant plusieurs semaines, éloigné de mes responsabilités et de mes charges", a ajouté le président cubain avant d'annoncer qu'il confiait "provisoirement" à son frère Raul, âgé de 75 ans, les principales responsabilités du pays.

 

C'est la première fois que Fidel Castro se voit obligé de passer la main en raison d'un problème de santé, et de l'annoncer publiquement.

 

Lors de sa chute spectaculaire le 20 octobre 2004 en province, au cours de laquelle il s'était brisé le genou gauche et fêlé le bras droit, le président cubain n'avait à aucun moment renoncé à ses responsabilités, dictant lui-même ses propres communiqués sur son état dans les heures et les jours suivants.

 

"Tous les détails de cet accident de santé ont été constatés dans les radiographies, les endoscopies et des matériaux filmés", a précisé la proclamation présidentielle.

 

Pour expliquer son état, le président cubain a invoqué "les énormes efforts" consentis pour son voyage en Argentine pour le sommet du Mercosur, du 22 au 24 juillet, ainsi que son discours annuel du 26 juillet, effectué à Bayamo, à plus de 700 km au sud-est de La Havane.

 

Son frère Raul Castro, a-t-il annoncé, prend "de manière provisoire" les fonctions de premier secrétaire du Parti communiste cubain (PCC, parti unique), ainsi que celles de chef des Forces armées révolutionnaires (FAR) et de président du Conseil d'Etat (gouvernement).

 

Raul Castro est, de par la constitution, le numéro deux cubain et le successeur désigné de Fidel. Homme de l'ombre, contrairement à son frère, il veille sur la sécurité de ce dernier et sur celle du régime depuis sa fondation en 1959.

 

Fidel Castro doit prendre en principe la présidence du mouvement des Non-alignés à l'occasion de son prochain sommet, prévu à La Havane du 11 au 16 septembre.

 

Il a par ailleurs délégué, toujours "provisoirement", ses responsabilités d'"impulseur principal" du programme international et national cubain de santé publique au ministre de la Santé José R. Balaguer Cabrera, selon la proclamation.

 

L'éducation, autre priorité du régime, a été confiée aux deux ministres en charge, MM. José R. Machado Ventura et Esteban Lazo Hernandez, membres du Bureau politique du PCC.

 

Le programme en cours de "révolution énergétique" a été confié à Carlos Lage Davila, également membre du BP du PCC et secrétaire exécutif du Conseil des ministres.

 

Les responsabilités financières de ces trois programmes "prioritaires --santé, éducation et énergie-- ont été placées entre les mains de Carlos Lage Davila, de Francisco Soberon, ministre-président de la Banque centrale cubaine (BCC), et de Felipe Perez Roque, ministre des Relations extérieures, a encore indiqué la proclamation présidentielle.

 

Après sa chute accidentelle en 2004, Fidel Castro s'était rétabli en quelques semaines.

 

[Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 3        

   Date : Mon, 31 Jul 2006 13:23:16 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : [Maxime Vivas] Qui veut la peau de Shimon Peres ?

 

Mon frère est entré en cachette chez mon voisin Larbi (on est fâchés)

 

QUI VEUT LA PEAU DE SHIMON PERES ?

 

par Maxime Vivas

 

Mon frère est entré en cachette chez mon voisin Larbi avec qui on est fâchés (dans les petits villages, ça arrive) et ce fourbe l'a capturé.

 

J'ai pris mon avion et j'ai bombardé l'épicerie et la boulangerie du village. Plus quelques maisons trop proches. Vous auriez fait comme moi. On a le droit de se défendre.

 

Puis j'ai démoli le château d'eau, et le pont. Bien obligé, Larbi avait répliqué.

 

Des gens (des complices ?) ont essayé de fuir. J'ai bombardé la route. Désolé, mais c'est la faute à Larbi. Il y avait des journalistes dans le convoi. Ils ont râlé. Sorry, c'est la guerre.

 

J'ai encore lâché quelques bombes autour de la maison de Larbi et bousillé tout le quartier avec les gens dedans. Je leur avais dit de partir, c'est leur faute.

 

J'ai détruit l'église, la mairie et la salle des fêtes où des complices de Larbi auraient pu trouver refuge. Pas d'omelette sans casser des oufs.

 

J'ai demandé à mes enfants d'écrire « Enfants de Larbi, on vous aime » sur une méga bombe et je l'ai larguée de très haut. Boum ! du côté de l'école maternelle. 54 civils tués, parmi lesquels 37 enfants. C'est la faute à Larbi, il avait dû y entreposer sa poudre.

