09/08/2006

0802006: Liban-Palestine : une déclaration du CE du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme

Liban, Palestine : Plus personnes parmi les médias sécurisés et tous les assassins du capitalisme et de l’ impérialisme ne se rappellera le ramdam, le tapage, à propos de Milosevic, de  « l’ épuration ethnique ».

Plus question aujourd’ hui de traîner les massacreurs, les criminels de guerre, fascistes de Tel-Aviv devant le Tpi.

Ils ont tous la mémoire courte, ils sont devenus amnésiques.

RoRo

 

 


De : assawra@yahoogroupes.fr [mailto:assawra@yahoogroupes.fr] De la part de Jean-Luc DURIEZ
Envoyé : mardi 8 août 2006 18:47
À : assawra@yahoogroupes.fr
Objet : [assawra] Liban-Palestine : Déclaration du CE du Réseau euro-méditerranéen des droits de l'Homme

 

Liban-Palestine : une déclaration du CE du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme

mardi 8 août 2006

Il faut décréter un cessez-le-feu et revenir à une application pleine et entière du droit international.

DECLARATION DU COMITE EXECUTIF DU RESEAU EURO MEDITERRANEEN DES DROITS DE L’HOMME

Le comité exécutif du REMDH réuni à Copenhague les 4,5 et 6 août 2006, qui regroupe les associations de défense des droits de l’Homme du Nord et du Sud de la Méditerranée exprime, de nouveau, sa plus vive inquiétude quant à la situation au Liban et à Gaza.

Le REMDH relève que le gouvernement Israélien soumet le Liban, du nord au sud de ce pays à une agression menant à la destruction quasi-systématique de ses infrastructures. Les pertes immenses infligées aux populations civiles ne sont pas des effets collatéraux du conflit avec le Hezbollah, mais traduisent une volonté délibérée de punir collectivement tout un peuple y compris par le meurtre. Ceci conduit a la fuite des populations, empêche l’aide humanitaire d’arriver et met en jeu la survie de centaines de milliers de personnes. Les bombardements indiscriminés, l’ampleur et la férocité des violences, sciemment organisés par le gouvernement israélien, constituent une violation d’une exceptionnelle gravité des conventions de Genève.

Se fondant sur les conventions internationales en matière de droits de l’Homme et de droit humanitaire, le REMDH renouvelle sa condamnation de toutes les attaques menées contre les populations civiles au Liban, à Gaza et en Israël, qui constituent autant de crimes de guerre et exige de toutes les parties qu’elles respectent les conventions de Genève et facilitent l’assistance humanitaire.

Alors qu’un cessez-le-feu est impératif, la communauté internationale= , sous la pression des Etats-Unis, refuse de l’imposer. L’Union Européenne, elle-même, premier partenaire de cette région du monde, a clairement démontré son manque de volonté politique.

Parallèlement, depuis plus d’un mois, le gouvernement israélien soumet la population palestinienne de Gaza à des bombardements permanents, ou à des incursions militaires, qui sont destinés, là encore, à infliger une punition collective et provoquent des pertes humaines considérables. À cela s’ajoute, de la même manière qu’au Liban, la destruction d’objectifs purement civils comme une usine d’électricité.

Rien ne peut justifier le recours à de telles violences, pas plus que ne peut être justifiée la prise d’otage d’élus ou de ministres palestiniens.

Le REMDH entend souligner avec force combien cette situation produit des effets dévastateurs. Le déni de droit que subissent les peuples palestiniens et libanais renforce les régimes et les forces les moins démocratiques de cette région. Il conforte les peuples de cette région du monde dans l’idée que le droit n’est pas le même pour tous. Il provoque la haine et le ressentiment et entrave tout processus de paix, les progrès de la démocratie et toute perspective de développement. Il favorise l’engrenage des pires violences.

La sécurité des peuples du Moyen-Orient ne peut être assurée par la violence. C’est, au contraire, par des solutions politiques fondées sur les droits de l’Homme et l’état de droit ainsi que sur les résolutions pertinentes des Nations Unies que l’on pourra assurer la tranquillité et la prospérité de tous.

D’ores et déjà, au Liban, le REMDH appelle à tout mettre en oeuvre pour qu’intervienne d’extrême urgence un cessez-le-feu et que cesse l’occupation israélienne. Il demande la mise en place d’une force internationale qui assure l’intégrité du Liban, et respecte l’indépendance, assure la protection des populations civiles et garantisse la sécurité du nord d’Israël.

À Gaza, un cessez-le-feu doit être décrété immédiatement et une force d’interposition doit être envoyée pour protéger les populations civiles. Le gouvernement israélien doit permettre à Gaza comme en Cisjordanie, la libre circulation des biens et des personnes.

Le REMDH demande la libération de tous les prisonniers détenus arbitrairement.

Le REMDH demande sous l’égide de l’ONU une commission d’enquête internationale. Les auteurs de crimes de guerre doivent être poursuivis et les victimes doivent obtenir réparations.

Le REMDH et ses membres apportent leur soutien à cette démarche.

Le REMDH demande, enfin, à l’Union Européenne, et au-delà au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, de revenir à une application pleine et entière du droit international.

Source : Ligue des Droits de l'Homme TOULON : http://www.ldh-toulon.net/article.php3?id_article=48




__._,_.___

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ...

Visitez Al-Oufok : http://www.aloufok.net


Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

19:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sionisme, actualite, barbarie, courcelles, crimes, fascisme, guerre, histoire, imperialismpe, israel, liban, onu, otan, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, silence, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.