27/11/2006

12/12/2006: tous ensemble contre le raciste Alain Finkielkraut !

 

De : Joss Rovélas [mailto:jossrovelas@yahoo.fr]
Envoyé : lundi 27 novembre 2006 22:14

Objet : fw : Le 12 décembre 2006, tous ensemble contre le raciste Alain Finkielkraut !

 

from : ARMADA  assoc.armada@yahoo.fr 

 

 

Le 12 décembre 2006, tous ensemble

contre le raciste Alain Finkielkraut !

 

Le 12 décembre prochain, la 17ème chambre correctionnelle de Paris fera savoir sa décision quant à la recevabilité de l’accusation d’incitation à la haine, à la violence et à la discrimination formulée par deux associations, COFFAD et MNH, à l’encontre d’Alain Finkielkraut.

 

Ce dangereux individu, considéré par certains comme un « brillant philosophe », a déjà été traduit en justice par le cinéaste israélien Eyal Sivan (qui s’efforce de défendre les Palestiniens) mais tout en provoquant l'indignation des associations se disant soucieuses "des droits de l'homme"...il n'a jamais été inquiété par elles...

 

En août et septembre 2001, la Conférence mondiale contre le racisme, réunie à Durban, votait à la fois la condamnation d’Israël comme Etat raciste et le droit absolu des Africains et Descendants d’Africains à exiger des Réparations morales et matérielles pour la déportation et la mise en esclavage multiséculaire des Africains, tant par les Arabes que par les Européens. Cette résolution est l’aboutissement de la réflexion des Africains et Descendants d’Africains du monde entier, depuis plus d’un siècle, depuis que les Noirs ont, par leur résistance, obligé les Etats esclavagistes à accepter l’abolition de l’esclavage.

 

Alain Finkielkraut est non seulement un écrivain jouissant de toutes les faveurs des éditeurs et des critiques, mais aussi un enseignant à l’Ecole Polytechnique, institution prestigieuse qui forme les élites appelées à diriger le pays. Avec son concurrent dans l’expression du mépris pour tout ce qui n’est pas blanc sioniste Bernard Henri Lévy, il occupe un terrain considérable à France Culture, dans les médias français, USaméricains et en Israel. C’est précisément en raison de son audience et de sa prétention à donner le la aux intellectuels français que nous avons le devoir de le combattre efficacement.

 

Jusqu’à maintenant, la réparation est une démarche éthique reconnue comme un devoir pour tous et un droit élémentaire pour toutes les victimes de crimes et de dommages, sauf quant il s’agit des Noirs, le groupe humain contre lequel ont été commis les crimes de masse les plus acharnés et systématiques, avec toutes leurs conséquences génocidaires dramatiques jusqu’à aujourd’hui.

- Si l’on veut sincèrement apaiser la colère des jeunes que Finkielkraut provoque par ses déclarations insultantes,

- si l’on veut prouver la sincérité de son attachement à l’antiracisme et aux valeurs républicaines,

- si l’on veut faire retrouver à la France son prestige en matière de réflexion indépendante et de recherche de la justice,

il faut faire bloc contre la trahison des intellectuels qui en adulant Alain Finkielkraut et en relayant sa haine raciale lui confèrent le statut de pensée officielle française.

 

Nous considérons comme très grave l’impunité dont jouit jusqu’à maintenant le raciste Alain Finkielkraut et nous joignons nos efforts à ceux des associations qui ont porté plainte contre lui pour que la société française n’évolue pas selon un modèle ethnique et raciste étranger, celui auquel veut nous soumettre cette hideuse idole des autorités pseudo-culturelles.

 

Les associations COFFAD, MNH, ARMADA appellent à un soutien massif pour que la justice française cesse de débouter les revendications noires sous n’importe quel prétexte. C’est l’unité de la société française autour de ses valeurs fondatrices qui est en jeu.

 

 

 

Rappel de quelques déclarations publiques d’Alain Finkielkraut :

Il y a tout juste onze mois, Alain Finkielkraut, interviewé dans le journal israélien Haaretz sur les émeutes en France, s'en était pris aux Noirs et à l'équipe nationale de football qu'il trouvait « la risée de l'Europe » parce que « black-black-black ».

Auparavant, dans l'émission « qui vive » diffusée le dimanche 6 mars 2005 par la radio de la communauté juive (RCJ), le « philosophe » au regard obscurci par la négrophobie exaltée, avait traité les Antillais de « population vivant de l'assistanat ».

Le mouvement HACHOMER HATZAIR et la radio communautaire RADIO SHALOM avaient lancé une pétition appelant les juifs et les blancs à faire bloc contre les arabes et les noirs de France le Vendredi 25 mars 2005.
Plusieurs personnalités, parmi lesquelles l'éditorialiste Jacques JULLIARD, l'ancien ministre Bernard KOUCHNER, le chercheur Pierre-André TAGUIEFF et le philosophe Alain FINKIELKRAUT, avaient signé cette pétition odieuse

 

Les insultes gratuites, ça suffit !

 

Toutes et tous

au TGI de Paris 17e chambre,

le 12 décembre 2006 à 13h 30,

4 bd du Palais Paris 4e métro : Cité ou Châtelet

 

"Celui qui vit dans la crainte ne sera jamais libre" (Horace)

La Justice doit être impartiale pour tous les actes et propos racistes, même ceux tenus par des "élites" intellectuelles, politiques et philosophiques !

 

 

Paris le 26 novembre 2006

 

Premières associations signataires : COFFAD, MNH, ARMADA, ENTRE LA PLUME ET L'ENCLUME, L'AZLS, CSJRCN,

 

 

 

23:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, paris, israel, usa, racisme, colonialisme, sionisme, actualite, afrique, capitalisme, oppression capitaliste, democratie, liberte, histoire, courcelles, romain, solidarite, silence, justice, football, fn, elections | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.