 

J'ai écrabouillé la station d'épuration. Toutes les eaux sales coulent vers les villages alentour. Qu'ils aillent se plaindre à ce salopard de Larbi !

 

Jusqu'au jour où Larbi sortira de son trou, les mains en l'air pour que je lui colle une balle dans la nuque, il n'y aura pas de paix.

 

Des bavures ? Mais c'est la faute à Larbi qui se cache dans son village et qui utilise les infrastructures, les bâtiments, les hommes, les femmes et les enfants comme bouclier. Le lâche ! Il suffirait qu'il ait eu le courage d'aller seul au milieu du terrain de foot pour m'y faire un bras d'honneur et une seule bombe suffirait. Une petite. Les destructions, les assassinats aveugles de civils ne seraient pas à déplorer. Alors, c'est la faute à qui ?

 

Ne me dites pas, à moi, que je suis un belliciste sans cour, que j'abuse à pénétrer à ma guise chez mes voisins, à arracher leurs oliviers, à détruire leurs silos, à confisquer leur eau, à déplacer les bornes de propriété, à poser des barbelés partout, à zigouiller les jeteurs de cailloux. Je m'appelle Shimon Peres, prix Nobel de la paix et je suis Israélien.

 

Au nom des souffrances que des européens ont infligé aux juifs il y a soixante ans, je ne peux être contredit quand je dis : « Tout ça, c'est entièrement la faute à Larbi et j'ai le droit de me défendre. »

 

Et celui qui regarde avec horreur ces dizaines de poupées de chiffons disloquées et grises qui étaient des enfants rieurs avant que je débarque dans leur village avec l'ami Tsahal, celui qui fait « Tsss ! tsss ! » et qui me jette un regard noir, celui-là, croyez-en mon expérience de vétéran, celui-là est antisémite.

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 4        

   Date : Mon, 31 Jul 2006 01:01:13 +0200

     De : "e.colonna" <e.colonna@wanadoo.fr>

  Objet : Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas 

 

 

dimanche 30 juillet 2006, 23h08

    

 

Mexique: la mobilisation contre la fraude électorale présumée ne faiblit pas

    

 

Par Alexandre PEYRILLE

 

    

      agrandir la photo

    

MEXICO (AFP) - Le leader de la gauche mexicaine Andres Manuel Lopez Obrador a fait une nouvelle démonstration de force dimanche en mobilisant des centaines de milliers de ses partisans à Mexico pour dénoncer "une fraude électorale" lors de l'élection présidentielle du 2 juillet.

 

Plus de 1,2 million de personnes, d'après les organisateurs, se sont réunies dans le centre de la capitale mexicaine pour exiger un nouveau dépouillement des suffrages, qui mettra en évidence, selon la gauche, que l'élection a été manipulée par la droite.

 

Dans un pays où la corruption et la fraude sont généralisées, M. Lopez Obrador conteste le résultat du scrutin qui crédite le candidat de la droite catholique, Felipe Calderon, d'une infime avance de 0,6% des suffrages sur son adversaire de gauche.

 

M. Lopez Obrador a appelé dimanche ses partisans à occuper immédiatement, jour et nuit, des places, rues et avenues du centre de Mexico en signe de protestation, sans préciser si les 47 campements prévus paralyseraient la circulation dans la capitale mexicaine, agglomération de 22 millions d'habitants saturée par les embouteillages.

 

Depuis le scrutin du 2 juillet, le Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche) et ses alliés multiplient les initiatives pour revendiquer la victoire de M. Lopez Obrador: plaintes devant le Tribunal électoral, actions symboliques de résistance civile pacifique et manifestations massives.

 

Selon l'Institut fédéral électoral (IFE), M. Calderon a remporté l'élection. Le Tribunal fédéral électoral (TRIFE) doit proclamer officiellement le futur président du Mexique d'ici le 6 septembre, une fois qu'il aura examiné les recours déposés, notamment par le PRD.

 

M. Lopez Obrador, qui a placé au centre de sa campagne la lutte contre la pauvreté, affirme avoir gagné la présidentielle. Pour lui, si les autorités électorales se refusent à recompter les bulletins de vote un par un, elle couvriront une "fraude électorale généralisée" favorisant Felipe Calderon.

