31/10/2006

31/10/2006: 80 soldats canadiens sont partis ce soir pour l'Afghanistan

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : mardi 31 octobre 2006 7:41

Objet : 80 soldats canadiens sont partis ce soir pour l'Afghanistan

 


Pour vous abonner ou vous désabonner, m'envoyer votre nouvelle adresse ou vos commentaires : pueblo@sympatico.ca
To subscribe or unsubscribe, to send me your new address or your comments: pueblo@sympatico.ca

Para suscribirse o de-suscribirse, enviarme su nueva dirección o sus comentarios: pueblo@sympatico.ca


 

Montréal, le 30 octobre 2006

 

CE SOIR, 80 AUTRES MILITAIRES FRANCOPHONES SONT PARTIS POUR L'AFGHANISTAN

 

Ce soir, le service de nouvelles de la télévision de la Société Radio-Canada (SRC) a annoncé une nouvelle qui risque de réveiller le Québec de sa torpeur face à la guerre :

80 militaires du Royal 22ème régiment, de la base de Valcatier à Québec, sont partis aujourd'hui pour un séjour de 9 mois en Afghanistan.

Cette fois les soldats et les soldates sont tous des francophones.

 

Les soldats francophones vont-ils seulement former des soldats afghan?

 

Le service de nouvelle signale que c'est le deuxième contingent de la base Valcartier qui part en Afghanistan.

Il affirme que les militaires francophones partent pour former des militaires afghans. 

Il ne dit pas clairement si les soldats partent pour une autre mission que celle de former des Afghan.

Il dit seulement que les soldats et les soldates contrôlent bien leur niveau de stress.

Mais tout le monde sait que l'armée canadienne a un autre rôle.

L'armée canadienne n'est pas en mission de paix comme cela devait être à l'origine.

Le but de l'armée canadienne est de détruire les combattants de la Résistance afghane.

Nous savons tous que 42 soldats canadiens ont déjà été tués à Kandahar.

 

La SRC répète la propagande US : les soldats francophones vont combattre "Al Quaida" en Afghanistan :

 

Le service de nouvelles précise que certains soldats n'en sont pas à leur premier sejour et qu'ils ont déjà acquis de l'expérience en 2004.

Il nous informe que les hauts-gradés sont venu les saluer,

que les soldats sont solidement préparés;

qu'ils connaissent «toutes les tactiques de Al Quaida».

Pourtant le peuple de la région a une expérience de combat qui remonte à Alexandre le Grand.

Les guerriers de la région ont toujours vaincu les envahisseurs.

Ce n'est donc pas "Al Quaida" qui a enseigné grand chose à des guérilléros.

Ces combattants défendent leur pays, leur villages, leurs familles des hordes d'envahisseurs.

Ils connaissent chaque recoin de leur pays et aiment leur pays plus que les soldats étrangers.

Un guérilléro a plus d'ardeur et de connaissance que 10 soldats canadiens, britanniques, hollandais ou états-uniens.

Les soldats envahisseurs ne savent plus, au bout de tant de souffrances, ce qu'il font dans cet enfer.

Ils ne savent plus pourquoi leurs camarades meurent.

Pour le Canada?  Pour la démocratie?

 

Le premier régiment entièrement francophone :

 

Mais le service de nouvelles de Radio Canada se demande si les choses vont changer maintenant que les soldats et les soldates sont tous et toutes francophones.

Il nous rappelle notre histoire militaire, mais sur un ton si triste!

Nous apprenons que le régiment de Valcartier a été fondé le 21 octobre 1914.

 

Mais nous nous savons que la grande guerre impérialiste a fait 17 millions de morts.

Dix-sept millions d'ouvriers et de paysans sont morts dans cette boucherie impérialiste.

Des ouvriers et des paysans, forcés par leur capitalistes, sont allés tuer leurs frères ouvriers et paysans de l'autre côté de la frontière.

Dix-sept millions de morts pourquoi?

Pour enrichir les marchands de canons et les capitalistes qui envoyaient leurs ouvriers et leur paysans leur servir de chair à canon.

 

Oui, le Régiment Valcartier est le seul régiment entièrement francophone.

Qu'est-ce que ça change que les soldats soient francophones ou anglophones?

Eh bien cette fois, ce sont les nôtres qui vont mourir.

 

Les médias ont diabolisé les Afghans, les Palestiniens, les Iraquiens.

