26/09/2006

24/09/2006: LE CHOC DE CIVILISATION

Réponse à Danielle Bleitrach LE CHOC DE CIVILISATION

 


De : info@comite-valmy.org [mailto:info@comite-valmy.org]
Envoyé : dimanche 24 septembre 2006 20:08

Objet : Réponse à Danielle Bleitrach

 

Comité Valmy.
  
    Je fais suivre ce cri d'alarme de Danièle Bleitrach, tout à fait d'accord avec elle sur la gravité de la situation politique actuelle et sur le constat qu'on nous prépare à la guerre. Un peu partout dans le monde. En France et dans l'ensemble de l'Euro-dictature, l'abandon de la démocratie, dont témoigne le refus de prendre en compte le non des peuples à la constitution européenne, à l'Europe atlantiste de la barbarie du capitalisme néo-libéral, laisse prévoir dés maintenant que le recours à la violence de classe du Capital mondialisé est à l'étude chez les réprésentants de celui-ci. L'abandon  dans notre pays, de l'armée de conscription, de l'armée du peuple au profit d'une armée de mercenaires sans patrie et en cours "d'européanisation" est significative à cet égard. Au délà des contradictions inter-impérialistes, cette Europe fédérale qu'il faut imposer aux peuples s'affirme atlantiste et solidaire des dirigeants des Etats-Unis. Ceux-ci mettent en pratique leur stratégie annoncée de guerres préventives.
    Que vont faire les troupes françaises au Liban? Protéger ce pays d'une nouvelle agression israélo-américaine? Chirac n'a t'il pas plutôt, l'ambition de jouer les matamores et la prétention illégitime tout autant qu'illusoire, de désarmer la Résistance libanaise et tout particulièrement le Hezbollah? Les atlantistes veulent-ils se rapprocher de L'Iran pour être sur place au cas où les nèo-conservateurs us se décid
eraient à déclencher cette nouvelle guerre impérialiste qu'ils désirent ouvertement?
    Si nous devons être lucides sur les dangers qui menacent les peuples nous devons aussi considérer que des raisons d'optimisme existent. La récente réunion des pays non alignés à Cuba, la création de l'Organisation de Coopération de Shanghai, la montée de la prise de conscience anti-impérialistes des peuples, les échecs militaires des impérialistes, sont autant de réalités significatives.
     Les anti-impérialistes doivent se regrouper dans le monde et s'organiser.
  En France, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, la manipulation politico-médiatique est intense. L'appareil souterrain euro-atlantiste a choisi, pour le moment, le couple Sarkozy-Royal, comme candidats officiels pour continuer la politique européiste néo-libérale et d'abandon de la souveraineté populaire. Mais il n'est pas dit que le peuple de France, une fois de plus ne réagira pas à l'overdose, à l'intoxication.
    Le Comité Valmy estime qu'il est aujourd'hui nécessaire de retrouver le chemin exemplaire de la Résistance et la référence républicaine, patriotique, progressiste et antifasciste, du Programme de son Conseil National. Nous avons une conception non nationaliste et même internationaliste de la Nation, que le Capital mondialisé entend détruire. Dans le Manifeste Communiste, Marx et Engels estiment que la classe ouvrière devra s'ériger en classe dirigeante de la nation, devenir elle-même la nation... Le moment nous semble venu pour le peuple laborieux, de constituer une vaste alliance républicaine pour reconquérir sa souveraineté et la maîtrise de son avenir, pour imposer la paix et le progrès social.
Claude Beaulieu.

   

   

LE CHOC DE CIVILISATION

 

On nous prépare à la guerre. Le discours du Pape n'’est pas l’'erreur d’'un théologien réactionnaire égaré… Chacun sait bien comment les médias interviennent, en général on leur signale qu’un discours va avoir lieu, l’attaché de presse note même le passage et en général les caméras se mettent en marche au moment indiqué… Donc nul ne peut croire qu’il s’agit d’une interprétation abusive d’un obscur passage sur lequel se seraient jetés les journalistes. Un philosophe jusqu’ici bouffeur de curé vient dans le Figaro vomir sa haine de l’islam avec des mots que l’on croirait emprunté à ceux par lesquels le nazisme provoquait la haine du juif, il appuie le pape…

 

Ce discours papal n’est que le signe de bien d’autres propagandes qui nous sont distillées tous les jours et qui tentent de nous présenter un occident assiégé par des barbares contre lesquels il faut nous prémunir. Ils se pressent non seulement à nos frontières mais ils sont dans nos murs. Nous sommes déjà en guerre, et comme aux Etats-Unis pour la mener il faut ce qu’il faut…

 

On nous prépare à la guerre, la censure de plus en plus dure qui s’exerce sur toute opinion qui remettrait en cause une certaine image du monde, c’est un véritable conditionnement, il ne s’agit pas en effet simplement de mensonges mais bien d’un conditionnement des esprits. Mon intérêt pour Cuba m'’avait alertée, il fallait que dès que le nom de Fidel Castro soit prononcé aussitôt l’'épithète dictateur lui soit collée, ou ce qui revient au même en bouffon « lider maximo »..  Le même travail est opéré sur le reste du monde. Chavez est un « militaire », « un dictateur en puissance » comme le disait Condoleezza Rice, et il s’acoquine avec de « mauvaises fréquentations ». Et on égrène l’Iran, la Chine, la Russie… Sur lesquels on se contente le plus souvent de répéter la vulgate.(1)