 

Dans son discours de dimanche, il a accusé l'oligarchie politique, "les privilégiés de toujours", de vouloir installer "un régime de simulacre démocratique".

 

M. Calderon a affirmé de son côté que les élections avaient été "propres, libres et démocratiques", et il refuse d'appuyer la demande de recomptage des voix de son adversaire.

 

"Ils n'ont pas pu gagner dans les urnes, voilà pourquoi ils refusent d'ouvrir les paquets électoraux (pour recompter les bulletins de vote). Ce n'est pas trop demander que de réclamer un nouveau décompte (...) S'il y a tant de doutes pourquoi ne pas recompter? Nous accepterons le résultat du décompte", a rétorqué M. Lopez Obrador.

 

La précédente manifestation convoquée par le candidat présidentiel de la gauche a rassemblé 800.000 personnes à Mexico le 16 juillet.

 

Le président de l'IFE Luis Ugalde a démenti toute manipulation du processus électoral. Les observateurs de l'Union européenne ont également jugé que le scrutin s'était déroulé dans de bonnes conditions.

 

Le président américain George W. Bush, le Premier ministre canadien Stephen Harper ou la chancelière allemande Angela Merkel n'ont pas attendu la proclamation officielle des résultats pour féliciter Felipe Calderon.

 

Un sondage publié dimanche par le quotidien Reforma indique que deux tiers des Mexicains craignent que "le climat politique actuel pourrait provoquer des affrontements entre sympathisants" des deux camps.

 

[Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 5        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 09:29:47 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : [Al Jazeera] Le démembrement politique de l'Irak

 

Traduction par CSP

Diffusion autorisée et même encouragée

Merci de mentionner les sources

 

* * * *

 

Le Démembrement politique de l'Irak

 

par Ahmed Janabi

 

 

Jeudi 22 juin 2006, 8:31 Makka Time, 5:31 GMT

 

Les responsables US et Britanniques peuvent recevoir des critiques pour ce qui est perçu comme leurs erreurs en Irak, mais certains observateurs du monde Arabe les voient comme assez réussies - la poursuite d'un plan bien calculé pour diviser le pays.

 

Le débat date du 13 juillet 2003, quand le Iraq Governing Council (IGC) fut formé par Paul Bremer, l'administrateur américain.

 

L'extrémisme sectaire et ethnique ont été renforcés par l'IGC et diverses lois ont depuis encouragé un sectarisme agressif qui a conduit à une féroce guerre entre milices.

 

Anis Mansour, un éditeur et auteur égyptien, croit que les US suivent la politique historique britannique de "diviser pour régner". Il déclare: « ce que nous voyons est juste le début d'une machination qui vise à diviser le pays en régions.

 

« Il n'est pas exact que les USA aient échoué. Ils ont fait ce qu'ils voulaient faire et ça va encore durer longtemps. »

 

« Ce sera pareille, que le président après (Georges) Bush soit Démocrate ou Républicain. »

 

Le chaos permanent

 

Les soldats US et autres étrangers continuent d'être tués quotidiennement en Irak, tandis que des milices  soutenues par l'Iran se vengent des officiers Irakiens qui ont participé à la guerre Iran-Irak.

 

Les tentatives d'assassinat par coups de feu tirés d'une voiture sont quotidiennes et les combattants Sunnites mène le combat aussi bien les forces US que l'armée Irakienne et les forces de sécurités soutenues et formées par les US.

 

Il est peu probable que le nouveau gouvernement de Nuri al-Maliki réussisse à contrôler la violence.

 

Plus de trois ans après l'invasion conduite par les US, les forces étrangères et irakiennes sont toutes deux incapables de faire respecter la loi et maintenir l'ordre.

 

Pendant ce temps, les citoyens irakiens ordinaires perdent leur sens de la co-existence, ce qui, en soi, constitue une caractéristique dangereuse de l'Irak d'après-guerre.

 

Complot US

 

Selon le ministre irakien des personnes expatriées et déplacées, la violence sectaire a obligé 14.000 familles à se déplacer.

 

Les familles Sunnites qui vivaient dans une zone à majorité Chiite sont parties vers des zones à majorité Sunnites et vice-versa.

 

La création en cours de districts ethniques et sectaires préoccupent les nationalistes Irakiens qui craignent une dislocation de leur pays.

 

Les USA sont vus comme principal instigateur des sentiments sectaires, créant l'environnement nécessaire à la division de l'Irak sur une base ethnique et sectaire incapable de vivre sans la protection américaine.

