13/08/2013

élections Japon: spectaculaire résultats des communistes

 

Japon: spectaculaire résultats des communistes

PCJap

La nouvelle sénatrice communiste de Tokyo: Yoshiko Kira fêtant la victoire
 

Aux élections sénatoriales du 21 juillet, les communistes japonaisont obtenu leur meilleurs résultats depuis 1998 en doublant quasiment leur représentation à la Chambre Haute.
De 6 sièges précédemment, les élus du PCJ passent à 11 avec une moyenne de près de 11% des suffrages  sur l’ensemble du pays.

Cette victoire confirme les très bons résultats obtenus en juin aux élections pour le Conseil de métropole de Tokyo où, avec plus de 13%,  les communistes japonais sont passés de 8 à 17 sièges.

"C’est la marque évidente de l’influence croissante du Parti Communiste Japonais dans les plus grandes villes du pays"  commente le grand quotidien de référence  "Asahi Shimbun".

A Tokyo, c’est une femme  de 30 ans, Yoshiko Kira qui  sera la première à représenter le PCJ depuis 12 ans.
A Osaka, Kotaro Tatsumi , 36 ans.
A Kyoto, le PCJ gagne pour la première fois depuis 15 ans un siège de sénateur.

Au grand dam du "Wall Street Journal" et dans le silence gêné des "grands" médias français qui n’en ont pipé mot, le Parti Communiste Japonais défie tous les « déclinologues » qui n’ont cessé de prédire son  inéluctable fin.  Le PCJ a"résisté lors des législatives de 2012, conquis aux élections municipales de Tokyo en avril et vient de triompher lors de ces sénatoriales".

Ces élections sénatoriales ont donc japonaises ont donc été marqué par trois faits:
- la victoire écrasante du Parti Libéral-Démocrate (PLD) de Shinzo Abe, (115 sièges  sur 242 que compte le Sénat :+ 65 sièges ). C’est le  parti des monopoles (keiretsu) japonais et du national-militarisme revanchard.
- la déroute  du Parti Démocrate, sanctionné pour sa convergence de vues avec le PLD sur les questions essentielles, notamment la politique économique. Il ne conserve que 59 sièges ( dont aucun à Tokyo!)
- la percée spectaculaire du Parti Communiste du Japon. Les instituts de sondage annonçaient  un résultat autour de 5-6% pour les communistes. Ils gagnent près d’1,5 million de voix et doublent leur représentation.

Ces résultats spectaculaires ont plusieurs causes:  une campagne atypique de masse qui a utilisé  tous les moyens modernes de communication notamment internet et les réseaux sociaux. Et en même temps une ligne de lutte de masse contre le consensus sur le capitalisme entre Parti Démocrate et Parti Libéral Démocrate .
Le PCJ a mené une campagne active contre la hausse de la TVA,  la casse de la protection du travail pour les travailleurs ;  les cadeaux fiscaux et les investissements favorables au capital, l’ injection d’agent public et la  baisse du taux d’intérêt pour les entreprises.
Il  a également mené campagne contre le Traité de libre-échange (dit trans-pacifique) avec les États-Unis, contre la ligne atlantiste du gouvernement ainsi que contre son nationalisme revanchard, contre les propositions de révision militariste de la constitution, enfin contre la relance de la politique énergétique donnant la priorité au nucléaire.
Parallèlement, les militants du PCJ ont été particulièrement actifs partout dans
l’aide aux sinistrés et aux victimes du tsunami et de Fukushima  [cliquer sur le lien coloré pour lire le témoignage du député communiste japonais Akira Kasai paru dans le mensuel de l'ANECR]

Au cours des dernières de semaine de campagne, le PCJ a notamment mis en avant la  lutte contre les « entreprises noires », des entreprises qui sur-exploitent leurs employés, sans nécessairement les payer plus, mais les tuent à la tâche : les "kairoshi".
Le Parti Communiste a demandé à ce que ces entreprises soient lourdement sanctionnées et menacées de fermeture

Cette ligne de combat anticapitaliste résolue est portée par une organisation communiste de masse de 400 000 militants et un  quotidien, "Akahata" ("le Drapeau Rouge") qui vend 1 700 000 exemplaires de son édition dominicale.

Site du PCJ (en anglais)

13:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.