08/05/2007

07/05/2007: ET MAINTENANT ?...

 

De : ForumCommuniste@yahoogroupes.fr [mailto:ForumCommuniste@yahoogroupes.fr] De la part de Jean-François Autier
Envoyé : lundi 7 mai 2007 5:49

Objet : [ForumCommuniste] Et maintenant ?

 

ET MAINTENANT ?


Alors que plus de 26 millions de Françaises et de Français adultes jugent négativement le capitalisme (plus de 6 sur 10), que moins de 12 millions des électeurs de Sarkozy adhèrent à ses thèses (à peine plus de 1 adulte sur 4), que la campagne électorale a connu un nombre inégalé de grévistes, l'élection de Sarkozy souligne le divorce entre le peuple de France et ses "élites politiques de gauche".

 

A vouloir remplacer la contradiction fondamentale de la société française, capital/travail, par l'opposition gauche/droite, les "élites politiques de gauche" n'ont pas seulement conduit le peuple dans une impasse, elles se sont disqualifiées.
Il ne fallait pas manquer de mépris pour celles et ceux qui réclament du pouvoir d'achat, pour les inviter à voter pour une candidate refusant le SMIC à 1.500 euros nets tout de suite, quand le CAC 40 bat des records. Il fallait croire qu'ils avaient la mémoire courte, ces Françaises et ces Français, pour prétendre défendre le service public quand le gouvernement du socialiste Jospin -avec des ministres communistes- avait privatisé plus que le gouvernement de droite précédent. Il fallait oser se parer du Non au TCE pour vouloir rester dans l'Europe de Maastricht.

 

L'élection de Sarkozy n'est pas la fin de l'Histoire. Ne se passe-t-il rien en Amérique latine qui puisse éclaircir notre horizon ? Là-bas, sur le continent de l'impérialisme US qui sème la mort et la torture sur tous les continents, des peuples osent braver le capital, faire reculer la misère, dire Non au FMI.
Il faut se souvenir que la bourgeoisie française a mis 6 siècles pour renverser la monarchie et instaurer le capitalisme, que le Manifeste du parti communiste n'a pas encore 170 ans, que la Commune n'a pas 140 ans, que la Révolution d'octobre va juste avoir 90 ans. Alors que le camp des exploités englobe 90 % de la population active française, l'heure n'est pas aux larmoiements mais à la construction d'un parti communiste du 21e siècle, ne sacrifiant pas la contradiction capital/travail à l'opposition gauche/droite.

 

Face à la faillite des "élites", il est temps de prendre des initiatives à la base pour que les révolutionnaires commencent à se rassembler et à élaborer : la construction de ce parti qui fait si cruellement défaut ne dépend que de nous.

Jean-François Autier

20:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.