 

Hassan Nasr Allah, le chef du Hezbollah libanais a déclaré: « les USA ont crée une situation en Irak où ils se présentent eux-mêmes aux Chiites comme un garantie (de protection) contre les Sunnites et se présentent aux Sunnites comme une garantie contre les Chiites. »

 

« Ils se présentent aux Arabes comme une garantie contre les Kurdes et se présentent aux Kurdes comme une garantie contre les Arabes. »

 

« Leur complot fonctionne bien. Regardez la situation actuelle en Irak: que peut-il arriver de mieux aux séparatistes pour pouvoir déclarer qu'ils se sont séparés de l'Irak pour protéger leur communauté ?»

 

Garantie constitutionnelle

 

Certains politiciens Irakiens ont aussi signalé qu'ils sont en faveur d'une séparation. Masoud Barzani, le leader Kurde qui est devenu le président du Kurdistan Irakien l'an dernier, a annulé sa visite en Chine en mai dernier après que Pékin ait refusé de le recevoir comme chef d'Etat.

 

L'initiative de Barzani a été perçue comme la réaffirmation de la volonté de certains politiciens Kurdes de faire sécession et de former leur état indépendant Kurde, un objectif poursuivi depuis longtemps.

 

La préservation de l'intégrité de l'Irak fût le principal problème invoqué pour retarder l'approbation de la nouvelle constitution irakienne l'an dernier.

 

Les nationalistes irakiens furent alarmés par un article de la Constitution qui autorise tout gouverneur, indépendamment ou avec d'autres, à former une « région ».

 

La Constitution accorde aux régions le droit de créer leurs propres forces de sécurités et toute liberté dans la gestion de leurs ressources naturelles.

 

Les Kurdes ont été les premiers à utiliser ce droit lorsqu'ils ont annoncé la création de leur région Kurde et élu leur gouvernement et président cette année.

 

Certains politiciens irakiens disent que de telles entités ne sont pas assez grandes pour survivre sans un soutien de étranger.

 

L'aide étrangère

 

Haroun Muhammad, un militant irakien basé à Londres, a déclaré: « En plus des germes de la séparation présentes dans la nouvelle constitution Irakienne, les séparatistes reçoivent du soutien de l'étranger, tel que le Koweït qui soutient à la fois les chefs Kurdes et Shiites dans leur volonté de séparation de l'Irak. »

 

« Ce ne peut être une coïncidence si Ammar al-Hakim, le fils du chef Chiite Abd al-Aziz al-Hakim, se rend périodiquement au Koweït. »

 

Le père d'al-Hakim a demandé à plusieurs reprises que les Chiites reçoivent un état fédéré dans le sud de l'Irak, son dernier appel date du 11 août 2005 à Najaf où il s'adressait à une audience Shiite.

 

Selon Muhammad : « le Koweït craint une future invasion par un grand Irak. Il est dans leur intérêt de le casser en plus petites entités qui seraient incapables d'envoyer des troupes vers le Sud. »

 

Saddam Hussein ne fut pas le premier chef Irakien à réclamer le Koweït, mais il fut le premier à envoyer des troupes à travers la frontière.

 

Abd al-Karim Quasim, le président Irakien précédent, a réclamé le Koweït comme faisant  historiquement partie de l'Irak et avait amassé des troupes à la frontières, mais les efforts des diplomates Britanniques et Arabes ont abouti à une fin pacifique de la crise.

 

Les demandes chiites

 

Barzani et le clan al-Hakim partagent la même vision d'un état fédéré qui les protégerait de la « répression du gouvernement central. »

 

Les partis politiques Irakiens et Shiites pensent que si l'Irak devenait un état fédéral, Chiites et Kurdes échapperaient à la répression dont ils ont souffert dans le passé sous le gouvernement central de Bagdad. »

 

Kalid al-Atiya, un membre chiite du parlement et un membre influent du Conseil Suprême pour une Révolution Islamique en Irak (Sciri), a déclaré dans une interview récente que les membres influents de son groupe ne céderont pas sur la demande d'établir un état fédéré dans le centre et le sud de l'Irak. »

 

« Les Chiites insistent sur le fédéralisme parce qu'ils ont appris la leçon. Ils ont assez souffert de la dictature et du gouvernement central. »

 

« Le gouvernement central sera toujours une raison pour attiser la violence sectaire. Le fédéralisme est le seul moyen de garantir les droits des Chiites » a déclaré al-Atiya.

