16/02/2007

16/02/2007: Tension militaire entre les États-Unis et la Russie

Les fauteurs de guerre ricaino-otano-occidentaux recherchent de nouvelles aventures militaires : la tension internationale s’ aggrave dangereusement .

RoRo 

 

 

 

De : melusine [mailto:melusine@nerim.net]
Envoyé : vendredi 16 février 2007 20:58
À : sortir de l europe
Objet : Fw: Tension militaire entre les États-Unis et la Russie RESEAU VOLTAIRE
 

 

 

Tension militaire entre les États-Unis et la Russie

Pour la première fois depuis le démembrement de l’Union soviétique, une très forte tension oppose Washington et Moscou. Le litige porte sur une éventuelle intervention nucléaire tactique états-unienne contre l’Iran et peut déraper à tout instant.

Chronologie

Le 12 janvier 2007, les États-Unis renforcent leur déploiement dans le Golfe persique. Le porte-avions USS John C. Stennis rejoindra l’USS Dwight D. Eisenhower, des missiles anti-missiles Patriot seront déployés dans les pays riverains de l’Iran.

Le 23 janvier 2007, le président George W. Bush dénonce le péril chiite en Syrie et au Liban (discours sur l’état de l’Union).

Le 1er février 2007, l’ancien conseiller national de sécurité Zbigniew Brzezinski évoque un possible attentat sur le sol des États-Unis organisé par l’administration Bush qui en rendrait responsable l’Iran pour justifier la guerre (Sénat, Commission des forces armées).

Le 6 février 2007, le secrétaire à la Défense Robert Gates déclare que les États-Unis doivent faire face, outre au terrorisme, aux menaces nucléaires iranienne et nord-coréenne, ainsi qu’à la modernisation militaire sophistiquée de la Chine et de la Russie (Sénat, Commission des forces armées).

Le 8 février 2007, l’Iran teste avec succès les missiles Tor-M1 dont la Russie vient de lui livrer 29 batteries. Les Tor-M1 sont capables d’atteindre des avions légers, des avions rapides et des missiles modernes de croisière. Ils peuvent être lancés en moins d’une seconde et être réarmés immédiatement

Le 9 février 2007, le ministre de la Défense Sergueï Ivanov semble calmer le jeu en déclarant qu’il comprend que son homologue états-unien force le trait pour obtenir une augmentation budgétaire (Réunion informelle du Conseil OTAN-Russie à Séville).

Le 10 février 2007, le président Vladimir V. Poutine déclare que son pays ne laissera pas les États-Unis décider seuls, ou via l’OTAN ou l’UE, de la guerre ou de la paix (Conférence sur la sécurité à Munich).

Les 11 et 12 février 2007, voyage du président Vladimir V. Poutine au Proche-Orient. Il propose la création d’un cartel du gaz incluant la Russie, l’Iran le Qatar, l’Arabie saoudite et le Turkmenistan.

Le 14 février 2007, un attentat est perpétré à Zahedan (sud-est de l’Iran) faisant 18 morts. Il est revendiqué par un groupe d’opposition sunnite notoirement lié à la CIA.

Le 14 février 2007, le président Vladimir V. Poutine adresse une demande formelle d’explications à l’ambassadeur des États-Unis à Moscou au sujet des propos de M. Gates.

Le 15 février 2007, le Conseil de sécurité condamne l’attentat de Zahedan.

Le 15 février 2007, le président Vladimir V. Poutine éleve le ministre de la Défense, Sergueï Ivanov au rang de premier vice-Premier ministre de la Fédération de Russie. Il sera chargé de la coordination entre le secteur civil et le secteur militaire. Anatoli Serdioukov lui succède au ministère de la Défense.

Le 16 février 2007, le Premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski annonce que lui-même et son frère, le président Lech Kaczynski, sont favorables à l’installation de missiles états-uniens sur leur sol.

Le 16 février 2007, le général Iouri Balouïevski, chef d’état-major interarmes, déclare que la Russie pourrait se retirer unilatéralement du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires si des missiles US sont installés en Pologne

22:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.