19/08/2017

Pour les Noirs africains: une leçon de "civilisation" blanche et catholique. Pour les Blancs, toute la honte du colonialisme...

Pour les Noirs africains: une leçon de "civilisation" blanche et catholique. Pour les Blancs, toute la honte du colonialisme...
 
 
CONGO “BELGE”: Voici comment Ministres, Gouvernants, patrons colonialistes, prêtres catholiques, voulaient apprendre aux Noirs (aux “nègres!”), les valeurs de la “Liberté”, de la “Démocratie”, de l’ “Égalité”, de la “Fraternité”, de la “Solidarité”, du respect des “Droits de l’ Homme”, de la "Justice", pendant la période de conquête, d’ évangélisation et de “civilisation”  de l’ Afrique. Il n’ y a pas UN seul Belge, UN seul ressortissant des pays colonialistes, qui ne devrait pas avoir lu cette lettre, même une seule fois dans sa vie, pour en revenir à plus d’ humilité, lorsque l’ Occident capitaliste et impérialiste veut donner des leçons au reste du Monde et tenter de dénigrer d’ autres pays, d’ autres systèmes politiques, sociaux et/ou économiques, parler de bien-être... Sans compter l’ exploitation de notre propre classe ouvrière, depuis des lustres, par le patronat capitaliste, devenu aujourd’ hui multinational.

RoRo

 

LE DISCOURS DE MONSIEUR RENKIN. En 1920, s'adressant aux Missionnaires Chrétiens du Congo Belge (Zaïre), le Ministre des Colonies, Monsieur Jules Renquin dit :

Révérends Pères et Chers Compatriotes, Soyez les Bienvenus dans notre seconde Patrie, le Congo-Belge. La tâche que vous êtes conviés à y accomplir est très délicate et demande beaucoup de tact. Prêtres, vous venez certes pour évangéliser. Mais cette évangélisation doit s'inspirer de notre grand principe : Tout avant tout pour les intérêts de la métropole (Belgique).

Patrie, le Congo-Belge.

(Belgique).

Le but essentiel de votre mission n'est POINT d'apprendre aux Noirs à connaître DIEU. Ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à un NZAMBI ou un MVINDI-MUKULU, et que sais-je encore. Ils savent que TUER, VOLER, CALOMNIER, INJURIER...est MAUVAIS.

Ayant le courage de l'avouer, vous ne venez donc pas leur APPRENDRE ce qu'ils savent déjà. Votre rôle consiste essentiellement à faciliter la tâche aux Administratifs et aux Industriels.

C'est donc dire que vous interprèterez l'évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde.

Pour ce faire, vous veillerez entre autres à :

1°) Désintéressez nos "SAUVAGES" des richesses matérielles dont regorgent leur sol et sous-sol, pour éviter que s'intéressant, ils ne nous fassent une concurrence meurtrière et rêvent un jour à nous déloger. Votre connaissance de l'évangile vous permettra de trouver facilement des textes qui recommandent et font aimer la pauvreté. Exemple : "Heureux sont les PAUVRES, car le royaume des cieux est à eux " et "Il est aussi difficile à un RICHE d'entrer au ciel qu'à un chameau d'entrer par le trou d'une aiguille."

Vous ferez donc tout pour que ces NÈGRES aient peur de s'enrichir pour mériter le ciel.

2°) Les contenir pour éviter qu'ils ne se révoltent. Les Administratifs ainsi que les Industriels se verront obligés de temps en temps, pour se faire craindre, de recourir à la VIOLENCE (injurier, battre...). Il ne faudrait pas

que les NÈGRES ripostent ou nourrissent des sentiments de vengeance. Pour cela, vous leur enseignerez de tout supporter. Vous commenterez et les inviterez à suivre l'exemple de tous les saints qui ont tendu la deuxième joue, qui ont pardonné les offenses, qui ont reçu sans tressaillir les crachats et les insultes.

3°) Les détacher et les faire mépriser tout ce qui pourrait leur donner le courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leurs nombreux fétiches de guerre qu'ils prétendent les rendre invulnérables. Etant donné que les vieux n'entendraient point les abandonner, car ils vont bientôt disparaître, votre action doit porter essentiellement sur les jeunes.