 

Dhafir al-Ani, un membre du parlement et porte-parole du « Iraqi Accordance Front » a déclaré à Aljezeera.net; « je regrette de dire qu'il est peu probable que nous puissions empêcher une partition de l'Irak. Je pense qu'ils réussiront leur plan. »

 

http://english.aljazeera.net/NR/exeres/7DFA2889-95A5-4B0A-A767-14E1A93C2539.htm

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 6        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 10:00:02 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : Fidel Castro passe la main (vidéos réactions à Miami et annonce officielle)

 

à l'adresse suivante, vidéos des réactions de la gusaneria à Miami (anglais)

http://cbs4.com/video/?id=20835@wfor.dayport.com

 

annonce officielle de la télévision cubaine (espagnol)

http://cbs4.com/video/?id=20832@wfor.dayport.com

 

[Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 7        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 13:07:48 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : Forum Nouvel Obs demain (mercredi) : les incompétents habituels invités

 

Thème du forum : Cuba et le castrisme. Avec Jacobo Machover, écrivain cubain, auteur de "Cuba, totalitarisme tropical" (10/18, 2006).

 

Retrouvez Jacobo Machover, le Mercredi 02 Août 2006 de 15h00 à 16h30.

 

Vous pouvez dès à présent lui poser vos questions.

 

http://forum.nouvelobs.com/index2.php

 

[Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 8        

   Date : Tue, 1 Aug 2006 13:08:05 +0200

     De : "jemi.bayart" <jemi.bayart@wanadoo.fr>

  Objet : message à RMC (Cuba)

 

Message envoyé ce matin à RMC. Ces médias me donnent envie de vomir.

 

Vive la Révolution Cubaine.

 

Jm bayart

 

Vous invitez Serge Raffy,  un des plus anti cubain qui soit; proche des milieux d'extrême-droite dangereuse de Miami et qui raconte des très gros mensonges dans son torchon.

 

Honte à RMC qui se dit objective et ne vérifie rien.

 

Chrétien, j'ai bien le droit d'analyser objectivement la situation politique, sociale culturelle et environnementale à Cuba.. Pays que je connais bien au quinzième voyage.

 

Votre standardiste:"c'est quand même pas le paradis à Cuba" -"vous y êtes allée?" - "non!" -"et alors!!!". C'est ainsi, des français sont trompés parce qu'ils l'ont entendu à la radio ou la télé... Surtout RMC. Avez-vous agi ainsi lors de l'accident cérébral de Sharon (Sabra et Chatilla).

 

Lui avez-vous souhaité un bon rétablissement?

 

Pendant que vous vous gargarisez en très petits comités, des centaines de millions de personnes sont reconnaissantes à Cuba pour l'aide bienfaitrice médicale que ce Pays tant contesté par les puissances capitalistes leur apporte.

 

Cuba forme gratuitement des milliers de médecins originaires de pays du tiers-monde y compris des Etats-Unis. (En France, il y a plus de 5000 médecins étrangers surtout africains, ce continent qui en a tant besoin).

 

De même l'action cubaine en faveur de l'alphabétisation "YO SI PUEDO" aux pays de l'Amérique latine tant nécessiteuse ne plait certainement pas aux occidentaux.

 

Che Guevara sur le point d'être lâchement exécuté sur ordre de la CIA priait l'institutrice qui lui avait offert un repas de poursuivre l'éducation des jeunes, seule possibilité de ne pas être exploité.

 

Si le Président Cubain était dictateur au sens où vous l'entendez, croyez-vous que la Révolution cubaine aurait élevé la Nation Cubaine à un tel degré de Culture et de connaissances à faire pâlir la France...

 

Hé oui! Messieurs. Il faut être clair, mes braves, les temps changent, ne vous en déplaise... Les puissances occidentales- à part leurs armées - sont en voie de déliquescence. Sortez dans les rues, examinez avec attention la situation sociale, économique, et culturelle de votre Pays des Droits de l'Homme, votre cerveau réagira... peut-être...

 

Au fait, je ne suis pas "passé" sur vos ondes, je m'en doutais. Par contre les détracteurs ont bien été accueillis. La dictature est chez vous.

 

Et la pire, que vous connaissez bien, c'est la dictature de l'argent qui permet la reproduction des fortunés.

 

La reproduction des élites par un mécanisme de sélection sociale bien ficelé est l’arme cachée des « démocraties » occidentales.

