28/11/2007

28/11/2007: 11 septembre ...

 -------- Message original --------

Sujet: Fw: 11 septembre
Date: Wed, 28 Nov 2007 19:13:39 +0100
De: melusine <melusine@nerim.net>
Pour :: sortir de l europe <sortirdeleurope@yahoogroupes.fr>
----- Original Message -----
Sent: Wednesday, November 28, 2007 6:24 PM
Subject: 11 septembre

La situation en France est suffisamment préoccupante pour qu'on ait l'excuse de ne pas avoir le regard tourné vers le monde.
La charnière du 11-Septembre ne peut pourtant pas être oubliée.
Si l'on admet la version qui nous a été donnée, on peut dormir en paix.
Dans le cas contraire, difficilement.
D'où le texte ci-après et en pièce jointe.
J'espère de nombreuses réactions.
Cordialement.
Gaston PELLET
.............................................

Le complot du 11 septembre




Les éléments qui tendent à prouver que le 11 septembre s'est monté de l'intérieur sont accablants. La plupart des gens qui se penchent sur lesdits éléments avec l'esprit un peu ouvert les trouvent convaincants ou au minimum très troublants. Cependant il existe plusieurs a priori qui contribuent à empêcher les gens de se pencher sur les preuves avec "un esprit ouvert à simplement 30%" (R.Falk). Ces croyances poussent souvent les gens à tout simplement ne pas examiner ces preuves.
Cette constatation, j'aurais pu l'écrire mot pour mot et dû mettre des guillemets puisqu'il s'agit du premier paragraphe de l'introduction du livre de David Ray Griffin : " 11 septembre – La faillite des médias – Une conspiration du silence " paru aux Editions Demi-lune, Paris , en septembre dernier.
Griffin, universitaire étasunien, fait ce navrant constat pour ce qui concerne les Etats-Unis mais il vaut intégralement pour la France et, plus largement sans doute, pour l'Europe et une bonne partie du monde.
Il cite en exergue Mark Twain qui, lui aussi, vise son pays et vraisemblablement tous les régimes qu'on appelle de façon quelque peu prétentieuse les "démocraties occidentales". Il proclame avec pertinence et humour "... nous disposons dans notre pays de trois biens inestimables : la liberté, la liberté de parole et la prudence de n'user ni de l'une ni de l'autre".
Il s'agit bien, effectivement, de prudence mais d'une prudence coupable.
Qui sont donc, en France, les coupables ?
Beaucoup de gens. Tous ceux qui, outre la liberté de parole disposent, c'est mieux, de la parole. Ou de la plume. Faillite des médias, comme l'écrit Griffin. Certes, nous n'en sommes pas étonnés. Les journalistes, ceux qui comptent et ceux qui comptent moins, plongés les uns et les autres dans leur carrière et conscients qu'il leur en coûterait gros de se singulariser. Ils préfèrent s'en tenir à la version officielle, ou plutôt gouvernementale comme le souligne l'éditeur, ricanant bêtement les rares fois où ils ont daigné inviter un tenant d'une version dite "dissidente". Il n'est pas évident qu'ils aient "l'esprit ouvert [même] à 30%" ! Ou s'ils l'ont, il leur est plus confortable de ne pas le montrer...
Faillite aussi de tous les politiques, intellectuels, universitaires, chercheurs, avocats, cinéastes, écrivains ... et plus particulèrement de ceux d'ente eux qu'on invite complaisamment sur les plateaux de télévision et de radios.
Aux Etats-Unis, le débat s'est finalement instauré dans l'édition et dans la presse. En France, rien ou presque.
Comment peut-on vivre tranquillement en sachant ou en soupçonnant seulement que la vérité ne nous a pas été révélée sur cet événement tragique. Un énorme mensonge, un gigantesque crime, un massacre délibéré et trois mille morts, ce n'est pas rien. Et ils dormiraient sous nos pieds sans que cela nous tracasse le moins du monde ! Un pouvoir qui conserverait son entière légitimité internationale, des dirigeants respectables et respectés... Dans quelle société vivons-nous ? Celle du "c'est pas grave..." qu'un groupe d'étudiants avignonnais avaient très justement baptisée de manière plus crue "société du fais pas chier". Après tout on a bien laissé mourir 15000 personnes -5 fois plus !- sous le regard quasi indifférent des bourgeois français qui nous gouvernent et dont aucun ne trouva matière à démissionner. Même pas dramatique !
Un nouvel incendie du Reichtag, un nouveau Pearl Harbour (1), un nouveau cuirrassé Le Maine coulé dans le port de La Havane après avoir envoyé les officiers et sous-officiers festoyer à quai, de même qu'on aurait, paraît-il, préservé la vie de quelques milliers d'amis le 11 septembre en leur suggérant de ne pas se rendre à leur travail au WTC ce jour-là... Cet aspect des événements a été démenti. Il serait facile après coup de vérifier et on est en droit de s'interroger quand on découvre dans un autre ouvrage que viennent de publier les éditions La Découverte "Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine" une incidente, à propos du 11 septembre, page 300, sous la plume des auteurs étasuniens Mearsheimer et Walt affirmant que "... Israël était déterminé à entraîner les Etats-Unis dans une confrontation avec un [...] régime arabe" et qu'on se voit confirmé, dans ce livre également, le poids de ce réseau d'influence sur la politique des E.U. et son étroite connivence avec le pouvoir allant jusqu'à une véritable osmose des politiques étrangères.
