21/03/2007

20/03/2007: L EXECUTION DE TAHA YASSINE RAMADAN, BOYCOTT TOTAL DES MEDIAS FRANCAIS

Je rappelle que le juge qui a condamné Saddam Hussein a courageusement pris la poudre d’ escampette en … Angleterre. Ne serait-c e pas le même par hasard ???

RoRo

 

De : FISCHER BERNARD [mailto:fischer02003@yahoo.fr]
Envoyé : mardi 20 mars 2007 20:31

Objet : L EXECUTION DE TAHA YASSINE RAMADAN, BOYCOTT TOTAL DES MEDIAS FRANCAIS

 

 

L'ancien vice-président irakien Taha Yassine Ramadan a été exécuté

www.alterinfo.net

 

L'un des proches de Saddam Hussein, l'ancien vice-président irakien, Taha Yassine Ramadan, a été exécuté mardi à l'aube, annonce l'agence Associated Press se référant à des officiels irakiens.

Selon des sources anonymes ayant assisté à l'exécution, avant la pendaison le condamné a été pesé, ensuite la longueur de la corde a été mesurée en fonction du poids de manière à éviter l'incident qui s'était produit lors de l'exécution d'un autre proche de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti, quand la tête de celui-ci s'était détachée du tronc.

Jeudi, 15 mars, la Cour de cassation d'Irak avait confirmé le verdict de mort prononcé à l'égard de l'ancien vice-président du pays, Taha Yassine Ramadan, condamné pour le massacre des habitants chiites du village de Doujaïl en 1982, sous le régime de Saddam Hussein. Dans un premier temps Taha Yassine Ramadan avait été condamné à la réclusion perpétuelle, mais un mois plus tard, la Cour d'appel d'Irak avait jugé trop clément le verdict et renvoyé l'affaire devant une instance supérieure en réclamant que la peine capitale soit prononcée.

Taha Yassine Ramadan est le quatrième ancien dirigeant irakien exécuté. Le 5 novembre dernier l'ancien président irakien renversé, Saddam Hussein, l'ancien chef des services secrets, Barzan al-Tikriti, et l'ancien président du Tribunal révolutionnaire, Awad Hamed al Bandar, eux aussi avaient été condamnés à la peine capitale.

L'exécution d'un proche de l'ex-président irakien Saddam Hussein ne contribuera pas à la stabilisation et à la normalisation de la situation dans le pays, a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Kamynine.

"Moscou estime que seul le lancement d'un dialogue productif entre toutes les forces irakiennes, avec l'implication dans ce processus de la communauté internationale, y compris les pays voisins de l'Irak, pourrait favoriser la normalisation de la situation dans le pays", a dit le diplomate russe.

 

Mardi 20 Mars 2007 - 10:11

Ria-Novosti

 

16:39 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.