 

Les conquérants occidentaux s’efforcent par un dialecte de circonstance de s’affliger des conséquences du mal des « dictatures » tout en s’accommodant des dérives dictatoriales des « démocraties ».

 

Jésus Christ, Guevara, Gandhi, Fidel Castro, Hugo Chavez, Evo Morales et d'autres l'ont bien compris.

 

Vous non, c'est ainsi, finalement, je vous plains car il ne faut pas mentir.

 

 

Entre vous, passe encore, mais sur les ondes, vos auditeurs ne sont pas tous des "moutons".

 

Alors respectez-les! Ai-je le droit de rêver...

 

Je souhaite un bon rétablissement à Fidel Castro qui,  avec ses compagnons, ont placé la Nation Cubaine et l'Environnement au dessus de tout.

 

Quoique vous racontiez, les critères sociaux et environnementaux à Cuba sont probants.

 

De grands Universitaires étasuniens les reconnaissent.

 

Vous et les vôtres ne l'admettrez jamais.

 

jm Bayart

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 9         

   Date : Tue, 1 Aug 2006 13:31:59 +0200

     De : "CubaSolidarity" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : Forum Libé sur Fidel : à vos claviers

 

forum libé (ha, ha) histoire de ne pas s'en priver

 

http://www.liberation.fr/actualite/monde/196455.FR.php

 

[Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 10       

   Date : Tue, 1 Aug 2006 08:01:20 EDT

     De : moncada26juillet@aol.com

  Objet : MONCADA : Communique

 

Association  Moncada

10 avenue du maréchal  Galliéni

13 600 La  Ciotat

tel : 06 22 27 18  73

courriel :  moncada26juillet@aol.com

 

Au nom des membres de l´association Moncada (France)

 

Nous avons pris connaissance du message du Commandant en Chef Fidel Castro Ruz dans lequel il annonce sa décision de déléguer son pouvoir  provisoirement au Camarade Raùl Castro Ruz. 

 

Nous restons aussi inquiets qu´attentifs et espérons en un prompt rétablissement du chef de la Révolution cubaine.  

 

Un  retour rapide à ses responsabilités permettrait à l´île de poursuivre la réalisation des défis cubains du 21ème siècle et de résister, comme elle le fait depuis 1959, aux attaques mercenaires et impérialistes.  

 

Le Camarade Fidel Castro Ruz ainsi que le peuple cubain, défenseur des valeurs révolutionnaires, peuvent compter sur le soutien inconditionnel de l´association Moncada.

 

Vive la Révolution !

Nous vaincrons.

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

Message : 11       

   Date : Tue, 01 Aug 2006 11:40:49 -0000

     De : "Cuba Solidarity Project" <cubasolidarity@club-internet.fr>

  Objet : CSPistes : c'est  le moment de ne pas laisser la place aux anticastristes

 

Bonjour,

 

Jacobo Machover par ci, Serge Raffy par là... les mêmes gogols aux

mêmes micros.

 

Pour une Autre Information, pensez à appeler les rédactions, à

intervenir sur les forums Internet. Aucune hésitation à avoir.

 

Cuba mérite mieux que ces clowns précités.

 

Votre modérateur modéremment modéré.

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

 

 

CUBA SOLIDARITY PROJECT

http://vdedaj.club.fr/spip/

"Lorsque les Etats-Unis sont venus chercher Cuba,

nous n'avons rien dit, nous n'étions pas Cubains."

 

Pour diffuser un message aux abonnés:

CubaSolidarityProject@yahoogroupes.fr

 

Pour contacter directement le responsable

(commentaires, réactions, menaces et lettres d'amour)

cubasolidarity@club-internet.fr

 

Lettre aux députés européens à signer

http://vdedaj.club.fr/cuba/lettre_deputes.html

 

livre CUBA EST UNE ILE - Danielle Bleitrach, Viktor Dedaj

http://vdedaj.club.fr/cuba/cuba_ile_livre.html

livre les Etats-Unis, DE MAL EMPIRE - D. Bleitrach, V. Dedaj, M. Vivas

http://vdedaj.club.fr/cuba/de_mal_empire.html

------------------------------------------------------------------------

 

<*> Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :

    http://fr.groups.yahoo.com/group/CubaSolidarityProject/

 

 

------------------------------------------------------------------------

 

10:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, capitalisme, communisme, cuba, colonialisme, democratie, histoire, imperialisme, politique, presse, romain, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.