27/10/2006

26/10/2006: Réseau Voltaire attaqué - Voltaire Network under attack

 

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : jeudi 26 octobre 2006 23:23

Objet : Réseau Voltaire attaqué - Voltaire Network under attack

 


Pour vous abonner ou vous désabonner, m'envoyer votre nouvelle adresse ou vos commentaires : pueblo@sympatico.ca
To subscribe or unsubscribe, to send me your new address or your comments: pueblo@sympatico.ca

Para suscribirse o de-suscribirse, enviarme su nueva dirección o sus comentarios: pueblo@sympatico.ca


[FRANÇAIS] + [ENGLISH]

 

Le site Réseau Voltaire en butte à des perturbations - Silvia Cattori - 24 octobre 2006

Témoignage de la journaliste Silvia Cattori au sujet des journalistes et des membres des réseaux de militants/antes de l'information qui travaillent dans des conditions difficiles et dangereuses, dans des situations d'horreur et de désolation, auprès de populations bombardées, terrifiées, dépourvues des ressources les plus élémentaires, pour diffuser la vérité sur les agressions fascistes perpétrées par les forces impérialistes US et leurs alliés contre les peuples, crimes contre l'humanité que les médias bourgeois décrivent comme des opérations humanitaires.  (AA)

 

The "Voltaire Network" under attack - Silvia Cattori - October 24, 2006 - http://www.voltairenet.org/article143832

This is the testimony of journalist Silvia Cattori concerning the journalists and members of activist information networks working in difficult and dangerous conditions, in situations of horror and devastation, with populations who have been bombed, terrified and deprived of the most elementary living resources, to inform the public about the truth of the fascist aggressions perpetrated by the military forces of US imperialists and their allies against the peoples, crimes against humanity that the bourgeois media describe as humanitarians operations.  (AA)

 


 

Le site Réseau Voltaire en butte à des perturbations.

Silvia Cattori - 24 octobre 2006 

http://www.voltairenet.org/article143832.html

 

Ecrire, garder le moral, tout au long de ces années douloureuses de guerres et de massacres de populations innocentes - en Afghanistan, en Palestine, en Irak, au Liban - n'a pas été une tâche facile.

En effet, témoigner d'évènements aussi violents qui génèrent tant de victimes et tant de souffrances pour des millions de gens, exige une force intérieure immense, une force capable de résister aux intimidations, aux insultes, et même aux menaces de mort.

 

Ecrire pour faire entendre, de façon sincère et désintéressée, la voix des sans voix, ne va pas de soi. Face à des catastrophes humaines d’une telle ampleur, on se sent souvent écrasé par un sentiment d'impuissance, par le sentiment de n'avoir pas su communiquer de la meilleure façon les situations dramatiques dont on a été témoin.

 

Ecrire un article, cela prend parfois des semaines avec, au bout, la pénible impression que votre voix n'a pas été entendue. Et qu'il va falloir recommencer, et se soumettre à encore plus de solitude et de sacrifices.

 

Je sais les difficultés qu’à connu le site Réseau Voltaire récemment. Un site particulièrement menacé parce qu’il mène des investigations sur des activités terrifiantes et que les Etats concernés, ont intérêt à cacher. Son président, Thierry Meyssan, qui a présenté les attentats du 11 septembre 2001 comme le résultat d'un complot intérieur, continu d’être attaqué de toutes parts. Je pense aussi ici à son équipe de jeunes journalistes dont je connais l'abnégation et l'engagement en faveur des opprimés : elle fait un travail qui mérite notre reconnaissance.

  

La lecture de l’article dont le lien figure ci-après explique les raisons de la disparition du Réseau Voltaire du net durant neuf jours.

 

http://www.voltairenet.org/article143787.html

Le Réseau Voltaire publie une vingtaine de sites internet en huit langues différentes. Au cours des dernières semaines ce service a été perturbé, allant jusqu’à une interruption de neuf jours.

