11/09/2006

06/09/2006: NON AU BLOCUS DES PEUPLES PALESTINIEN ET LIBANAIS


De : Transfer_info@yahoogroupes.fr [mailto:Transfer_info@yahoogroupes.fr] De la part de FISCHER BERNARD
Envoyé : mercredi 6 septembre 2006 17:19

 

NON AU BLOCUS DES PEUPLES PALESTINIEN ET LIBANAIS TROUPES FRANCAISES HORS DU LIBAN

vendredi 1er septembre 2006, par : Rédaction Enfants de (la) Palestine,

 

www.enfantsdepalestine.org

www.indigenes-republique.org

NON AU BLOCUS DES PEUPLES PALESTINIEN ET LIBANAIS TROUPES FRANCAISES HORS DU LIBAN

Durant plus de 4 semaines l'aviation israélienne a massacré plus de 1000 civils et détruit immeubles, ponts, routes, hôpitaux etc. Le caractère criminel de l'agression israélienne contre la population libanaise est désormais évident pour la majorité des peuples du monde et ses actions sont clairement qualifiées de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

Mais les objectifs assignés à la guerre menée par Israël n'ont pas été atteints : la résistance libanaise n'a pas cédé, le Hezbollah n'a pas été détruit et, jusqu'à ce jour, le peuple libanais a évité le piège de la guerre civile. Loin d'avoir été une nouvelle défaite pour les peuples arabes du Moyen-Orient, cette guerre a été ressentie par eux comme un échec d'Israël et un signe qu'il était possible de résister.

Pour les forces impérialistes et leurs alliés sionistes cet échec est inacceptable : comme en Irak et comme en Palestine, la résistance des peuples doit être brisée ! En Palestine, plus de 200 Palestiniens ont été assassinés et plus de 800 ont été blessés depuis la fin juin. Avec le soutien des Etats-Unis et avec la complicité de la Communauté Européenne, l'Etat terroriste d'Israël se prépare à prendre une revanche contre les Palestiniens après l'humiliation subie au Liban.

De même aucun doute n'est permis sur l'objectif de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, déjà présent dans la résolution 1559 votée en 2004 qui « demande que toutes les milices libanaises et non libanaises soient dissoutes et désarmées »

Faute d'avoir pu l'atteindre par l'agression israélienne, le Conseil de sécurité, sous l'impulsion des gouvernements états-unien et français, a décidé l'envoi au Liban d'une force internationale d'intervention. Après l'armée américaine qui occupe l'Irak, c'est au tour de l'Europe de prendre la tête d'une opération de police impérialiste au Liban.

Cette force armée n'est pas faite pour protéger les Libanais des attaques israéliennes répétées contre leur territoire et son occupation.

La présence au sud du Liban de cette armée doit permettre d'éloigner les combattants de la frontière avec Israël qui sera ainsi hors de portée des tirs mais pourra poursuivre ses raids aériens contre la population libanaise. Elle vise aussi à isoler les combattants de la résistance libanaise et à les empêcher de recevoir les armes dont ils ont besoin pour se défendre.

Toutes les conditions seront alors réunies pour tenter d'écraser la résistance.

A tous ceux qui sont révoltés par la politique criminelle de l'Etat d'Israël et qui s'indignent de l'impunité dont cet Etat terroriste bénéficie, nous disons : avec ses complices européens, le gouvernement français soutient le blocus imposé aux Palestiniens. Il proteste vigoureusement contre l'enlèvement de soldats israéliens mais ne fait rien contre l'emprisonnement illégal de milliers d'otages palestiniens, dont des parlementaires et des ministres du gouvernement. Il garde un silence complice face aux bombardements meurtriers quotidiens de Gaza et face aux assassinats de combattants et de civils en Cisjordanie. Chirac et la classe politique française ont cautionné l'agression israélienne contre le Liban, qualifiant de « terroriste » la résistance libanaise et trouvant l'action de l'état israélien seulement « disproportionnée ».

Le 7 septembre, à l'Assemblée Nationale, la classe politique française va affirmer un soutien unanime du PCF à l'UMP, à la mission des soldats français au Liban. Ceux qui agissent ainsi défendent les intérêts de l'impérialisme français et protègent l'état sioniste d'Israël. On ne peut à la fois soutenir l'envoi de troupes françaises au Liban et défendre les intérêts des opprimés, pas plus au Moyen-Orient qu'ici, en France.

Pas un homme, pas un sou pour la FINUL Retrait des troupes françaises du Liban

Collectif de soutien à la résistance des peuples du Moyen-Orient contre l'impérialisme et le sionisme

Premiers signataires : Nanterre Palestine, Groupe CRI (communiste révolutionnaire internationaliste), St Ouen Palestine, Enfants de Palestine, Association des Palestiniens en France, Comité palestinien pour le droit au retour (section France), Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, Mouvement Justice pour la Palestine, Secours Rouge, Parti communiste Maoïste de France, Revolutionary Proletariat International, SOLIDARI'P, International Solidarity Movement-France-, Niort pour la Palestine,Socialismo o Barbarie, Comité de lutte contre la barbarie et l'arbitraire, Fédération Syndicale Etudiante Paris 1/4

Pour tout contact : tel : 06 20 69 36 30 / mail : justicepalestine@yahoo.fr



Sites à visiter :

http://www.minorites.org/

http://www.palestine-vivra.org/

http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

http://fr.groups.yahoo.com/group/islam_jeunesse_internati...

11:37 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, courcelles, crimes, colonialisme, europe, euro-dictature, fascisme, france, histoire, guerre, imperialisme, israel, liban, otan, onu, occupations, palestine, presse, politique, romain, racisme, resistance, solidarite, sionisme, silence, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.