25/04/2015

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (suite)

 
 
Sent: Thursday, April 23, 2015 2:29 PM
 
Subject: Mitterrand et le Front National : 33 ans après (suite)
 
Articles d'Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/...

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (IV)

Le 21 avril 2015, Le Figaro écrit « Marine Le Pen à New York, parmi les cent qui comptent », à propos de la participation de Marine Le Pen à la fête de Time après sa désignation par cette revue parmi les « cent personnes les plus influentes » de la planète en 2014. Une situation qui reflète clairement le discrédit croissant de la « classe politique majoritaire » française. C'est pourtant cette même « classe politique », qui se trouve à l'origine de la montée du Front National depuis trois décennies. Nos articles récents « Mitterrand et le Front National : 33 ans après » (I), (II) et (III) ont déjà rappelé l'opération de promotion du FN entreprise par François Mitterrand et le Parti Socialiste depuis 1982. A propos des divergences apparues récemment entre Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen, Le Figaro écrivait le 9 avril dans un contre-point intitulé « Celle qui veut le pouvoir, celui qui n'en voulait pas » : « Au fond, le fondateur du Front National n'a jamais voulu accéder au pouvoir ». Mais la réalité nous apparaît autrement plus complexe, si on prend en considération le binôme de fait Mitterrand - Le Pen qui a conduit l'ascension politique du Front National entre 1982 et 1995. On peut raisonnablement penser qu'il aurait été peu avisé, de la part de Jean-Marie Le Pen et du Front National, de tenter d'accéder au pouvoir politique au détriment de François Mitterrand et du Parti Socialiste alors que le FN était un bénéficiaire direct de leur politique. Plus expérimenté et mieux « introduit » que Jean-Marie Le Pen, François Mitterrand avait déjà reçu le soutien de Jean-Louis Tixier-Vignancour au second tour des élections présidentielles de 1965 alors que Le Pen était le directeur de campagne de ce dernier. C'était le début d'un soutien électoral devenu récurrent par la suite, et qui a largement précédé la promotion du FN par François Mitterrand après son élection.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/...
]
 

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/...

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (V)

Le mercredi 22 avril 2015, un article dans Le Plus (L'Obs) analyse « Hollande compare le FN aux tracts du PC : l'aveu de faiblesse de la gauche ». Il s'agit, précisément, d'une thématique que nous avons abordée dans nos articles récents « Mitterrand et le Front National : 33 ans après » (I), (II) et (III) et (IV). Mais peut-on sérieusement croire que la mise des partis de « gauche » sera sauvée avec des appels à « une réelle politique européenne des frontières, donc d’immigration », à « une Europe forte », etc...? C'est précisément, entre autres, le rejet populaire de la politique de l'Union Européenne, qui s'exprime en France non seulement à travers le vote FN mais aussi par l'abstention et les voix pour le Front de Gauche. Quant à l'immigration, résultat de la détresse de nombreuses populations de la planète dans un contexte post-colonial et de mondialisation du capitalisme, elle a été à la fois instrumentalisée et clouée au pilori en tant que bouc émissaire. Le prétendu « problème de l'immigration » dans des pays comme la France est en réalité celui du développement du capitalisme mondialisé, de la mise en concurrence des populations à l'échelle planétaire, des délocalisations, de la migration des capitaux vers les pays à plus faibles salaires et standards sociaux... Dans les années 1970, Le Front National et ses alliés étaient presque inexistants sur le plan électoral. Encore aux élections européennes de 1979, la liste Parti des Forces Nouvelles - Eurodroite conduite par Jean-Louis Tixier-Vignancour n'a obtenu que 1.31% des suffrages exprimés contre 20.52% pour la liste Parti Communiste Français - Union Progressiste conduite par Georges Marchais. En revanche, la liste Parti Socialiste - Mouvement des Radicaux de Gauche conduite par François Mitterrand a atteint 23.53% devançant celle de Georges Marchais. Le débat sur l'immigration avant les élections présidentielles de 1981 s'est inscrit aussi dans la cadre de ces tensions électorales. Si Georges Marchais a dénoncé un problème réel du marché du travail, en prenant l'immigration pour cible il a omis de procéder à une analyse conséquente de l'évolution du capitalisme depuis les années 1970 (automatisation croissante du travail, mondialisation déjà en cours, délocalisations...) dans laquelle l'immigration n'était pour rien. Dans ce contexte, François Mitterrand et le Parti Socialiste ont créé une véritable machine à faire taire les analyses gênantes. Après l'élection, de François Mitterrand en 1981, l'opération de promotion de Jean-Marie Le Pen et du Front National lancée en 1982 par Mitterrand et le Parti Socialiste a été entre autres un moyen programmé de refouler dans un domaine étiqueté « extrême-droite » les analyses sur les origines réelles du problème dit « de l'immigration » qui était en réalité celui du développement du capitalisme.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/... ]


et pour rappel :

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (I)

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (II)

Mitterrand et le Front National : 33 ans après (III)



Pour ne plus recevoir nos messages, prière d'adresser un courrier électronique avec le titre "désabonnement" ou "désinscription" à l'adresse indep_chercheurs@yahoo.fr

Si en revanche vous avez apprécié le contenu de nos articles, nous ne pouvons que vous encourager à rediffuser autour de vous cette lettre d'information. Merci d'avance.

Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia
 
 

11:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.