Les médias ont diabolisé tous les peuples que les capitalistes veulent exploiter, opprimer, piller.

Les capitalistes qui  transforment leurs propres compatriotes en chair à canon.

 

L'opposition du Québec aux guerres de l'empire britannique :

 

Le service de nouvelles de la SRC soulève une question.

Est-ce que l'envoi de troupes complètement francophones en Afghanistan va accroître l'opposition à la guerre?

On sait que les Québequois se sont toujours opposés aux guerres de l'Empire britannique.

(a) Lors de la guerre des Boers (première des trois guerres du début de l'impérialisme avec la guerre hispano-américaine et de la guerre russo-japonaise);

(b) lors de la Première guerre mondiale (émeutes et morts dans la ville de Québec contre la conscription);

(c) et lors de la Seconde ou la Deuxième guerre mondiale.  Conséquence du traité de Versailles.  Les gagnants de la Première guerre mondiale avaient réduit l'Allemagne à une colonie.  Le résultat? 57 millions de morts dans toute la planète.

 

Cela vient en partie du fait que le Québec, anciennement la Nouvelle-France, avait été conquis militairement au cours d'une guerre entre l'Angleterre et la France. 

Les Québécois rejetaient la domination britannique et refusait de se battre pour un empire qui l'opprimait en tant que nation.

Au Canada, autrefois colonie britannique, un certain antagonisme opposait certains "va-t-en guerre" et "jingoïstes" canadiens anglophones aux francophones qui refusaient de servir l'empire britannique.

Ces bellicistes fidèles à la reine ou au roi britannique étaient plus nombreux qu'aujourd'hui.

De nos jour la reine d'Angleterre est l'objet d'ironie de la part de la majorité des jeunes et des moins jeunes Canadiens anglophones.

Mais de nos jours, certains Canadiens réactionnaires ont changé d'empire :

Ils appuient l'empire états-unien plutôt que l'empire britannique.

Mais les politiques cyniques, arrogantes, criminelles et fascisantes des États-Unis sont trop évidentes.

Et le commerce injuste des États-Unis envers le Canada, et la crise qui frappe ce pays dans tous les domaines rendent tout appui aux États-Unis de plus en plus impopulaire.

Le Canada en pariant sur les États-Unis est en train de se perdre.

 

Le mouvement anti-guerre du Québec renforcera le mouvement anti-guerre du Canada.

Les progressistes Canadiens anglophones admirent l'esprit rebelle des Québequois.

La solidarité entre le Québec et le Canada se développe dans la lutte de classe.

 

Autrefois, les médias capitalistes auraient pu dresser Canadiens contre Québécois au sujet du maintien ou du retrait de troupes canadiennes.

 

Aujourd'hui ils auraient de la difficulté : la résistance à la guerre est forte non seulement au Québec mais dans tous les milieux progressiste de tout le Canada.

 

Samedi dernier, par exemple, des manifestations contre la guerre ont eu lieu tout le Canada : il y en a eu dans trois villes du Québec, qui étaient organisées par la Coalition «Échec à la guerre» et par d'autres groupes; et il y en a eu dans une trentaine de villes du reste du Canada, organisées par l'«Alliance canadienne pour la paix».  Ainsi aux milliers de manifestants/antes de Montréal qui ont bravé le terrible mauvais temps, il faut ajouter des milliers de manifestants/ants du reste du Canada.

 

Mais l'opposition contre la guerre est liée à l'opposition contre les autres aspects des politiques liées à la guerre, aux politiques capitalistes, au commerce injuste des États-Unis contre le Canada.  En fait la résistance se développe de jour en jour, à tous les niveaux, dans le monde entier, contre chacun des aspects du système capitaliste : environnement, destruction des services de santé, d'éducation.  Les populations se sentent menacées, désepoir, agressivité ou dépression.  L'État a disparu et les populations ne croient plus en rien.  Elles trouveront des formes de résistance, bonnes ou mauvaises et finiront par choisir les véritables solutions : barbarie ou socialisme comme disait Rosa Luxembourg.