4°) Insister particulièrement sur la SOUMISSION et l'OBEISSANCE AVEUGLE. Cette vertu se pratique mieux quand il y a absence d' ESPRIT CRITIQUE. Donc évitez de développer l' ESPRIT CRITIQUE dans vos écoles. Apprenez-leur à croire et non à raisonner. Instituez pour eux un système de CONFESSION qui fera de vous de bons détectives pour dénoncer tout NOIR ayant UNE PRISE DE CONSCIENCE et qui revendiquerait L' INDEPENDANCE NATIONALE.

5°) Enseignez-leur une doctrine dont vous ne mettrez pas vous-même les principes en pratique. Et s'ils vous demandaient pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous prêchez, répondez-leur que "vous les NOIRS, suivez ce que nous vous disons et non ce que nous faisons." Et s'ils répliquaient en vous faisant remarquer qu' une foi sans pratique est une foi morte, fâchez-vous et répondez : "Heureux ceux qui croient sans protester."

6°) Dites-leur que leurs statuettes dont l' oeuvre de SATAN. Confisquez-les et allez remplir nos musées : de Tervuren, du Vatican. Faites oublier aux NOIRS leurs ancêtres.

7°) Ne présentez jamais une chaise à un NOIR qui vient vous voir. Donnez-lui tout au plus une cigarette. Ne l'invitez jamais à dîner même s'il vous tue une poule chaque fois que vous arrivez chez lui.

8°) Considérez tous les NOIRS comme de petits enfants que vous devez continuez à tromper. Exigez qu'ils vous appellent tous "mon père".

9°) Criez au communisme et à la persécution quand ils vous demandent de cesser de les tromper et de les exploiter.

Ce sont là Chers Compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez sans faille. Vous en trouverez beaucoup d'autres dans des livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance.

Le Roi attache beaucoup d'importance à votre MISSION. Aussi a t-il décidé de faire tout pour vous la faciliter. Vous jouirez de la très grande protection des Administratifs.

Vous aurez de l'argent pour vos oeuvres évangéliques et vos déplacements.

Vous recevrez gratuitement des terrains de construction pour leur mise en valeur, vous pourrez disposer d'une main d' oeuvre gratuite.

Voilà donc Révérends Pères et Chers Compatriotes, ce que j'ai été prié de vous faire savoir en ce jour.

Main dans la main, travaillons donc pour la grandeur de notre Chère Patrie.

Vive le Souverain, Vive la Belgique.

Source : Avenir

Colonial Belge

30 octobre 1921 Bruxelles

Dieu a créé plusieurs races, plusieurs sortes d'arbres, plusieurs sortes d'animaux, de poissons, d'oiseaux, de créatures, plusieurs races d'hommes, et plusieurs Religions spécifiques adaptées à la mentalité de différentes races de la Planète Terre.

C'est L' INTOLERANCE et L' INTEGRISME du Christianisme Colonial qui sont responsables de la GUERRE DES RELIGIONS sur la Planète Terre.

LE CIEL prône l'Unité dans la diversité. La diversité dans la complémentarité de L'ISLAM, de BUKONGO, du BUDHISME, et du CHRISTIANISME.

Suivant les instructions du Roi Léopold II, le Ministre des Colonies, Monsieur Renkin, avait formellement insisté que les Missionnaires n'avaient pas pour mission de venir apprendre aux NOIRS à connaître DIEU, mais plutôt de venir COMBATTRE la Culture Negro Africaine, de venir ENDORMIR les Negro Africains, de venir faire de l' ESPIONNAGE, et ainsi faciliter LA COLONISATION et la DOMINATION de l' Afrique. Voilà leur VERITABLE MISSION.

C'est au nom de cette MISSION que les Missionnaire ont espionnés et fait assassiner tous les NATIONALISTES AFRICAINS, nos PROPHETES, nos Vrais Réformateurs, nos POLITICIENS Eclairés.

Malgré les Indépendances, les Missionnaires Étrangers sont restés les mêmes en Afrique, leur MISSION n'a pas changé. Ce sont des ESPIONS qui opèrent à ciel ouvert, tellement les Negro Africains sont hypnotisés et endormis, envoutés par la MAGIE DES CAMPAGNES D' ÉVANGELISATION, et des oeuvres sociales empoisonnées des Agents du Néocolonialisme déguisés en Serviteurs de Jésus !