Car nul ne peut plus douter que le déclenchement des guerres d'Afghanistan et d'Irak repose sur le prétexte du 11 septembre et qu'elles ont eu pour objectif, outre le pétrole, la protection d'Israël. Le scénario pourrait d'ailleurs se reproduire sous peu, la Maison blanche pouvant être tentée selon Michael Salla, chercheur, auteur de nombreux ouvrages sur la politique étrangère des Etats-Unis, d'aller jusqu'à sacrifier la 5ème flotte pour justifier la destruction nucléaire de l'Iran, hautement souhaitée par Israël (et ce serait Ahmadinedjad qui voudrait "rayer Israël de la carte" !).
Mais diable, dans quel intérêt les E.U. iraient-ils jusque-là hormis l'objectif d'assurer la survie de leur allié dans la région ? Robert Baer, ancien de la CIA et spécialiste du Moyen-Orient répond : " Nombreux sont ceux [aux Etats-Unis et peut-être ailleurs] qui ont profité du 11 septembre. On a vu des gens faire de grosses fortunes -suivez son regard...- qu'ils aient joué en bourse, vendu des armes ou qu'ils soient simplement des entrepreneurs, ils ont fait de grosses fortunes" et Griffin de commenter : "les membres de cette caste seront vraisemblablement peu enclin à tuer une poule qui continue à pondre des oeufs d'or". Ajoutons le profit politique et l'emprise autoritaire de Bush sur le pays.
Encore un "cinglé" qui développe la thèse du complot. Griffin a raison, lui qui, le premier, a fait l'objet de cette qualification insultante (2), si complot il y a c'est un complot interne aux E.U. et l'équipe bushienne n'y est très vraisemblablement pas étrangère. Non, trop d' "explications" sont cousues de fil blanc pour trop de zones d'ombre manifestes. Quoi, un immeuble de 47 étages à armatures d'acier s'effondrerait tout seul sous l'effet d'un incendie sans même que le moindre petit avion de tourisme le percute (3). Quoi, les deux tours jumelles se seraient elles aussi écroulées sous le même effet de chaleur alors que la température des feux d'hydrocarbures est de moitié inférieure à celle nécessaire à la fusion de l'acier (4). Quoi, on aurait retrouvé des passeports échappés de la fournaise. Quoi, un boeing 747 serait aussi puissant qu'un missile de dernière génération pour percer trois rangées de bâtiments du Pentagone en forant un trou circulaire de 5m de diamètre après avoir replié ses ailes comme un fou de bassan plongeant dans l'océan. Quoi, un autre avion dans lequel une bagarre avait éclaté entre pirates de l'air et passagers s'apprêtant à en prendre le contôle -éventualité évidemment redoutée par les commanditaires en cas d'atterrissage- se crashant à la verticale et s'enfouissant dans le sol au point de disparaître entièrement. Etc... etc...
Mais, direz-vous, il y a bien eu un rapport d'enquête parlementaire. Oui, elle a été dirigée par... un proche de Bush. Et les soi-disant explications fournies ci-dessus en sont pour la plupart tirées.
Non, s'il vous plaît, nous sommes naïfs mais tout de même !
Une amie m'avait fait part dès le lendemain, de ses soupçons et, très franchement, j'ai eu du mal à envisager pareille hypothèse. C'est pourtant elle qui avait raison.
Réveillons-nous, il y a urgence au moment où la France est entraînée dans le sillage suicidaire de l'impérialisme étasunien. Appel est lancé à celle ou celui ou ceux qui auraient le courage, la disponibilité, la capacité, l'audience, les moyens de faire en France ce que font les Griffin et autres membres du "Mouvement pour la vérité sur le 11 septembre" eux qui ont réussi à porter le débat sur la place publique.
Sait-on qu'aux Etats-Unis l'opinion a fini par s'émouvoir et qu'aujourd'hui 52%, oui, plus d'un étasunien sur deux pense qu'on ne lui a pas dit la vérité sur le 11 septembre et même que le gouvernement est pour le moins complice. Pas le moindre sondage chez nous à ma connaissance. Quelques timides voix de ci de là. Seul Thierry Meyssan et le réseau Voltaire (5), que je sache, ont vraiment osé braver les sarcasmes médiatiques. David Ray Griffin suggère "la constitution d'un jury composé d'éminents citoyens européens".


Il ne manque pas, de ce côté-ci de l'Atlantique, d'esprits disponibles, ouverts à 99%.


                                                                                            Gaston PELLET – 21 novembre 2007

(1) un autre ouvrage de D.R.Griffin s'intutile "Le nouveau Pearl Harbour" – Editions Demi-Lune – 2000. C'est un livre essentiel, il progresse de questionnements en questionnements pour approcher la vérité et, en définitive, se forger de quasi certitudes
(2) elle est de Cockburn : "Les cinglés du 11 septembre", journaliste étasunien défenseur de la thèse gouvernementale, lequel a eu, et lui seul très curieusement à propos du 11 septembre, l'honneur des colonnes du Monde diplomatique
(3) la version gouvernementale conncernant cette troisième tour est si invraisemblable que la question est carrément passée sous silence dans le rapport de la commission d'enquête !
(4) l'hypothèse du dynamitage est étayée par plusieurs témoignages relatifs à des bruits d'explosifs entendus avant l'effondrement et par le fait que celui-ci se soit produit en chute libre
(5) notamment sur son site : voltairenet.org et les livres de Thierry Meyssan dont : "L'effroyable imposture" Editions Carnot – 2002 et "Le Pentagate" mêmes éditeur et année 
 

20:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.