 

Ce qui est encore plus frappant est la manière dont un Français de gauche, qui peut à la rigueur éprouver de la sympathie pour Chavez cédera aisément sur ce point là. Sans jamais s'’interroger sur ce qu’'il représente lui-même aux yeux de ces peuples agressés, avec quelles alliances il avance, les Etats-Unis, Israël, l’'union Européenne, le japon. A partir du moment où il sera dans l’'opposition à son propre gouvernement il ne mesurera même plus l'’impuissance de cette opposition. Alors même que les élections de 2007, telles qu’elles se préparent, devraient lui montrer cette impuissance par rapport à ce que son pays inflige au reste de l’humanité. Le jeu « démocratique » qui laisse de moins en moins de place à une alternative réelle, et qui donne de plus en plus le sentiment d’'un théâtre de mannequins, les blanchit encore de tout ce qui se commet en leur nom et leur donne pouvoir de juger du reste du monde et d'’accepter les discours de haine, sous prétexte qu’'il n’'y a pas de fumée sans feu.

 

C’'est ce qui donne à nos propres positions ce caractère creux, une sorte d'’arrière salle de bistrot où chacun sans mesurer l’'urgence de l’'heure développe une illusoire maîtrise d’une réalité qui échappe, et dans lequel ne peuvent que se multiplier les divisions… Face à cela, un Chavez qui intervient à l’ONU pour dire que le monde ne peut continuer ainsi, avec quelques maîtres fous qui prétendent en régir les ressources, des ressources qui s’épuisent, des êtres humains sacrifiés, quelques grandes puissances qui se sont arrogées le droit de veto sur l'’immense majorité de la planète. Des grandes puissances qui pratiquent le pillage, le meurtre, une violence quotidienne dont la guerre n’est que l’'aboutissement logique, et qui sont nos gouvernants. Chavez parle au nom de l'’humanité, en défense de l'’humanité et explique que les choses ne peuvent pas poursuivre ainsi, il défie le maître…

 

Et nous face à cette monstruosité à laquelle nous participons au même titre que le citoyen des Etats-Unis nous croyons encore avoir le droit de donner des leçons de démocratie. C’est de cela peut-être qu’il faudrait prendre conscience. Et voir à quel point ces multiples conditionnements sont en train de nous mener jusqu’à l’'acceptation du crime qui se développe partout, des êtres qui ne peuvent plus vivre là où ils sont nés, et qui sont condamnés à s’'enfuir pour tenter de survivre. C’est de cela dont il a été question au sommet des Non Alignés, ou encore à l’'Assemblée générale des nations Unies. Sommes-nous encore capable d’'entendre ce discours ? Nous participons d'’une fascisation de la planète et rien de ce que j’entends de tous ceux qui prétendent aujourd'hui s’'opposer ici même à ce qui se fait n’'est à la hauteur de ce qui se passe sur cette planète et de l’'autodestruction  qui s'’accomplit sous nos yeux.

 

Honnêtement je ne sais plus à écouter tous les discours des candidats, celui ou celle capable de s’'opposer à ce conditionnement des esprits, à avoir un peu de cette fermeté, de cette dignité que l’on perçoit chez un Chavez, chez un Evo Morales, chez un Fidel. Des dirigeants qui savent qu’'ils jouent leur vie, parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent plus reculer, Marx le notait déjà quand la réaction a eu peur la vengeance est impitoyable, ils ont tous en tête le sort de Salvador Allende, les déstabilisations, le terrorisme, les divisions, Evo Morales les affronte en ce moment même… Croyez-vous réellement que le jour où ici même nous aurons réellement choisi d’affronter leur ordre du monde, nous pourrons espérer de la clémence, qu’on nous laissera jouer en paix au jeu des chaises musicales du candidat le plus « rassembleur » ? Nous parlons de néo-libéralisme mais est-ce que nous mesurons bien la violence réelle de ce système… Déjà certains en vivent les échos assourdis, chômage, précarité, destruction morale et physique…

 

Personne n'’a la solution, mais ce qu'’il faut mesurer c'’est la nature du mal auquel nous sommes confrontés.

 

Danielle Bleitrach

 

(1)   ainsi j’apprends qu’une revue comme Historia prépare un numéro sur le Che Guevara, il doit être à charge, détruire cette image encombrante du guérillero héroïque… Il ne faut plus laisser que le « terroriste »…

 

 

20:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuba, actualite, amerique, belgique, capitalisme, courcelles, europe, euro-dictature, fascisme, france, guerre, histoire, imperialisme, liberte, oppression capitaliste, islam, onu, otan, occupations, politique, presse, propagande, romain, resistance, solidarite, silence, terrorism | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.