02/08/2006

SOLIDAIRE du mardi, 01 août 2006

 

 


Vingt ans en arrière ou vingt ans en avant?

Editorial • Solidaire n° 28 du 2 août 2006

02-08-2006

Manifestation à Londres, comme un peu partout dans le monde, pour dénoncer l'attaque israélienne contre le Liban. (Photo Xinhua)

- Cliquez sur la photo pour l'agrandir -


 

«Nous allons ramener ce pays vingt ans en arrière». Qui parle? Dan Haloutz, chef d'état-major de l'armée israélienne mi-juillet. Ramener le Liban vingt ans en arrière,vraiment? En 1982, lors de la précédente invasion israélienne, 12000 Libanais et Palestiniens avaient perdu la vie.

Résultat provisoire de l'opération «vingt ans en arrière»: plus de 600 morts, 800000 déplacés. Routes, usines, ponts, bâtiments et logements de civils sont détruits.

Le gouvernement israélien a-t-il autre chose à offrir comme avenir au Moyen-Orient que celui de la destruction massive et de la guerre? Certainement pas au Liban et en Palestine. Mais pas non plus en Israël. Sans le soutien financier constant des Etats-Unis, le pays en crise serait en faillite en moins de quelques mois.

Cette guerre n'aurait d'ailleurs pu être lancée sans les Etats-Unis. Des documents que nous révélons dans cette édition le prouvent. Dès 1996, des personnalités américaines proches de Bush, dont l'actuel ambassadeur US à l'Onu John Bolton, traçaient les plans d'un nouveau Moyen-Orient américain.

Des plans qui parlent du renversement de Saddam Hussein en Irak. Mais aussi d'une guerre contre le Liban et contre la Syrie. Des plans qui parlent d'éliminer tous ceux qui s'opposent d'une manière ou d'une autre à la domination US. Du laïque Arafat aux mollahs d'Iran. Des plans qui visent à assurer aux Etats-Unis le contrôle sur les immenses richesses du pétrole du Moyen-Orient.

«Vous soutenez le Hezbollah,alors?» me demandait récemment un ami. Soyons clairs. Comme communistes, nous ne partageons ni le projet de société, ni l'idéologie religieuse du Hezbollah. Mais ce mouvement est né au Liban en 1982 précisément en réponse à l'invasion israélienne. Ce parti n'existerait donc pas si Israël n'avait pas déjà attaqué le Liban dans le passé. Et si le Hezbollah a su gagner un respect important dans la population au Sud Liban, chez les musulmans mais aussi chez les chrétiens, c'est d'abord pour sa résistance à l'occupation israélienne (qui s'est prolongée jusqu'en 2000).

Aujourd'hui, ce n'est pas seulement le Hezbollah mais un large front national de résistance, comprenant entre autres le Parti communiste libanais, qui résiste à l'invasion israélienne. Il ne s'agit pas de soutenir le Hezbollah mais de soutenir la résistance de l'ensemble des peuple libanais et palestinien contre l'opération «vingt ans en arrière».

Car, comme l'indique l'appel international de 63 partis communistes (dont le PTB), «seul le retrait des forces armées israéliennes de Gaza et du Liban et une paix juste et durable pourraient mettre fin à l'effusion de sang et garantir la sécurité de tous les peuples au Moyen-Orient.».

C'est pour cet appel, cette opération «vingt ans en avant pour le Moyen-Orient» que s'engage aujourd'hui le PTB. Et soutient l'appel à une manifestation nationale ce dimanche pour le Liban et la Palestine. n°29 - 02/08/2006

Solidaire
La une et sommaire

Éditorial
Vingt ans en arrière ou vingt ans en avant?

Nouvelles des entreprises
Des journées de travail de plus de vingt heures
Tom De Meester

En bref

Il reste 35000 mineurs, ils se battent toujours
Myriam De Ly

La mafia des toilettes
Thomas Blommaert

Santé
Les hôpitaux anversois: le modèle kiwi réduit les déficits, mais la fermeture menace toujours
Thomas Blommaert

Belgique
300 personnes contre la déportation des sans-papiers d'Anderlecht
Julien Versteegh

Une prime de 50 ou 70 euros par enfant à la rentrée
Marco Van Hees

A Eeklo, une école accueille une famille menacée d'expulsion
Thomas Blommaert

Pourquoi les finances communales vont mal
Herwig Lerouge et Tino Delabie

Affaire Bahar Kimyongür • «Je vais déposer plainte contre l'Etat belge»
Julien Versteegh

Etudier en s'amusant?
Arnaud Staquet

Fonds électoral ­liste 4

International
Une rupture nette: un document révélateur • Liban, une agression planifiée depuis 1996
Herwig Lerouge

Le drapeau libanais a flotté dans les rues de Bruxelles
Julien Versteegh

Un petit groupe de Belges échappe aux bombes israéliennes
Thomas Blommaert

Liban • La guerre commence toujours par des mensonges
Herwig Lerouge et David Pestieau

En bref

Elections présidentielles au Mexique: qui perd gagne?
Jean Pestieau

Guerre d'Espagne: avant-goût de la Deuxième Guerre mondiale
Henriette Courtens

Photo de la semaine

Régions
A Molenbeek, la campagne électorale a déjà commencé

Ça s'est passé près de chez vous

Dossier
Le Moyen-Orient en feu

Cartoons
Cartoon • Laurent
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Votre salaire a-t-il augmenté de 560%?

Coupures de presse

Bien joué - Carton rouge
Le drame de Ghislenghien n'a-t-il pas été suffisant?

Les travailleurs américains élisent le «plus mauvais patron»

L'avocat vous répond
La caisse des allocations familiales

 


 

réagir

imprimer

envoyer


20:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, communisme, courcelles, histoire, politique, presse, ptb, romain, silence, liban, palestine, israel, usa, actualite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.