12/12/2006

12/12/2006: Quelques réflexions personnelles sur la mort de Pinochet

Avant le CHILI , il y avait aussi eu la GRECE des colonels… Pour mémoire … Avec les mêmes complices …

RoRo

 

 

 

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : mardi 12 décembre 2006 18:26

Objet : Quelques réflexions personnelles sur la mort de Pinochet

 


Abonnement, désabonnement, changement d'adresse, commentaires : pueblo@sympatico.ca
To subscribe or unsubscribe, to send your new address or your comments: pueblo@sympatico.ca

Para suscribirse o de-suscribirse, enviarme su nueva dirección o sus comentarios: pueblo@sympatico.ca


 

Quelques réflexions personnelles sur la mort de Pinochet

Antonio Artuso

Montréal, le 12 décembre 2006

 peublo@sympatico.ca

 

 

1) Ce qu'a été le 11 septembre 1973  Le début d'une nouvelle vague de fascisme moderne mondial et l'instauration du fascisme économique : le néolibéralisme.

Le 11 septembre 1973, après trois années de blocus économique et politique contre le peuple et le gouvernement du Chil, l'impérialisme US, avec le silence complice des autres impérialismes, des bonnes démocraties bourgeoises telles que le Canada, la Grande-Bretagne, la France, etc., écrasait impitoyablement le gouvernement de gauche de l'Unité populaire du président Allende, bombarder le président et massacrer, torturer et faire disparaître les partisans de la gauche le 11 septembre 1973.

Ce qu'a été le 11 septembre 1973?  Le début d'une nouvelle vague de fascisme moderne et l'instauration du fascisme économique : le néolibéralisme.

 

2) Le but de Pinochet, la marionnette des USA : empêcher le triomphe du socialisme par la voie pacifique dans tous les pays :

L'impérialisme devait organiser le coup d'État sanglant de Pinochet du 11 septembre 1973.

Il fallait le faire car autrement tous les peuples de l'Amérique latine seraient parvenus par la voie pacifique au socialisme, comme le souhaite le gouvernement de Hugo Chávez au Venezuela et tous les partis, les gouvernement et les militants/antes de gauche de l'Amérique latine et peut-être du monde (parfois sans le savoir, sans être conscient de la profonde humanité, justice, solution que constitue pour l'humanité l'avènement du socialisme).

 

3) Un grand crime pour les capitalistes : l'étatisation des ressources naturelles et des moyens de production et le pouvoir ouvrier et populaire :

C'est en effet un péché mortel, un crime contre les capitalistes, que l'étatisation par un gouvernement de gauche des ressources naturelles d'un pays pour le bien de son peuple.

L'étatisation des ressources naturelles telles que le cuivre, le gaz, le pétrole, les terres agricoles est vitale, indispensable, salutaire et inévitable pour les peuples pour assurer la justice sociale, la paix dans la justice, les droits des travailleurs/euses et des peuples, la souveraineté nationale des peuples et des nations.

 

4) Les armes du capitalisme : répression, corruption, séduction, aliénation

Il faudrait ici une description détaillée des faits économiques, sociaux, politiques et historique :

- la répression (escadrons de la mort, lois soi-disant anti-terroristes, massacres pour faire fuir 2 à 3 millions de paysans colombiens pour vendre leurs terres aux tansnationales) ;

- la corruption (les USA ont corrompu l'Égypte pour qu'elle vote pour la 1ere guerre contre l'Irak, corruption généralisée de tous les gouvernements qui vendent les richesses naturelles de leurs pays);

- la séduction (avez-vous des souliers Nike?);

- l'aliénation des masses (grâce aux média, le public connaît davantage Madona que son histoire, que les conditions réelles dans lesquelles vivent leur pays, les causes véritables des famines, des guerres, que les idées, les philosophies, les grands débats de l'humanité);

- etc.

 

5) Oú vont les profits?  À l'État socialiste ou aux capitalistes?

Les capitalistes vont tout faire pour empêcher que les profits aillent à l'État pour servir le peuple et non aux propriétaires des grands monopoles et aux actionnaires.

Les capitalistes vont mettre toutes les forces répressive de leur État et tous les moyens (les partis, les politiciens, les médias qui vivent de ce système ou qui sont directement à leur solde) pour empêcher l'étatisation des ressources naturelles.

L'essence du socialisme est la propriété collective des moyens de production et l'État socialiste au service des travailleurs/euses et du peuple.

 

6) L'histoire de l'impérialisme US et des autres impérialismes :

massacres, répressions, déstabilisations de gouvernements, guerres civiles, d'invasion et d'occupation  pour les grands monopoles :

 

Il faudrait faire ici la liste des interventions des puissances impérialistes :

- 1953 - 1er coup d'État de la CIA en en Iran contre Mossadegh qui avait nacionalisé la Anglo-Iranian Petroleum Company;

- 1954 - Guatemala - coup d'État contre Jacobo Arbenz qui avait nationalisé la United Fruit;

- 1956 - Égypte - Nasser étatise le canal de Suez et promeut une réforme agraire - Les troupes françaises et britanniques attaquent.

etc.

- 1964 - coup d'État militaire au Brésil - Quatre ans après la Révolution cubaine les USA devaient intervenir en Amérique latine.  Ils ont commencé par le Brésil (très peuplé, très riche en minerais, très industrialisé et très combattif) une série de coups d'État fasciste en commençant par le Brésil.

- 1973 - coup d'État militaire au Chili

etc.

