28/06/2007

27/06/2007: Le "Mur du silence" des Etats européens sur la CIA ...

 -------- Message original --------

Sujet: [ForumCommuniste] Le "Mur du silence" des Etats européens sur la CIA
Date: Wed, 27 Jun 2007 17:34:27 +0200
De: Al Faraby <rolland.richa@wanadoo.fr>
Répondre à :: ForumCommuniste@yahoogroupes.fr


mercredi 27 juin 2007
Le "Mur du silence" des Etats européens sur la CIA
 
Des Etats européens ont dressé "un mur du silence" face aux activités secrètes de la CIA en Europe dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme, dénonce le rapporteur de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, le sénateur suisse Dick Marty.
Son rapport a été adopté par l'assemblée par 124 voix contre 37 et huit abstentions. La recommandation aux Etats membres qui l'accompagne a obtenu 122 voix contre 30 et sept abstentions.
Un an après un premier rapport dénonçant les faits, l'assemblée a noté avec "regret et inquiétude" qu'aucune suite n'a été donnée pour garantir un contrôle des services secrets et le respect des droits de l'homme dans la lutte contre le terrorisme.
Elle invite une nouvelle fois les parlements et les autorités judicaires des 47 Etats membres à "faire toute la lumière" sur les détentions secrètes et les transferts illégaux de détenus sur leur territoire.
Dick Marty affirme que "des centres secrets de détention gérés par la CIA ont bien existé en Europe, entre 2003 et 2005, notamment en Pologne et en Roumanie".
Seule concession aux Polonais et aux Roumains, un amendement a été adopté qui juge l'existence de ces centres "établie avec un haut degré de probabilité" et non "dans les faits".
Mis en place dans le cadre de la guerre contre le terrorisme lancée par Washington après les attentats du 11 septembre 2001, ils auraient accueilli plusieurs dizaines de personnes classées "HVD" (High value detainees ou détenus de grande valeur).
Pour autant, l'adoption de ce nouveau rapport a peu de chance de modifier l'attitude des Etats membres.
"Il ne s'agit pas aujourd'hui de condamner ni la Pologne, ni la Roumanie, la classe politique polonaise comme la classe politique roumaine dans leur grande majorité ne savaient rien du tout", a affirmé Dick Marty. Il a jugé indispensable en revanche de garantir "le droit de savoir la vérité pour les citoyens".
"Ce débat aura un sens si le message est repris dans chaque parlement national", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.
Son rapport critique en outre l'attitude des gouvernements allemand et italien qui ont, selon lui, entravé les enquêtes sur des cas d'enlèvement et de transfert illégaux de prisonniers au nom de la raison d'Etat.
Il fonde ses accusations non sur des preuves, mais sur des témoignages "concordants" et de "haut niveau recueillis anonymement au sein des services de renseignement américains et européens, ainsi que sur une analyse des mouvements aériens dans le ciel européen.
Il a opposé le silence des pays européens dont aucun, à l'exception de la Bosnie-Herzégovine, n'a confirmé avoir participé à ces activités secrètes, à la relative "transparence" des Etats-Unis. Le président George Bush a reconnu en septembre dernier que la CIA avait créé des centres de détention hors du territoire américain et recouru à des "techniques d'interrogatoire renforcées".
"Nous savons qu'il y a parmi ces techniques certaines qui correspondent à des actes de torture", a estimé Dick Marty. "Le secret d'Etat quand il y a des violations des droits de l'homme est inacceptable", a ajouté l'ancien procureur tessinois.
Les parlementaires roumains et polonais ont rejeté les conclusions de son rapport.
"C'est un bel exemple de théorie du complot assaisonnée d'une dose généreuse d'anti-américanisme. Nous avons devant nous une pure oeuvre de fiction", a estimé la sénatrice polonaise Ursula Gacek (Plateforme civique).
"J'ai du mal à cacher mon sentiment de consternation, voire de révolte. Il ne faut pas forcément être juriste pour savoir qu'on ne doit pas prononcer un verdict avant d'avoir jugé", a estimé le Roumain Radu Mircea Berceanu (Parti démocrate).
Le président du groupe libéral, le Hongrois Mathias Eörsi, a plaidé les circonstances atténuantes pour ses voisins d'Europe centrale. "Si ces pays se sentent mieux protégés par les Etats-Unis que par l'Europe, c'est qu'il y a un problème. Les Etats-Unis eux-mêmes se sentent mal protégés par leurs alliés européens", a-t-il dit.
 
ForumCommuniste
 
- Pour visiter le site, allez à :
http://perso.wanadoo.fr/forumcommuniste/index.htm
 
- Pour vous inscrire à la liste de diffusion, envoyez un message à :
ForumCommuniste-subscribe@yahoogroupes.fr
 
Pour vous abonner à ce groupe, envoyez un email à :
ForumCommuniste-subscribe@yahoogroups.com

Visitez le site de ForumCommuniste
http://perso.wanadoo.fr/forumcommuniste/index.htm
 

19:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.