14/01/2007

11/01/2007: Base de Guantanamo : horreur et mystère depuis des années...

 

 

-----Message d'origine-----
De : frances-bounces@ain.cu [mailto:frances-bounces@ain.cu] De la part de Info-Cuba
Envoyé : jeudi 11 janvier 2007 18:41

Objet : [Frances]
Base de Guantanamo : horreur et mystère depuis des années.

 

 

ACN Service en langue française

 

Base de Guantanamo : horreur et mystère depuis des années.

 

La Havane, 10.01.07 :  Si les premiers combattants ennemis en

provenance d'Afghanistan furent conduits en janvier 2002 à Guantanamo,

rendant encore plus célèbre la base navale de ce nom, cette prison et

les tortures qui s'y pratiquent ne sont pas récentes et Manuel Prieto

peut tout à fait vous en convaincre.

 

Septuagénaire résidant dans la ville voisine de Caimanera, Prieto a

travaillé à cette installation aéronavale depuis 1947, jusqu'à début

1961, date à laquelle, accusé d'appartenir à la sécurité de l'Etat

cubain, il fut incarcéré, interrogé et torturé dans un cachot humide de

la prison de Carabela Point.

 

Libéré six jours plus tard, il fut hospitalisé suite à des blessures

qu'il s'infligea (il se piqua sous la mâchoire avec une écharde de bois

et se déchira la gorge avec les doigts pour simuler une tuberculose) et

celles qu'on lui infligea en lui donnant des coups de pieds jusqu'à

épuisement et en lui plongeant la tête dans l'eau jusqu'à la limite de

l'asphyxie.

 

Ces passages à tabac lui provoquèrent des fractures des vertèbres,

l'obligeant à porter une minerve durant des années, lui abîmèrent la

vision de l'oeil gauche, ce qui s'est aggravé avec les années, Prieto

vient d'avoir 78 ans.

 

Une autre victime de ces abus fut Rodolfo Rosell Salas, un modeste

pêcheur d'une coopérative de Caimanera, dont le cadavre réapparut le 14

juin 1962. Il fut tué avec un acharnement bestial, reporte à l'AIN,

Héctor Tati Borges, ancien employé de la base, habitant Guantanamo.

 

Ils ont également assassiné, après l'avoir capturé, un autre ouvrier,

Rubén López Sabariego. Si les eaux n'avaient pas érodé la terre autour

de la tranchée où le cadavre avait été caché, il serait toujours porté

disparu.

 

Défiant les lois internationales et le sens commun, le crime et la

torture ont une longue histoire sur ce territoire usurpé à Cuba en 1903

et converti en prison depuis janvier 2002.

 

Des militaires, des agents de l'intelligence, des employés d'entreprise

de sécurité privée participent à ces martyres, une diversité qui, par

chance pour Manuel Prieto, n'existait pas à l'époque où il fut

supplicié.

 

Il y a dans les geôles de Guantanmo, comme dans les camps de

concentration hitlériens, des médecins qui exercent, obéissant plus aux

idées patriotiques qu'au serment hippocratique. Saifulá Paracha, captif

d'origine pakistanaise en témoigne, après avoir refusé de se faire

opérer pour sa cardiopathie, redoutant être l'objet d'une négligence ou

d'une expérimentation.

 

Seul un quart des 500 détenus en provenance d'Afghanistan, dont beaucoup

d'adolescents et d'anciens, ont été libérés après des interrogatoires

infernaux, un peu modérés après 2004, quand éclata le scandale des

mauvais traitements dans la prison d'Abu Ghraib.

Il en reste actuellement 395 derrière les barreaux, dans des cellules

de 3 mètres par 4, survivants comme fantômes, ou conduisant un certain

nombre d'entre eux au suicide.

 

L'administration Bush continuant à se rire de la décence universelle,

leur nie le droit d'être considérés comme prisonniers de guerre, comme

l'établi la convention de Genève et requiert pour ses soldats, partout

dans le monde, l'impunité alors qu'ils attaquent ou massacrent des

innocents au nom de la lutte contre le terrorisme.

 

Service en langue française Agence cubaine d'information

frenchnews@ain.cu www.cubainfo.ain.cu

 

Horror y misterio desde hace muchos años

 

-----------------------------

 

Service en langue francaise

Agence cubaine d'information

frenchnews@ain.cu www.cubainfo.ain

 

-----------------------------

_______________________________________________

Frances mailing list

Frances@ain.cu

http://ainch.ain.cu/mailman/listinfo/frances

20:09 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afghanistan, amerique, belgique, barbarie, capitalisme, cuba, crimes, cia, colonialisme, democratie, fascisme, gangsterisme, guerre, histoire, islam, irak, imperialisme, injustice, mccarthysme, oppression capitaliste, onu, occupations, politiq, actualite, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.