 

La colère monte contre Harper, considéré comme une marionnette de Bush :

 

La colère monte de plus en plus grande contre le gouvernement conservateur minoritaire de Stephen Harper pour ses politiques dans tous les domaines :

Harper coupe dans tous les programmes de santé, d'éducation, de services sociaux, de services aux Premières nations autochtones, pendant qu'il engloutit 17 milliards de dollars de nos impôts dans l'armement militaire pour satisfaire aux aventures guerrières de Bush et de l'impérialisme états-unien, alors qu'il compte dépenser 1 milliard de dollars par année, alors qu'il nous averti que d'autres soldats canadiens vont devoir mourir pour défendre le Canada et la démocratie.

 

Les Canadiens, comme les Québécois, savent bien que ce n'est pas pour défendre le Canada ou pour défendre la démocratie que Harper envoie des soldats canadiens se faire tuer en Afghanistan

 

Defendre le Canada?

 

L'Afghanistan n'a jamais attaqué ou menacé d'attaquer le Canada.

Les intérêts canadiens ne sont pas menacés en Afghanistan.

 

Défendre la démocratie?

 

De toute façon aucune armée étrangère (dans ce cas l'armée canadienne) ne peut installer la démocratie dans un autre pays.

 

Harper!

 

Le peuple canadien sait que Stephen Harper, les conservateurs et les fondamentalistes chrétiens sont les grands alliés de Bush, de l'impérialisme états-uniens, de la droite et des fondamentalistes chrétiens états-unienne.

 

Le peuple canadien sait que le patriotisme de Harper est un patriotisme états-unien qui est en train de détruire la souveraineté nationale du Canada.

 

Un terme décrit bien la réalité mondiale actuelle - le proto-fascisme :

 

- Bush torture ouvertement, Harper l'appuie;

- Bush bombarde ouvertement, Harper l'appuie;

- Bush appuie les sionistes d'Israël, Harper l'appuie;

- Bush prépare d'autres guerres, Harper l'appuie;

- Bush prépare la destruction de la planète, Harper l'appuie.

 

Le fascisme c'est la prise du pouvoir par le secteur le plus réactionnaire des capitalistes.

George Bush, Dick Cheyney, Paul Wolfowitz, Donald Rumsfeld, Condoleeza Rice

Chevron-Texaco, Halliburton, British Petroleum-Amoco, voilà pourquoi mourront les pauvres soldats croyant défendre le Canada et la démocratie.

 

Dürer avait dessiné les quatre chevaliers de l'Apocalypse : la mort, la famine, la discorde et la guerre.

 

Il y a environ un siècle le capitalisme a atteint son stade suprême, l'impérialisme.

L'impérialisme est né de la fusion du capital industriel avec le capital banquier qui ont donné le capital financier.

C'est alors que l'époque impérialiste a commencé.

Le stade impérialiste se caractérise par une succession interminable de guerres.

Ces guerres ont commencé vers 1890 avec les trois premières grandes guerres de l'impérialisme (1) la guerre des Boers (2) la guerre hispano-américaine et (3) la guerre russo-japonaise.

En 1917, la Révolution d'Octobre (après la Commune de Paris, 1871) a commencé à mettre fin à l'impérialisme.

Face au bolchévisme, les puissances capitalistes ont appuyé le fascisme.

Certaines puissances capitalistes ont finalement rejoint les peuples pour combattre le fascisme.

Mais dans le fascisme renaît maintenant avec l'impérialisme US.

Les peuples commencent à se révolter.

 

Je viens de lire dans une publication communiste un nouveau terme : le «proto-fascisme».

«Proto» signifie en grec «premier», «primitif», «rudimentaire».

Nous sommes en effet dans une période de «proto-fascisme»

Allons-nous attendre que ce «proto-fascisme» se convertisse en fascisme développé?

Voulons-nous une troisième guerre mondiale?

Le fascisme sera renversé, mais à un prix peut-être plus grand que la Seconde ou Deuxième guerre mondiale, qui a coûté 57 millions de vie et des souffrances et des destructions inouies.

 

Le fascisme au pouvoir soulèvera toutes les forces démocratiques, les forces plus puissantes des nations contre lui.

Lénine disait : «Ou la révolution conjurera la guerre ou  la guerre déclenchera la révolution».

En 1917, c'est la guerre qui a déclenché la révolution.

 

Antonio Artuso - Montréal - pueblo@sympatico.ca

11:43 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, presse, silence, histoire, afghanistan, canada, imperialisme, oppression capitaliste, guerre, fascisme, colonialisme, courcelles, usa, occupations, onu, otan, terrorisme, romain | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.