Nous avons subis de nombreuses attaques informatiques durant l’offensive israélienne contre le Liban. Nos techniciens sont parvenus à stopper les intrusions et à rétablir le service, chaque fois en moins de quatre heures. Cependant, un de nos sites en langue russe a été hacké et un message désobligeant d’un groupe armé a été placé en « une ». Les fichiers de notre librairie de vente par correspondance ont été gravement endommagés. Surtout, les paramètres d’une de nos listes de diffusion en langue arabe ont été changés de sorte que plus de 8 000 correspondants ont reçus une avalanche de spams bloquant leurs messageries. Selon une enquête du quotidien libanais As-Safir, ces attaques auraient été réalisées par une unité de guerre informatique de Tsahal.

Début septembre, le fonctionnement de notre centre serveur est devenu chaotique. Finalement, nos serveurs se sont désynchronisées et le site s’est bloqué. Les examens techniques n’ont pas permis de déterminer l’origine de la panne et a fortiori si elle est imputable à une malfaçon ou à une malveillance. Nous avons renouvelé notre matériel : acheté des machines plus performantes et changé nos logiciels. Cependant, un certain nombre de données ont été perdues, rendant plus difficile la remise en route des services. Nos techniciens sont en train de réinstaller nos sites de sorte que nos diverses publications pourront reprendre en fin de semaine. D’ores et déjà, la plupart des articles sont à nouveau accessibles.

Le Réseau Voltaire offre à plus de 2 millions d’internautes chaque mois un accès gratuit à des informations et des analyses de l’actualité internationale, sur son site principal (voltairenet.org) et sur des sites périphériques (911investigations etc.). Il édite également gratuitement les sites internet de revues et d’agences de presse, notamment dans des pays du Tiers-monde.

Dans le même temps, les administrateurs et les journalistes du Réseau Voltaire font face à une forte adversité : plusieurs d’entre eux se sont vu interdire l’accès aux Etats-Unis ou aux territoires occupés par Israël, leurs noms ont été inscrits sur des listes d’interdiction de vol des compagnies aériennes anglo-saxonnes ou sur des listes d’interdiction de transactions bancaires internationales. Certains ont été confrontés à de graves problèmes de sécurité.

La continuation du travail du Réseau Voltaire nécessite des moyens financiers pour répondre à ces défis. Il est de votre responsabilité d’usager de ce service et de citoyen de participer à ce financement. Vous pouvez effectuer un don occassionnel par Paypal, ou mieux encore, vous engager à verser une participation régulière comme vous le feriez pour un abonnement. Le Réseau Voltaire compte sur vous.

 

 


 

----- Original Message -----

From: sc

To: sc

Sent: Wednesday, October 25, 2006 5:11 PM

Subject: Voltaire Network under attack. English - French

 

Voltaire Network under attack.

Silvia Cattori - October 24, 2006

http://www.voltairenet.org/article143832.html

To write while keeping up one's morale during these painful years of war and massacres of innocent populations -in Afghanistan, in Palestine, in Iraq, in Lebanon - has not been an easy task. In fact, to be witness events of such violence that produce so many victims and so much suffering for millions of people requires an immense inner force, capable of resisting intimidation, insults, and even death threats.

 

Writing to be heard in a sincere and disinterested way, the voice of those without voice, is not easy. In the face of human catastrophes of such an ampler, we often feel crushed by a feeling of impotence, by a feeling that we didn't know how best to communicate the dramatic situations of which we were witness.

 

Writing an article sometimes takes weeks and one is left with the horrible impression that one's voice was not heard, that one must start over yet again, and undergo the solitude and sacrifices.

I know of the difficulties undergone recently by the site of the Voltaire Network. It is a site that is particularly threatened because it undertakes investigations on the terrifying activities that the concerned States wish to hide. Its president, Thierry Meyssan, who presented the attacks of September 11, 2001 as the result of an internal plot, continues to be attacked from all sides. I think also of his team of young journalists, whose abnegation and engagement in favour of the oppressed I know well. They do a job that merits our thanks.

 

The article linked here explains the reasons why the Voltaire Network website disappeared for nine days recently.

Les commentaires sont fermés.