 

Les terribles guerres des ex-colonies portugaises d'Afrique : Angola, Mozambique, Guiné-Bissau.  Jonas Savimbi et l'UNITA, et autres groupes terroristes appuyés par les USA,

 

Il faudrait faire ici la liste de tous les chefs d'État démocratiques renversés ou assassinés :

a) par les puissances colonialistes (la liste est immense depuis le 16ème siècle en Afrique, en Amérique latine, en Asie);

b) par les puissances fascistes (1922-1945) (prise du pouvoir de Mussolini - 1922 - pour aider le colonialisme et les capitalistes italiens, 1933 - Hitler appuyé par l'impérialisme allemand, 1936 - Guerre civile d'Espagne, etc.);

c) et par les puissances impérialistes (renversement ou assassinats : Mossadegh, Allende, Lumumba, Aristide, Arafat, Arbenz, etc.)  Car le président Aristide d'Haïti a été renversé grâce aux efforts du Canada, des États-Unis, de la France.

 

7) La victoire temporaire du terrorisme d'État au Chili et dans le monde :

Le massacre a marqué le peuple chilien au fer rouge, qui ne veut plus, pour l'instant, essayer autre chose qu'un socialisme bidon.

La répression fonctionne temporairement.

Les massacres, la torture abominable et systématique, intimident vraiment les populations pour quelque temps.

 

8) L'objectif du fascisme de Pinochet : massacrer la gauche, détruire la démocratie socialiste, installer le néolibéralisme, transformer la social-démocratie en mouvement néolibéral :

Pinochet et sa grande amie Mme Thatcher, et ses autres grands amis Reagan et sans doute Mulroney, ont installé le néolibéralisme après avoir massacré un peuple.

 

9) Impunité totale des gouvernements capitalistes assassins (Nixon des USA, Pinochet du Chili, Duvalier d'Haït, Napoleón Duarte du Salvador, Marcos des Philippines, Uribe de la Colombie, etc.):

Totale impunité de tous les militaires fascistes et génocides comme Pinochet en Amérique latine : Duvalier, Banzer, Geisel, Strossner, Pinochet.

Noam Chomsky disait que si l'on devait juger tous les présidents des USA depuis 1945 selon les mêmes critères du tribunal de Nuremberg contre les dirigeants nazis, il seraient tous pendus.

Les USA refusent les  cours internationales car ils savent qu'ils seraient condamnés pour crimes contre l'humanité, contre la démocratie, pour génocide, pour terrorisme d'État.

L'État capitaliste ne voudra jamais juger les militaires, les politiciens, les tortionnaires terroristes d'État d'Amérique latine ou d'autres pays.

Si l'on jugeait un militaire comme Pinochet, quel autre militaire accepterait de pratiquer le terrorisme d'État, de commettre des crimes contre l'humanité au service des grands monopoles miniers, pétroliers, commerciaux?

Mais les forces progressistes doivent lutter par tous les moyens pour promouvoir le socialisme :

- les tribunaux contre les terroristes d'État,

- les Parlements pour dénoncer les politiciens qui bradent la souveraineté et les richesses naturelles de leurs pays et qui vendent leur peuple pour des salaires minimums inqualifiables alors que les capitalistes font des profits record de toute l'histoire de l'humanité, pendant que des continents meurent de faim et de maladies.

 

10) Les deux 11 septembre ont été des préludes au fascisme - celui du Chili avec Pinochet; et celui du monde avec Bush :

 11 septembre 1973, au Chili, nous sommes entrés, avec le coup d'État de Pinochet, dans une période fasciste;

Le 11 septembre 2001, aux États-Unis nous sommes entrés, avec l'attaque terroriste habilement récupérée par Bush, dans une période de terrorisme d'État généralisé, que nous devons maintenant, très sérieusement, considérer comme du fascisme, auquel participe le gouvernement Harper.

 

LA NÉCESSITÉ DE DÉVELOPPER L'UNITÉ LA PLUS LARGE ENTRE LES PEUPLES ET LES MOUVEMENTS PROGRESSITES :

Cela pose une série de questions sur l'étape actuelle, sur le fascisme actuel, sur les menaces de guerre des USA, sur la réflexion théorique que doivent faire les militants/antes de gauche, sur la reconstruction des partis communistes et ouvriers, sur le socialisme du 20ème siècle, sur la lutte pour la souveraineté de l'Amérique latine, sur les gouvernements Bush et Harper, sur la nécessité de développer un front uni contre le fascisme et la guerre avec des pays qui veulent sortir de la domination de l'impérialisme US et de ses alliés, sur le mouvement des pays non-alignés.  Les mouvements progressistes et communistes doivent s'unir sinon le fascisme et la guerre domineront.

 

SE TAIRE C'EST ÊTRE COMPLICE!

VIVE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE!

VIVE LE PRÉSIDENT SALVADOR ALLENDE!

VIVE L'UNITÉ POPULAIRE (1970-1973)

À BAS L'IMPÉRIALISME ÉTATS-UNIEN!

À BAS LE CAPITALISME

LE PEUPLE UNI NE SERA JAMAIS VAINCU!

NOUS VAINCRONS!

 

¡EL PUEBLO UNIDO JAMAS SERA VENCIDO!

18:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usa, amerique, chili, cuba, venezuela, fascisme, capitalisme, oppression capitaliste, grece, politique, histoire, actualite, romain, courcelles, belgique, imperialisme, colonialisme, democratie, liberte, resistance, solidarite, terrorisme, gangsterisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.