21/03/2007

20/03/2007: Le capitalisme ??? Une « démocratie » de farceurs !

Le capitalisme ???  Une « démocratie » de farceurs !  Aââllez donc vous faire laver la tête, Aââllez donc vous faire laver la tête, Aââllez donc …

Il y a encore certains qui y croient, ou qui font semblant… C’est crevant, et cela en devient chiant … !

RoRo

 

De : Transfer_info@yahoogroupes.fr [mailto:Transfer_info@yahoogroupes.fr] De la part de FISCHER BERNARD
Envoyé : mardi 20 mars 2007 00:41

Objet : [Transfer_info] NEKKAZ : Je vous dois une explication

 

Voir : http://www.dailymotion.com/visited/search/nekkaz/video/x1hegx_rachid-nekkaz

 

 

---------- Message original ----------
Message du 16/03/07 23:04
De : "Rachid Nekkaz Président"
A : "Rachid Nekkaz Prrésident"
Objet : Je vous dois une explication


Chère amie, cher ami,

 

C'est avec beaucoup de tristesse et de déception que je dois vous annoncer mon
retrait de cette campagne présidentielle à défaut d'avoir réuni ce jour les
500 nécessaires signatures définitives de Maires. C'est un échec.

 

Pourtant depuis le 10 novembre dernier, cela n'était pas un problème dans la
mesure où nous avions réussi à obtenir 521 engagements signés et tamponnés
de Maires ruraux (aucun de banlieue). Et c'est sur la base de ces 521
engagements fermes que nous avons décidé avec mon épouse de vendre notre
maison en banlieue et de mettre aux enchères notre appartement-QG de campagne
de façon à dégager les moyens financiers d'une vraie campagne.

 

70 maires n'ont pas validé au final leur engagement. Pourquoi? Que s'est il
donc passé entre-temps ?

 

Le 18 juin 2006, j'ai été victime d'un cambriolage dans mon QG de campagne à
Paris. Seul mon PC portable a été dérobé avec à l'intérieur la liste des
238 premiers maires-signataires. J'ai aussitôt déposé une plainte à la
police judiciaire qui a retrouvé une video permettant de déterminer les
personnes ayant emprunté la rue au moment du vol.

 

Je n'ai pas fait une exploitation médiatique de ce vol pour ne pas compromettre
ma recherche de parrainages.

 

En date du 23 novembre 2006, un jour après mon meeting à Paris annonçant
l'obtention des 500 engagements de Maires, cette plainte a été classée sans
suite. Je n'ai jamais eu de nouvelles de cette histoire. Pourquoi? Je l'ignore.

Qui sont les 70 maires qui n'ont pas confirmé leur engagement ? Etrangement,
ces 70 Maires font tous partie de la liste des 238 maires qui figurait sur le PC
portable qui a été volé le 18 juin 2006.

 

J'ai appris par exemple que le Maire de Lisors (27) qui m'avait signé deux
engagements a décidé de parrainer ces derniers jours Nicolas Sarkozy (article
du journal L'impartial en date du 8 mars). Je suis allé rencontrer le maire en
question et je lui ai demandé pourquoi il ne m'avait pas prévenu, et pourquoi
il avait décidé de parrainer un homme qui a déjà 4000 signatures? Il m'a
répondu : "parce que vous n'alliez pas devenir président" : sans commentaire.
(Voir à ce propos le reportage sur M6 ce dimanche 18 mars à 16h30).

 

J'ai appris aussi qu'une trentaine de maires qui m'avaient signé des
engagements avant la date du vol de PC portable, ont vu leur soutien à ma
candidature soudainement rendu public ces 10 derniers jours dans la presse
locale (Courrier picard, L'Union, La Voix du Nord etc..) sans même que ni eux
ni moi nous ayons communiqué quoi que ce soit à la presse.

 

En somme, le vol dont j'ai fait l'objet le 18 juin 2006 était un vol politique
et non un vol crapuleux.

 

Ce matin sur I-Télé à 10h40, j'ai accusé publiquement l'UMP d'avoir
orchestré partiellement ces manoeuvres. Et j'envisage de porter plainte.

Il est vrai que depuis ma déclaration de candidature le 14 mars 2006, je n'ai
cessé de pointer du doigt à toutes mes interventions dans la presse,
l'attitude non-démocratique du Ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy, quant
à son refus répété et non-constitutionnel, de mettre à l'ordre du jour de
l'Assemblée nationale la proposition de Loi sur l'inscription automatique de
tous les citoyens français sur les listes électorales (soutenue par 72% des
députés, soit 414 députés et 2417 Maires). Elle est bloquée depuis mars
2003.

 

Jamais, je ne me serai attendu à ce que ma candidature soit frénée ainsi et
puisse constituer une quelconque gêne ou menace pour qui que ce soit.

C'est parce que je suis conscient que notre démocratie est fragile et
compromise que j'ai décidé d'intervenir lors de la vente aux enchères du
parrainage par un maire du Calvados. Devant le silence de la totalité de la
classe politique, j'ai décidé en effet d'acheter et de déchirer aussitôt le
parrainage en question car on ne peut laisser se développer dans notre
démocratie des pratiques aussi perverses et honteuses qui donnent une image
dégradante de notre pays à l'étranger.

 

Je tiens à vous remercier toutes et tous pour votre soutien, votre amitié, vos
efforts, votre fidélité, vos encouragements, vos conseils, vos impressions,
vos critiques, et votre confiance en moi pendant tous ces 12 derniers mois.

C'est ce qui m'a donné la force et l'énergie de mener cette campagne en
faisant 4 tours de France, en parcourant 500 000 kms, en rencontrant 1223
maires, en organisant 96 rencontres-débats, en inscrivant 71 726 personnes sur
les listes électorales avec les 88 comités de soutiens locaux que je tiens à
remerciant tout spécialement.

 

Je regrette profondément de n'avoir pas été en mesure de vous offrir cette
belle campagne de premier tour de l'élection présidentielle que nous
méritions de vivre ensemble pour l'intérêt de notre pays et de celles et ceux
qui ne se sentent pas représentés par les partis politiques traditonnels.

 

La suite ?

 

J'ai adressé un message aux 3 principaux candidats en leur disant qu'ils
auraient mon soutien à condition de répondre à 3 conditions : le vote d'une
loi sur l'anonymat des parrainages de Maires, l'engagement de faire voter la loi
sur l'inscription automatique de tous les citoyens français sur les listes
électorales et la nécessité de former un Gouvernemet d'Union nationale avec
des femmes et des hommes de toutes les sensibilités politiques démocratiques.

 

C'est au nom de l'humilité, des valeurs de respect, de liberté, d'égalité et
de fraternité que j'ai entamé cette campagne présentielle,
c'est avec humilité et une profonde sincérité que je vous dis merci.

Après quelques jours de recul, je reviendrai vers vous pour vous proposer de
poursuivre ensemble ce combat des valeurs et de la liberté en préparant
l'aventure des élections législatives de juin 2007.


Merci encore pour votre fidélité, votre confiance et votre amitié.

 

Bon week-end.

 

Rachid Nekkaz

 

Siège de campagne de Rachid Nekkaz
Porte-parole: Jean-Bruno Roumegoux
27 rue Galilée
75 116 Paris

Tel : 01 47 20 24 74 - Mobile : 06 65 55 15 96
Email : rachid@nekkaz.com
Site : www.nekkaz.fr

16:07 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.