04/09/2006

03/09/2006: NOUVELLES DE L'EMPIRE LA BONNE AFFAIRE DE DONALD RUMSFELD


De : nicolas [mailto:nicolas@nerim.net]
Envoyé : dimanche 3 septembre 2006 21:30
À : Roger Romain
Objet : Fw: NOUVELLES DE L'EMPIRE LA BONNE AFFAIRE DE DONALD RUMSFELD

 

 

NOUVELLES DE L’EMPIRE

 

LA BONNE AFFAIRE DE DONALD RUMSFELD

 

La grippe aviaire, présentée comme une pandémie menaçant la planète, n’a tué au cours des dernières années qu’environ 100 personnes dans le monde entier. Le Tamiflu, donné pour un antivirus efficace et le seul remède au fléau, ne soulage que quelques symptômes de la grippe commune. Mais la panique entretenue autour de la maladie se révèle une affaire d’or pour quelques heureux comme Donald Rumsfeld.
La société Gilead Sciences Inc. a vendu le brevet du Tamiflu aux laboratoires Roche en 1996. Son président était Rumsfeld qui en est resté un des plus importants actionnaires. Roche s’est assuré 90 % de la production mondiale d’anis étoilé, qui est à la base du Tamiflu.

Un article paru le 31 octobre 2005 sur le site CNN Money, signé du collaborateur de Fortune Nelson D. Schwartz, nous en apprend de belles sur l’évolution du portefeuille du secrétaire d’Etat à la Défense de George Bush. En tant qu’actionnaire de Gilead Sciences, il avait déjà accru de 1 million de dollars sa fortune personnelle à la date de l’article (hypothese où il ne détenait auparavant “que” 5 millions de dollars d’actions).
Dans l’hypothèse où il détenait 25 millions de dollars de Gilead Sciences, il avait déjà réalisé un gain de 5 millions de dollars sur l’affaire de la grippe aviaire à la fin octobre 2005.
Encore ce montant de gain a-t-il été calculé à un moment où la médiatisation de la grippe aviaire avait fait passer l’action Gilead de 35 à 47 dollars en l’espace de 6 mois. Celle-ci a continué à s’envoler depuis, car l’orchestration de la panique mondiale a atteint son apogée entre novembre 2005 et février 2006. (Au 13 janvier 2006, par exemple, 32 départements français ont pris des mesures de
confinement des volailles).
Au 21 mai 2006, l’action Gilead cotait ainsi 55 dollars (54,94 dollars pour être précis). Source:
http://quote.morningstar.com/Quote.html?ticker=GILD Ce qui signifie qu’en un an, l’action Gilead a augmenté de 57 % sous l’unique effet de la médiatisation de la “pandémie de grippe aviaire”.
Selon les estimations retenues de son portefeuille d’origine, on peut estimer que Donald Rumsfeld a à ce jour gagné à titre personnel entre 2,8 et 14 millions de dollars sur la seule base de la campagne médiatique de danger de la grippe aviaire.
En résumé: Les amis de Bush décident qu’un produit pharmaceutique est le remède pour une pandémie qui ne s’est pas encore produite et qui a causé la mort de 100 personnes en 9 ans dans le monde entier. Le produit est d’une efficacité douteuse. Le virus n’affecte pas l’homme dans des conditions normales. Rumsfeld vend le brevet du Tamiflu à Roche qui lui paye une fortune. Roche acquiert les 90 % de la production de l’anis étoilé. Les gouvernements du monde entier, menacés de pandémie, achètent à Roche des quantités industrielles du produit.
Et Rumsfeld s’enrichit.

 

BI 113 septembre 2006

13:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silence, actualite, belgique, capitalisme, courcelles, gangsterisme, histoire, politique, presse, romain, social, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.