Partout où la Culture Africaine est combattue en Afrique, il y a toujours un Missionnaire qui a préparé ce plan, qui tire les ficelles, et manipule des pauvres Pasteurs Nègres mal formés et inconscients de la vraie Mission de leur Maître à pensées, le Missionnaire.

C'est lui, le Missionnaire, qui prépare le questionnaire d' études de l' Homme ou de l' organisation à combattre. Ses boys, ses serviteurs, ses garçons de course, chargés d' aller collectionner les informations dont il a besoin ce sont des pauvres Pasteurs Nègres mal formés, et inconscients des résultats, pour l' Afrique, du travail de leur complicité avec un Agent du Néocolonialisme déguisé en Serviteur de Jésus, dont la MISSION est, faciliter la DOMINATION SPIRITUELLE et MATERIELLE de l'Afrique.

Ces pauvres Pasteurs Nègres ne savent pas que la misère actuelle de l' Afrique est le fruit du travail Missionnaire dont ils sont les COLLABORATEURS inconscients. Ce sont des Véritables mpiki didi mfumu andi, disent les Grands Nabi Kôngo.

Note :

Extrait du livre "Les Ennemis de notre Culture" écrit par Nlongi'a Kongo Ne Makandala Ne Muanda Nsemi

14:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/08/2017

Emmanuel Macron a déclaré lors du G20 qu'une partie des problèmes de l'Afrique provenait du taux de fécond ité de certains pays. Mais c'est renverser l'ordre des causes, comme l'expliquent Nicolas Sersiron et Anouk Renaud.

http://static.skynetblogs.be/media/1349/445249066.jpghttp://static.skynetblogs.be/media/1349/4086333454.jpg

 

 

De : Roger Romain
Envoyé le :mercredi 16 août 2017 18:20
À : democratiecapitaliste.40040284@skynetblogs.be
Objet :Emmanuel Macron a déclaré lors du G20 qu'une partie des problèmes de l'Afrique provenait du taux de fécondité de certains pays. Mais c'est renverser l'ordre des causes, comme l'expliquent Nicolas Sersiron et Anouk Renaud.

 

Emmanuel Macron a déclaré lors du G20 qu'une partie des problèmes de l'Afrique provenait du taux de fécondité de certains pays. Mais c'est renverser l'ordre des causes, comme l'expliquent Nicolas Sersiron et Anouk Renaud.

Lors du G20 des 7 et 8 juillet à Hambourg, Emmanuel Macron a fait part de sa brillante analyse (encore une…) du sous-développement de l'Afrique, dont l'une des causes principales seraient les « 7 à 8 enfants des femmes africaines » :

Les causes du « sous-développement » africain ne sont apparemment pas enseignées à l'ENA, pas plus que celles des « sans-dents » de son prédécesseur.

Confondre les symptômes d'une maladie, ou d'un grave problème comme la surpopulation, avec ses causes, est symptomatique de ces décideurs néolibéraux qui préfèrent faire porter la responsabilité des inégalités et des injustices sur les victimes plutôt que sur les responsables. Mais pour cela il faut ranger l'histoire dans un tiroir inatteignable de sa mémoire.

Oublier le pillage des ressources naturelles de ce continent par l'Europe depuis le milieu du XIXe siècle à travers la violente colonisation d'hier, le dramatique néocolonialisme d'aujourd'hui à travers les assassinats, la corruption, l' extractivisme, l'ingérence politique françafricaine et la dette illégitime. Oublier aussi la tragédie lointaine, de l'extraction de la force de travail durant les trois siècles précédents de ces dizaines de millions de jeunes africains, esclaves exportés dans des conditions pires que le bétail. Cette pensée tellement primaire de Macron sur les femmes africaines révèle un mépris raciste et sexiste, émanant du président français à savoir un homme, un blanc et un chef d'État.

Macron semble ignorer cette évidence empirique : la transition démographique se fait naturellement dès que les femmes et hommes ont accès à l'éducation, à la santé, à une alimentation sans angoisse du lendemain, bref à une vie digne. Et comment atteindre cet état, si les politiques qui sont imposées à ces pays par le FMI, la Banque mondiale ainsi que par les pays industrialisés réunis au sein du Club de Paris [1] depuis les années 1980 et la grande crise de la dette, vingt ans après les décolonisations, sont des plans d'austérité à répétition couplés à un libre-échange totalement déloyal et une privatisation de leurs ressources. Dans les plans d'ajustement structurel imposés aux pays du Sud – ceux-là même qui sont appliqués à la Grèce aujourd'hui – une mesure phare était la disparition de la gratuité de l'éducation et de la santé.

http://www.zintv.org/local/cache-vignettes/L500xH164/-1125-4eb79.jpg

Les femmes africaines, premières victimes du néocolonialisme et de l' extractivisme

Loin d'être responsables, les femmes africaines sont en fait les premières victimes de ce système. En tant que pauvres, africaines mais aussi en tant que femmes. Les politiques d'ajustement structurel, imposées au nom du remboursement de dettes illégitimes, ont fait exploser les inégalités entre les femmes et les hommes. Le travail gratuit des femmes déjà colossal s'est encore accru, puisque les femmes pallient aux services sociaux démantelés en s'occupant des enfants, des personnes âgées ou malades. Les coupes dans les budgets de santé ont mis à mal leurs droits sexuels et reproductifs. Aujourd'hui, 830 femmes meurent chaque jour de complications liées à leur grossesse ou accouchement et qui pourraient être évitées. Ces femmes vivent à 99 % dans les pays en voie de développement.

La violence des politiques extractivistes et impérialistes prend une couleur bien singulière et amère en ce qui les concerne. Le viol de masse s'avère une arme politique braquée vers les femmes. Que ce soit lors du pillage du coltan et de la cassitérite en République démocratique du Congo (RDC), par exemple. Ou encore lors du génocide rwandais, dans lequel la complicité des autorités et des banques françaises est avérée et au cours duquel l'ONU estime à au moins 250 000 le nombre de viols de femmes

Ce sont les discours à la Macron qui alimentent l'idée que les enfants des pauvres sont une charge pour la société. Ce sont ces mêmes discours qui ont abouti à des avortements et stérilisations forcées pratiquées en masse sur des femmes minorisées, notamment dans les colonies françaises, comme le montre la politologue Françoise Vergès dans son ouvrage, Le Ventre des femmes (Albin Michel, 2017), cité par Libération.

http://www.zintv.org/local/cache-vignettes/L500xH365/-1126-bec0a.jpg

Le G20 fabrique du sous-développement

Les décisions que prennent vingt chefs d'États industrialisés – parmi lesquels figurent les anciennes puissances coloniales, dorénavant les pays les plus pollueurs et pilleurs de la planète – dans leurs salles de réunion aseptisées, protégés de la colère de la rue par 20 000 policiers et un arsenal répressif colossal, sont précisément la source de la misère africaine. Le G20 de Hambourg, pourtant placé sous le signe du soutien à l'Afrique, ne fait pas exception à la règle. Pour répondre aux problèmes de surendettement des États, le G20 entend renforcer le rôle des institutions financières internationales, telles que le FMI, la BM ou encore le Club de Paris, dont on connaît non seulement l'inefficacité mais aussi le caractère néfaste. L'initiative allemande Compact with Africa, présentée comme une bonne pratique à suivre, consiste au renforcement des prêts et investissements privés en Afrique, autrement dit, ouvre (encore plus) la porte au surendettement des pays et au pillage de leur économie au profit des banques et multinationales occidentales. Du haut de leurs cravates et de leurs certitudes, les chefs d'État présentait cette « aide » à l'Afrique comme un moyen de freiner l'immigration. N'y a-t-il pas, en effet, dans cette phrase de Macron la peur de voir les hordes de pauvresses et pauvres africains faire déborder la Méditerranée de leurs corps engloutis ?

Comme à l'accoutumée dans ce genre de rencontre au sommet, le G20 compte éteindre un feu avec un lance-flammes. Car les vrais responsables du soi-disant « sous-développement » de l'Afrique sont bien tous les Macron au pouvoir ainsi que leur monde : le FMI, la BM, les chefs d'États occidentaux et les régimes africains complices, le G20, le Club de Paris, les gouvernements français successifs…

Anouk Renaud & Nicolas Sersiron

La source originale de cet article est POLITIS et le CADTM

Anouk Renaud est permanente au CADTM
Copyright © Anouk Renaud et Nicolas Sersiron, Politis / CADTM, 2017

cid:image004.png@01D316BC.578541D0

[1] Pour en savoir plus sur le Club de Paris, voir : Maud Bailly et Claude Quemar, « Carton rouge pour le Club de Paris ! », CADTM, juillet 2016.

 

18:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |